Flash Info

  • Il y a 27 min 24 secBasket-Classement FIBA-Hommes : La Côte d'Ivoire dans le top 5 Africain
  • Il y a 28 min 48 secBasket-Mondial 2022 (F) : La FIBA ouvrira une enquête à la suite de l'altercation des Maliennes
  • Il y a 2 heures 41 minFootball-Transferts : Dieumerci Mbokani rejoint les rangs du SK Beveren (seconde division belge) pour une saison
  • Il y a 2 heures 48 minJudo-Formation : 70 entraîneurs en stage à l'INJS du 25 au 28 septembre
  • Il y a 3 heures 55 minHandball-Arbitrage : La Côte d'Ivoire place 4 sifflets sur le continent
  • Il y a 5 heures 42 minFootball-International : Amical : La Côte d'Ivoire affrontera la Guinée, ce mardi à partir de 18H GMT à Amiens

Jacques Anouma Dit Ses V?rit?s - Apr?s la qualification des ?l?phants

Autres Sports

Jacques Anouma Dit Ses V?rit?s - Apr?s la qualification des ?l?phants

15 October 2005 0
Jacques Anouma Dit Ses V?rit?s - Apr?s la qualification des 

?l?phants

Apr?s la qualification

?miraculeuse? des ?l?phants, le patron de la FIF SEM Jacques Anouma dresse le bilan. Il fait aussi

des r?v?lations et parle des perspectives. Pr?sident, que repr?sente concr?tement

pour vous cette qualification pour le Mondial 2006 qui a failli ?chapper ? la C?te d?Ivoire ?

D?abord, c?est la concr?tisation d?un v?u. La C?te d?Ivoire a glan? des lauriers

sur l??chiquier africain (en clubs et en s?lection) mais elle n?a jamais go?t? aux d?lices du

Mondial, dans la cat?gorie des Seniors. Pour m?riter donc le rang de grande nation de football,

cette C?te d?Ivoire se devait d??tre au Mondial. J?ai souhait? plus grand pour mon pays et d?s ma

prise de fonction, j?ai pris un gros risque en d?fiant le monde. Au bout, le d?fi a ?t? relev?.

Quelque part, avec notre humilit? et l?adh?sion de tout un peuple, nous avons pu arracher cette

qualification historique. La victoire a beaucoup de p?res mais celle-l?, je la d?die au peuple de

C?te d?Ivoire qui, pendant trois ans, a souffert dans sa chair. Evidemment, cette qualification a

?t? obtenue dans la douleur ; une douleur que nous avons pu supporter gr?ce au Tout-Puissant. Ce que

nous venons de vivre, ? mon sens, n?est pas l??uvre des hommes. C?est celle de Dieu. Car, pour cette

derni?re journ?e, rien ne nous pr?disait la qualification pour le Mondial. Pour ?tre honn?te, plus

de 90% d?Ivoiriens ne croyaient plus. Des gens me demandaient m?me pourquoi effectuer un si long

voyage pour un match sans importance. Malgr? tout, nous nous sommes rendus au Soudan. Quelques

joueurs et certains dirigeants y croyaient. Finalement, le miracle s?est produit.

?D?Omdurman, comment avez-vous v?cu ce duel ? distance entre Ivoiriens et

Camerounais ? C?est ? 20 mn de la fin de l?opposition Cameroun-Egypte, que j?ai

joint, un ami ? Abidjan. C?est lui qui me commentait les images parce qu?au Soudan, nous n?avions

pas le son et les images de cette rencontre. J?avoue que cela n?a pas ?t? facile ; surtout quand

l?on m?annonce que l?arbitre malien indique cinq minutes d?arr?t de jeu. A ce moment pr?cis,

l?arbitre de l?opposition Soudan-C?te d?Ivoire s?appr?tait ? siffler la fin. Heureusement que je

suis relativement jeune et j?ai encore un c?ur solide. Sinon, mon c?ur m?aurait l?ch? ? l?annonce du

penalty camerounais. En tout cas, je n??tais pas d?une crse cardiaque.? Puis tous ceux qui ?taient

autour de moi, dans un ?lan de solidarit?, proph?tisaient la non- transformation de ce ?fameux?

