Flash Info

  • Il y a 8 heures 42 minDjibouti : L'international Burkinabé Alain Traoré va prolonger pour un an son contrat à Arta/Solar 7
  • Il y a 8 heures 48 minFootball-CAF Awards 2022 : Karim Konaté nominé dans les catégories de joueur Interclubs et Jeunes de l'année
  • Il y a 10 heures 8 minFootball-Transferts : Serge Deblé débarque à Tobol pour une saison
  • Il y a 10 heures 10 minFootball-CAF Awards : Franck Kessié et Sébastien Haller sont dans la course pour le Ballon d'Or
  • Il y a 11 heures 13 minBasketball NBA : L'ivoirien Mo Bamba de Orlando Magics est libre de tout contrat . Les Bulls et les Rockets sont intéressés par son profil.
  • 29/06/2022Football-Transferts : Selon FootMercato, Ghislain Konan aurait signé en Arabie Saoudite à Al-Nassr

Basketball-N1-CSA-DC Arrow (86-00) : Le festival finit mal pour les Warabas

Basketball

Basketball-N1-CSA-DC Arrow (86-00) : Le festival finit mal pour les Warabas

11 March 2013 0
Le festival finit mal pour les Warabas

C’est ce qu’on appelle une humiliation. Venu avec le couteau entre les dents pour affronter le CSA dimanche en Championnat, DC Arrow est reparti à la maison dépité et humilié. En dessous des championnes sortantes à tous les niveaux, les filles de Coulibaly Siaka n’ont même pas fait illusion. Elles ont été laminées et battues à plate couture. Plus grave, DC Arrow n’est même pas parvenue à inscrire le moindre point durant une rencontre au cours de laquelle elle s'est rendu compte de son faible niveau. Le CSA, pourtant remanié, a remporté haut la main tous les quarts temps.
Le coach de DC Arrow devient fou !
A quelques secondes de la fin du match, la capitaine Kolga Assetou et ses coéquipières menaient (86-00). Un score humiliant qui a provoqué la colère du coach de DC Arrow qui demandera alors ouvertement à ses joueuses de « taper » les filles de CSA. Après plusieurs coups portés par les filles de DC Arrow, une des joueuses de CSA finira pas répliquer et ce fut la bagarre générale. Dans sa folie, l’indigne entraineur de DC Arrow s’en prendra physiquement aux reporters de la RTI et à un journaliste de sport-ivoire.ci. Ce qui a donné un goût amer au festival des Warabas. La balle est désormais dans le camp de la Fédération pour prendre les sanctions qui s'imposent dans une telle situation.
Par Abdoul Kapo

A lire aussi ...

TOP