Flash Info

  • 18/08/2022NBA : La star Lebron James rempile pour 2 saisons aux Lakers pour 97.1 millions de dollars
  • 18/08/2022Elim CAF-LDC (féminin) UFOA B : Africa Sport vs As Police du Niger en match d'ouverture au stade de Yamoussoukro ce samedi 20 Août
  • 18/08/2022Elim-CAF (Féminin) Ufoa B : Les débats s'ouvrent ce samedi 20 août au stade de Yamoussoukro
  • 17/08/2022Tennis coupe Davis : La Côte d'Ivoire se qualifie pour le groupe Afrique-Europe
  • 17/08/2022Football-Ligue 1 : Beltaief Fakhri est le nouveau coach du FC San Pédro
  • 17/08/2022Basketball-Sénégal : Le capitaine des Lions Gorgui Dieng va construire un hôpital à Kébémer estimé à 4 milliards de FCFA

Didier Drogba : ?Je n?ai jamais dramatis? mes probl?mes?

Autres Sports

Didier Drogba : ?Je n?ai jamais dramatis? mes probl?mes?

25 July 2005 0
Didier Drogba : ?Je n?ai jamais dramatis? mes probl?mes?

Didier Drogba a ?t? transf?r? de l'OM ? Chelsea l'ann?e derni?re pour

45 millions de dollars. Cette ann?e, il pourrait bien entrer dans l'histoire du football : d?j?

champion d'Angleterre avec Chelsea, il vise maintenant la premi?re qualification de <?xml:namespace

prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" />la C?te d'Ivoire pour une Coupe du Monde de la

FIFA.FIFA magazine : Qu'est-ce que ?a fait de valoir 45 millions de dollars

?Didier Drogba : Rien de particulier. La seule chose

qui compte est de prouver une nouvelle fois, dans mon nouveau club, que je suis un bon joueur.

C'est le plus important pour moi. Je ne fais pas grand cas du montant vers? pour mon transfert. Ce

n'est pas vraiment mon probl?me.Je sais que vous n'?tes pas responsable du montant pay? par Chelsea

mais est-ce facile d'en faire abstraction et de se concentrer sur le jeu

?Oui, c'est facile, parce que le football est

seulement un jeu. Pour moi, le football reste le football. Tout ce qui se passe autour de moi me

passe au-dessus. S'ils ont pay? cher, c'est parce que j'ai bien jou? l'ann?e derni?re. Tout ce

que j'ai ? faire est de rester le m?me joueur. Je ne me mets pas la pression. Le football est si

simple?Vraiment ?Oui. C'est seulement un jeu,

c'est notre passion. C'est facile de l'aimer. Tout le reste importe

peu.Comment

est la vie en Angleterre ? Londres a d? vous changer de la culture et de la mentalit? de

la C?te d'Ivoire et de

la

France?  J'ai eu un peu de mal au d?but parce que je suis arriv? tr?s tr?s fatigu? et ce

n'est pas facile de commencer une nouvelle saison dans un nouveau club avec seulement 60% de son

potentiel. Mais petit ? petit les choses se sont arrang?es et je suis content. C'est fantastique

d'avoir remport? le championnat d'Angleterre et d'?tre arriv? jusqu'en demi-finales de

la Ligue des Champions de l'UEFA

avec Chelsea d?s ma premi?re saison en Angleterre.Qu'est-ce qui est le plus int?ressant pour vous en Angleterre

?D'apprendre l'anglais ! Il est primordial

d'apprendre ? communiquer avec ses co?quipiers et je suis content d'y arriver. Pour mes enfants

aussi, la possibilit? d'apprendre une nouvelle langue est une chance. Il est important que ma

famille se sente bien ici. S'ils sont heureux, moi aussi.Vous ?tes venu ? Chelsea apr?s avoir ?t?

?lu Joueur de l'Ann?e du Championnat de France avec Marseille. Vous avez d? vivre cela comme un

accomplissement.Ce que j'ai fait la saison

derni?re ?tait fantastique parce que personne ne parlait de moi il y a deux ans et j'ai continu? de

travailler dur. Il n'y a que le travail pour r?ussir. Les efforts sont toujours r?compens?s. Ca

s'est encore v?rifi? cette saison.Vous avez ?t? bless? plusieurs fois depuis votre arriv?e ? Chelsea.