penalty. Effecti-vement les Lions ont manqu? sa transformation. Et le miracle s?est r?alis?. Avec

les joueurs, nous sommes devenus fous. La suite, vous la connaissez. Revenons ? votre d?faite devant

le Cameroun (2-3), ? Abidjan. Malgr? les menaces, les injures, nous avons m?me vu un supporter en

col?re, vous lancer en plein visage, une bouteille d?eau. Mais vous ?tes rest? digne dans la

douleur? (Il nous interrompt). Ce sont les 20 ans d?exp?rience que j?ai de ce milieu qui m?ont

guid?. Quand vous allez disputer un match de football, vous vous attendez ? trois sc?narii. La

victoire, le nul et la d?faite. Quand vous ?tes pr?par? ? tout cela, le reste ne doit pas tellement

vous surprendre. Ce fut le cas ce jour-l?. Cependant, pour ?tre honn?te avec vous, il y a des hommes

de Dieu notamment des pasteurs qui avaient commenc? ? me pr?parer ? cette d?faite, ? 72 h du match.

Je ne les citerai pas mais, je vous assure que cela s?est pass? comme ils l?avaient pr?dit.

?Que vous ont-ils dit concr?tement ?Que nous allions perdre ce match contre le

Cameroun. Que ce dimanche (4 septembre 2005) n??tait pas le jour de notre victoire. ?Vous

ont-ils donn? les raisons fondamentales ? Ce sont des choses qu?ils ont vues en songe. En d?pit de

leur assurance, je ne croyais pas. Je ne m?attendais pas ? une telle situation. Pour moi, il n?y

avait aucune raison pour que la C?te d?Ivoire ne batte pas le Cameroun ce jour-l?. J?ai r?ussi,

cependant, ? amortir le choc ce dimanche-l?. Vous ont-ils aussi rassur? qu?au terme des

?liminatoires, les El?phants allaient se qualifier ? Cela ne s?est pas pass? ainsi. L?un de ces

pasteurs m?a appel? quand j??tais ? l?A?roport du Caire pour me demander de me rendre ? Omdurman

(banlieue de Karthoum), dans la s?r?nit? parce que Dieu va r?aliser son ?uvre. Comme c?est le m?me

qui m?avait pr?dit la d?faite du 4 septembre ? Abidjan, j?avais foi. ?Comment expliquez-vous

la d?fection de Tour? Yaya Gn?gn?ry ? Il a ?t? d??u de sa non-s?lection contre le Cameroun.

Il est tr?s jeune et je ne lui en veux pas du tout. La preuve, nous n?avons pas ?crit ? la FIFA pour

r?clamer une sanction contre lui. Gn?gn?ry fait toujours partie du groupe. Les 17 joueurs qui

?taient de l?exp?dition soudanaise, y ont vraiment cru jusqu?au bout. Je voudrais donc leur rendre

hommage et leur dire que la pers?v?rance paie. ? Anouma qui se rend au Soudan presque dans

l?indiff?rence et qui y revient en h?ros. Comment avez-vous v?cu l?accueil qui vous avez r?serv? ?

l?A?roport et ? la r?sidence du Pr?sident de la R?publique ? Nous nous sommes rendus au

Soudan dans l?indiff?rence totale. J?ai vu des gens (excusez-moi) se foudre de notre gueule en nous

voyant partir pour le Soudan. Il y avait quelques irr?ductibles. Je me rappellerai toujours de cette

dame que j?ai rencontr?e au salon VIP de l?A?roport d?Abidjan. Elle m?a dit : ? pr?sident, que Dieu

vous accompagne. Je suis s?re que vous reviendrez avec la victoire ?. Me le disait-elle par

conviction ou pour m?encourager ? Je pense qu?elle ?tait sinc?re. C?est cela la C?te d?Ivoire. Nous

avons pens? ? ces irr?ductibles quand nous sommes arriv?s ? l?A?roport d?Abidjan. ? Vous

avez m?rit? de la nation et le Pr?sident de la R?publique, avant de vous d?corer, a tenu ? ?clairer

l?opinion sur l?origine de l?amiti? qui vous lie. Comment ressentez-vous cela ? Que

repr?sente cette m?daille pour vous ? D?abord, je d?die cette m?daille aux clubs. La majorit? m?a

soutenu dans cette aventure. Pratiquement tous les internationaux devenus h?ros aujourd?hui, ont ?t?

form?s dans ces clubs. J?ai ?t? tr?s clair avec ces clubs en leur disant que tous les centimes

additionnels que la f?d?ration recevrait, reviendront, en priorit?, aux El?phants. Ils l?ont accept?