Comment avez-vous support? ces revers ?Cela ne m'a pas

affect? parce que j'avais beaucoup donn? ? mon ancienne ?quipe. Apr?s deux ou trois ans de travail

intensif sans jamais de vacances, mon corps avait besoin de repos. Avec tous les matches que nous

avions ? Chelsea, c'?tait difficile et les blessures sont arriv?es. Mais je savais qu'? mon retour

mon ?quipe pourrait totalement compter sur moi.Que pensez-vous de votre entrra?neur Jos? Mourinho ? Il est

tr?s assur?. Vous insuffle-t-il la m?me assurance ?Oui, m?me avant de jouer ? Chelsea, il me donnait confiance en moi. C'est facile de

bien jouer quand votre entra?neur croit en vous. Il a confiance en tous les joueurs du club et pense

que rien ne nous est impossible. C'est pour soi qu'on joue mais nous devons aussi nous battre pour

lui parce qu'il fait tout pour nous.  <?xml:namespace prefix = o ns =

"urn:schemas-microsoft-com:office:office" />


Qu'est-ce que ?a repr?sente de remporter le titre anglais

apr?s si longtemps pour Chelsea ? Vous mesurez toute la joie des supporters

?Bien s?r. Quand nous avons gagn? la Coupe de la Ligue anglaise, l'ambiance ?tait g?niale. Mais la joie des supporters a

?t? encore plus grande quand nous avons remport? le championnat. C'?tait

impressionnant.Vous avez v?cu en C?te d'Ivoire jusque vers l'?ge de cinq ans puis vous avez rejoint votre

oncle Michel Goba, qui ?tait footballeur professionnel en France?Il a ?t? un p?re pour moi, il m'a tout donn?. Si je suis ce que je suis

aujourd'hui, c'est gr?ce ? l'influence qu'il a eue dans ma vie. Tout ce que je fais, je le fais

pour lui. Il est fier de moi et ?a me rend heureux.Vous avez toujours cru que vous r?ussiriez dans le football

professionnel ? J'ai toujours eu confiance,

m?me quand j'ai ?t? s?rieusement bless?. Je ne pouvais m'emp?cher d'y croire, c'?tait comme ?a.

Tout ?tait possible mais je voulais r?aliser ce qui ?tait au plus profond de moi. Je n'ai jamais

dramatis? mes probl?mes.Est-il vrai que vous avez commenc? votre carri?re comme d?fenseur

?Oui. J'?tais arri?re droit.Comment ?tes-vous devenu attaquant

?Mon oncle m'a dit que quand on savait tirer, il valait

mieux jouer ? l'avant et il savait que j'?tais capable de marquer. Quand je suis devenu attaquant

j'ai marqu? beaucoup de buts et ?a a ?t? le d?but de ma carri?re

actuelle.Quel

est l'entra?neur qui a eu le plus d'influence sur vous ?Marc Westerloppe qui est aujourd'hui ? Lens. Il m'a propos? de venir au Mans et

m'a donn? tous les ?l?ments pour devenir ce que je suis aujourd'hui. J'ai enti?rement confiance

en lui. Il a chang? ma vie. Avant de le rencontrer, je m'entra?nais deux fois par semaine. Avec

lui, chaque jour. Il m'a tout appris. Avec des joueurs comme vous, Bonaventure Kalou et Aruna Dindane, l'actuelle formation

ivoirienne est-elle la meilleure que votre pays ait jamais eue ?Nous n'avons certainement pas eu une telle palette de joueurs depuis longtemps.

Mais nous n'avons encore rien gagn?. Notre ?quipe peut arriver ? se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations et la Coupe du Monde de la FIFA 2006. Ce ne sera pas facile parce que nous jouerons le

Cameroun et l'Egypte mais je pense que nous en sommes capables.Vous dites que vous n'avez rien gagn?.