et n?ont pas revendiqu? et se sont content?s de la subvention qui leur a ?t? allou?e. Ensuite, le

Pr?sident de la R?publique a apport? des ?claircissements. La position que j?occupe ? la Pr?sidence

peut pr?ter beaucoup ? confusion. Je le remercie donc de tout mon c?ur pour avoir permis aux

Ivoiriens de savoir l?origine de nos relations. Qui ne sont pas forc?ment des relations

d?opportunisme. Je le remercie ?galement pour son amiti?, sa confiance et son soutien moral et

surtout financier. Sinc?rement, sans la pr?sence du Pr?sident de la R?publique, nous ne savons pas

si nous aurions eu suffisamment de ressort pour aller au bout de cette mission. En tout cas, il n?a

pas l?sin? sur les moyens et ces moyens ont ?t? un peu utilis?s contre nous. A la suite de notre

d?faite devant le Cameroun, que n?a-t-on pas entendu? Quand l?on est humble et a un c?ur blanc, Dieu

ne l?abandonne jamais. C?est le sens que je donne ? ma d?coration. ?Quelles grandes le?ons

tirez-vous de ce parcours ? Dans la vie, chacun de nous doit avoir un objectif. Si vous naviguez ?

vue, je pense que votre vie m?me va ?tre aussi, une navigation ? vue. Quel que soit votre niveau de

responsabilit?, il faut toujours avoir un objectif- que vous pouvez ou vous ne pouvez pas atteindre.

Vous pouvez vous donner les moyens pour l?atteindre et au finish, cela peut ne pas marcher. Ce n?est

pas, cependant, une raison pour laquelle vous devez forc?ment baisser les bras. Dans la vie, je me

suis toujours fix? des objectifs et Dieu a toujours fait de sorte que ces objectifs arrivent en

tr?buchant. ?Apr?s la d?faite contre le Cameroun, avez-vous voulu rendre le tablier ?

L? encore, j?ai ?t? peut-?tre mal compris. Au lendemain de cette d?faite, j?ai indiqu? : ?

Si je devais m??couter, par rapport ? l?objectif que je me suis fix? qui n?a pas ?t? atteint

(puisque pour beaucoup, l?aventure mondiale s?arr?tait apr?s cette d?faite), j?aurais demand? aux

uns et aux autres de me permettre de rendre ma d?mission et peut-?tre, ceux qui me succ?deront

feraient mieux. ?. J?ai m?me ajout? que j?attendais le mach du Soudan pour en tirer les le?ons et

les clubs d?cideront de mon avenir. Dans une telle situation, je n??tais pas encore partant pour un

autre mandat. Maintenant que nous sommes qualifi?s, je vais tirer les le?ons parce que tout n?a pas

?t? parfait. Nous avons eu beaucoup de lacunes, de faiblesses. Nous allons tirer les le?ons avec

l?encadrement technique et tous les autres membres de la f?d?ration. Tout ce qui doit ?tre corrig?

le sera. Faites-moi confiance. Toutefois, il ne faut pas balayer, du revers de la main, tout ce qui

a ?t? acquis. J?entends beaucoup de choses. Nous en parlerons au temps opportun. Un responsable ne

doit forc?ment d?cider sous la pression.?Anouma reconna?t-il avoir commis des erreurs dans

sa gestion ? Certaines personnes me reprochent de ne pas intervenir directement dans l?encadrement

technique. Est-ce une faiblesse, une erreur ou une qualit? ? En tout cas pour les uns, c?est une

qualit? et pour les autres, c?est une erreur ou une faiblesse. Sinc?rement, je pense que ce n?est

pas mon r?le. Je laisse les mains libres ? l?encadrement technique de faire son travail. Il est pay?

pour ?a. ?Malgr? la qualification pour le Mondial, l?entra?neur Henri Michel est d?cri?.

Comment appr?ciez-vous cela ? J?entends beaucoup de choses ? ce sujet. L?on dit que

l?entra?neur actuel pose probl?me. Avec quel entra?neur nous nous sommes qualifi?s pour la phase

finale du Mondial 2006 ? C?est avec Henri Michel. C?est ce que l?histoire retiendra. Est-ce ? dire

qu?il va continuer ? diriger l??quipe ? Nous n?en sommes pas encore l?. Mais, de gr?ce, nous sommes

en coupe du Monde avec ce technicien. ?Le 5 septembre, vous aviez annonc? des changements?