Sauf la Coupe d'Afrique des Nations

en 1992?Oui, mais il n'y a rien eu depuis. Nous devons

faire mieux que cette ?quipe. Jusqu'? notre prochaine grande victoire, cette ?quipe restera

meilleure que nous.L'?quipe nationale de C?te d'Ivoire est dirig?e par Henri Michel dont on conna?t les

m?rites. Apporte-t-il ? l'?quipe ce dont elle a besoin pour atteindre ses buts

?Oui. Cela fait trois ans que nous jouons ensemble

et nous avons acquis de l'exp?rience. La plupart d'entre nous ?voluent dans les meilleurs clubs

d'Europe et Michel nous donne confiance en nous. Il nous a dit que nous pouvions nous qualifier

pour la Coupe du Monde et que nous

devions y croire.Vous auriez pu choisir la

France plut?t que la

C?te d'Ivoire. Qu'est-ce qui a d?termin? votre choix

?Cette d?cision ?tait naturelle pour moi, le choix

n'a pas ?t? difficile. Je me sentais profond?ment Ivoirien.Avez-vous d? vous r?habituer ? la

mentalit? ivoirienne apr?s avoir v?cu si longtemps en France ?Tout s'est tr?s bien pass?. J'ai eu l'impression d'avoir toujours ?t? l?. Les

anciens de l'?quipe m'ont accueilli ? bras ouverts et m'ont mis ? l'aise. 

 

 

 
Vos co?quipiers savent-ils les efforts que demande le billet pour l'Allemagne

?Oui. Dans les grands clubs europ?ens, il y a un ou deux

joueurs ivoiriens et ils travaillent si dur en club qu'ils savent parfaitement ce que doit prouver

une ?quipe nationale pour arriver jusqu'en Coupe du Monde. Notre ambition ne se limite pas ? la

qualification. Nous voulons davantage. Nous devons arriver ? aller en Allemagne et donner le

meilleur de nous-m?mes. Je sais que si nous nous qualifions, nous sommes capables de marquer

durablement les esprits.Est-il facile d'?quilibrer vos responsabilit?s ? l'?gard de Chelsea

et de votre ?quipe nationale ?Bien s?r, c'est la

raison pour laquelle je suis l?. Sinon, je serais rest? au Mans ou ? Guingamp. Je sais prendre mes

responsabilit?s.Vous ?tes l'a?n? de sept enfants. Qu'est-ce que cela signifie ?C'est une grande responsabilit? mais mes fr?res sont des gars biens et mes parents

les ont bien ?lev?s.La situation politique de la

C?te d'Ivoire a ?t? tr?s difficile ces derni?res ann?es. Etes-vous inquiet

?Oui parce que je suis autant Ivoirien que

Fran?ais. J'ai du mal ? comprendre ce qui se passe actuellement parce que j'ai de nombreux amis et

parents l?-bas mais j'esp?re que les choses vont s'arranger.De nombreux supporters consid?rent que

l'actuelle g?n?ration de joueurs est surpay?e et d?nonce leurs conditions en or. Que r?pondez-vous

? ?a ?Les gens doivent comprendre que nous faisons

un m?tier particulier. En g?n?ral, nous avons de bons contrats pendant au maximum sept ans. Ensuite,

nous quittons le football. Nous gagnons beaucoup d'argent mais nous n'y pouvons rien. C'est le

football qui veut ?a. Mais il ne faut pas oublier qu'avant d'?tre des joueurs, nous sommes des

hommes. Nous gagnons beaucoup mais nous donnons aussi beaucoup. Pour moi, l'argent n'est pas tout.

Si j'ai des probl?mes familiaux, je ne peux pas ?tre heureux. Le football est une bonne chose,

l'argent aussi mais ce qui prime, c'est la sant?.Qu'est-ce que cela vous ferait d'entendre l'hymne national

ivoirien en Allemagne ?Ce serait sp?cial mais je ne

peux pas vous d?crire ce sentiment maintenant. Je vous en parlerai quand ?a se produira si vous ?tes

l?.Comment

vous d?connectez-vous du football ?C'est tr?s simple. Je

rejoins mes trois enfants et ma famille. C'est ce qui compte le plus pour moi. Le reste n'est pas

important.Vous ?tes un jeune p?re avec les responsabilit?s que cela implique ! Comment partagez-vous

votre temps entre le football et votre famille ?Je

ne suis pas tr?s pr?sent actuellement mais je le serai davantage dans quelques ann?es. Ils

comprennent ce que je fais et j'essaie de leur consacrer autant de temps que je

peux.Quel

souvenir souhaitez-vous laisser quand vous cesserez de jouer ?Quand vous remportez des titres, les gens se souviennent de vous,

sinon?Vous

n'?tes pas un peu dur ?Ils citent peut-?tre votre nom de

temps en temps mais ils ne se souviennent pas de vous.OSASU

OBAYIUWANA travaille comme avocat et journaliste sp?cialis? dans le football international pour

la BBC ? Londres.

 

A lire aussi ...

TOP