Bien s?r. Cela se fera. Mais ces changements peuvent ne pas concerner l?entra?neur actuel.

Une chose est s?re, il y aura des changements l? o? des d?faillances existent. Des am?liorations

fortes doivent ?tre apport?es ? cette ?quipe. Que les Ivoiriens n?oublient pas que l??quipe s?est

qualifi?e sous la f?rule de Henri Michel. Beaucoup disent que la C?te d?Ivoire doit cette

qualification gr?ce aux talents des joueurs et non ? la valeur de l?entra?neur principal? Est-ce que

Henri Michel ?tait-il oblig? de convoquer Drogba, Aruna, Tizi? et bien d?autres ? Dans une

R?publique, il y a le Pr?sident et les membres du gouvernement. C?est le talent individuel de ces

personnes qui constitue le gouvernement. C?est la m?me chose en s?lection nationale. ?Les

Ivoiriens ont ?t? surpris de ne pas voir Henri Michel avec l??quipe ? l?accueil ? l?A?roport

d?Abidjan? Je ne dirai pas que c?est normal, mais j?ai autoris? Michel Henri ? aller aussi

f?ter avec sa famille. Sachez ?galement que Michel est un homme. Il y a des moments quand vous

prenez des coups, vous choisissez un temps pour r?fl?chir. Quand je lui ai annonc? que le Chef de

l?Etat a mis un avion sp?cial ? notre disposition pour retourner en C?te d?Ivoire, il m?a fait

savoir que cela ne rentre pas dans son programme. Il a pr?vu d?aller voir sa famille. Sa femme aussi

ne se sent pas bien. C?est ainsi que je l?ai autorit? ? y aller. Certains joueurs n??taient pas ?

Abidjan et quand il y aura une deuxi?me r?ception pour les joueurs, l?entra?neur y participera.

Quand son contrat arrivera-t-il ? expiration ? Apr?s la coupe du Monde 2006. Il a ?t? engag? pour

nous qualifier pour cette campagne et avec un groupe de joueurs talentueux, il a pu relever le d?fi.

Le reste n?est que commentaire. Ici, tout le monde se consid?re comme entra?neur. C?est trop facile.

Le Mondial 2006, c?est maintenant. En ?tes-vous conscient ? D?abord, laissez-moi le temps de

savourer ma victoire, de me rendre compte, qu?effectivement, mon r?ve est devenu r?alit?. Ensuite,

j?ai dix mois pour pr?parer ce grand rendez-vous mondial. ?La pr?paration du Mondial passe,

cependant, par la Can 2006, qui commence dans trois mois, en Egypte?C?est vrai, elle passe

forc?ment par cette Can. J?en suis conscient. Un joueur comme Didier Drogba qui avait pens? que

j?allais rendre ma d?mission, m?a pratiquement suppli? de rester. Il n?a jamais particip? ? une

phase finale de Can et il veut ?tre de ce rendez-vous avec moi. Il n?est pas question d?abandonner,

? mi-chemin, un groupe aussi formidable ; des jeunes respectueux de leur pr?sident et qui savent ce

qu?ils veulent. Nous irons ? la Can pas pour imp?rativement la gagner mais pour d?fendre cr?nement

les couleurs de notre pays. Passer, d?abord, le premier tour et progressivement, n?gocier les autres

matches pour atteindre la finale. Il faut savoir se montrer humble en revenant sur terre. En passant

par la Can, nous allons reconstruire l??quipe pour aller au Mondial Vous parliez de la

consid?ration, du respect et de la sympathie que les joueurs ont pour vous. Suite ? la

d?faite face au Cameroun, lorsque certains d?entre eux et leurs proches ont ?t? menac?s de mort,

comment avez-vous ressenti cela ?Je compte 20 ans dans ce milieu. Cette r?action des

supporters ne me surprend donc pas. Cependant, nous sommes demeur?s solidaires de nos joueurs. Moi

aussi, j?ai ?t? la cible de certaines personnes. C?est cela la vie. Malgr? les coups qu?ils ont pris

le 4 septembre, mes joueurs sont revenus en s?lection pour r?aliser le miracle. N?e?t ?t? sa

blessure, Kalou aurait ?t? aussi l?. Pour m?nager, prot?ger G?rard Gnanhouan, nous avons pr?f?r? ne

pas l?appeler pour ce match. Voici un jeune qui a refus? la s?lection fran?aise pour d?fendre les

couleurs de son pays et qui est maltrait? de cette fa?on. Je ne peux pas accepter cela. Au Cameroun,

on a br?l? la maison de Wom? qui a rat? le penalty contre l?Egypte. Un penalty n?est pas forc?ment

synonyme de but. Sans la b?n?diction de Dieu, peut-?tre que moi-m?me, j?aurais retrouv? ma maison

incendi?e apr?s le match du 4 septembre. Mais, au-del? de tout cela, je suis heureux qu?il ne se

soit rien pass? de dramatique apr?s notre d?faite face au Cameroun. Cela prouve vraiment que Dieu

veille sur ce pays.Combien cette campagne vous a-t-elle co?t? ? Honn?tement, je n?ai

pas encore dress? le bilan de tout ce parcours. Mais je peux vous assurer que cela a co?t?

?norm?ment d?argent. Comme exemple, le lieu o? nous avons effectu? notre dernier regroupement en

Egypte a surpris les joueurs. Certains ne comprenaient pas que le pr?sident les entoure encore de

tous les soins alors qu?ils ?taient consid?r?s comme ?limin?s. Je ne regrette m?me pas d?avoir

d?pens? autant d?argent pour ?a. Une s?lection digne de ce nom doit avoir les moyens de travailler.

On me dira peut-?tre que certaines ?quipes ne b?n?ficient pas des m?mes traitements. Mais c?est la

C?te d?Ivoire? O? trouvez-vous tous ces moyens colossaux pour l??quipe nationale

?C?est moi qui suis all? chercher ces moyens, et ce sont des op?rateurs ?conomiques qui

m?ont fait confiance. Quand j?entends souvent dire, ? S?il ne s??tait pas qualifi? avec autant de

moyens? ?.Cet argent, ? qui appartient-il ? Des gens ont fait confiance d?abord ? Jacques Anouma.

Tous ceux qui ?taient l? avant moi ont eu aussi autant de moyens. S?ils n?avaient pas eu tout cela,

je regrette, c?est qu?ils n?avaient pas leur place l? o? ils ?taient. Parce que quand vous d?cidez

de placer votre pays au sommet, vous devez trouver les moyens de votre politique. C?est ce que j?ai

fait. Cet argent n?est pas all? dans ma poche.S?il vous pla?t, pouvons-nous avoir une id?e

du salaire du s?lectionneur national Henri Michel ? Sortons de cette affaire d?argent. Je ne

connais pas votre salaire, et vous non plus ne connaissez pas le mien. Alors, pourquoi vous

tenez tant ? publier son salaire ? Le salaire est fonction du m?rite de chacun. Si je paie

des primes de 20 ? 30 millions ? mes joueurs, ils le m?ritent. Un gar?on comme Didier Drogba, que

croyez-vous qu?il fait avec les 2 millions de primes qu?on lui donne souvent ? Tous (presque)

offrent cet argent ? leur famille avant de partir. Ou bien, ils le d?pensent en t?l?phone et dans

leurs diff?rentes courses. Alors, quand je vois des choses qu?on ?crit ou qu?on dit, cela n?a aucun

sens. Quel est le montant de la prime per?ue par chaque joueur et encadreur apr?s la

qualification en coupe du monde ? Je ne sais pas encore ce que je vais leur donner. La seule

chose aujourd?hui qu?ils ont, c?est la maison que le Pr?sident de la R?publique a d?cid? d?offrir ?

chacun des joueurs. C?est maintenant que je vais chercher l?argent. Eux-m?mes ne savent pas combien

ils vont percevoir. Ah, bon ! Ils ont essay? de me taquiner dans l?avion qui nous ramenait ? Abidjan

mais je leur ai dit que je ne sais pas. Entre eux et nous, il n?y a pas de probl?me d?argent. Les

questions d?argent sont des d?tails. M?me si je donne deux cent millions ? Drogba, qu?est-ce que cet

argent peut changer ? sa vie, quand l?on sait, par exemple, qu?il peut percevoir cette somme en

quinze jours, ? Chelsea. Au-del? de la qualification en coupe du monde, quelles sont les

autres ambitions d?Anouma ? A partir du moment o? nous faisons partie d?sormais des trente

deux meilleures nations de football au monde, je crois que notre pays m?rite d?avoir une petite

place dans les instances internationales. C?est comme cela qu?avec l?accord du chef de l?Etat et

surtout avec celui des clubs et le comit? ex?cutif, nous avons souhait? pr?senter notre candidature

pour l?un des postes vacants ? la FIFA. Un poste qui revient ? l?Afrique. Donc, nous avons d?cid?

d?entrer au comit? ex?cutif de la FIFA. Et l??lection aura lieu en janvier au Caire, en Egypte. Je

demande ? nouveau aux Ivoiriens de continuer de nous soutenir dans la pri?re. Parce que ce ne sera

pas facile l?-bas. Mais je fais confiance aux gens pour savoir si effectivement nous m?ritons

d?entrer dans ces hautes instances. Justement, au menu de votre programme, il y a d?autres volets

aussi importants tels que la formation et le d?veloppement du football? Le travail n?est pas encore

achev?. Le Mondial n??tait qu?un objectif. Mais en route, il y a beaucoup de chantiers. La formation

mod?le Walter a pris fin avec son d?part. Maintenant, nous allons commencer une nouvelle ?re de

formation avec v?ritablement une direction technique mise en place. Il y a le professionnalisme

auquel je tiens aussi. Je souhaite que dans quelques ann?es, la C?te d?Ivoire ait un championnat

national avec des clubs professionnels. C?est-?-dire? C?est-?-dire sortir de

l?amateurisme et faire en sorte que les joueurs puissent vivre de leur art. Pendant ces quatre ans,

il faut aussi bousculer l?Etat pour qu?on revoie nos infrastructures, que les modes de financement

changent, etc. L?on imagine ais?ment que la qualification va ?norm?ment y contribuer? C?est pour

cela que j?ai parl? un peu de d?part. Parce que je craignais que la non qualification en coupe du

monde fasse que tout s??croule. Qu?allez-vous demander ? l?Etat de C?te d?Ivoire si vous

n??tes pas qualifi? pour la coupe du monde ? Maintenant que nous avons obtenu cette

qualification, nous pouvons souhaiter qu?il faille revoir certaines choses. Malheureusement, le pays

est encore en pleine crise et l?Etat ne peut pas tout faire. Donc, on va y aller progressivement

avec le concours des op?rateurs ?conomiques qu?il ne faut pas n?gliger. Sans oublier que la FIFA

aussi a d?cid? de faire des programmes sp?cifiques pour les pays africains, dans les quatre

prochaines ann?es. Cela a ?t? d?cid? ? Marrakech, au Maroc. Vraiment, il y a beaucoup ? faire et

cette qualification me donne beaucoup de forces pour poursuivre mon ?uvre. Il y a aussi le centre

technique national qui n?est pas ? n?gliger. O? en est-on avec ce grand projet?

Franchement, je n??tais pas tr?s ax? l?-dessus. J?avais un objectif qui commen?ait ? me

d?ranger un peu. Maintenant que j?ai la t?te plus ou moins tranquille, je crois que les choses vont

s?acc?l?rer. D?s ce soir (NDLR : mardi), j?irai voir l??tat d?avancement des travaux. J?esp?re

qu?avant fin novembre, nous allons proc?der ? l?inauguration de ce centre. Pour que, au moins, les

bureaux soient occup?s. Parce que la pelouse demande plus de temps pour ?tre op?rationnelle. Il se

murmure que le nombre de clubs en championnat pourrait augmenter la saison prochaine. Qu?en

est-il exactement ?Ceux qui parlent ainsi ne connaissent pas Jacques Anouma. Je suis

constant dans mes propos. Dans la vie, quand vous avez un objectif ? atteindre, il faut le

poursuivre jusqu?au bout. Je confirme que c?est toujours quatorze ?quipes en premi?re division.

C?est avec ce programme que j?ai ?t? ?lu et je compte continuer dans ce sens. Je pense que dans la

vie, ? un moment donn?, quand ?a ne va pas, il faut avoir le courage de reculer pour mieux revenir.

Aller en D2 n?est pas une mal?diction. C?est plut?t le r?sultat sportif d?une saison. Il faut donc

l?assumer. Il n?y aura donc pas de rep?chage. Interview r?alis?e par JEAN-BAPTISTE BEHI et PAUL

BAHINI

A lire aussi ...

TOP