Flash Info

  • 14/09/2019Football-El.CHAN 2019-Amical : Côte d’Ivoire 0-3 Senegal
  • 13/09/2019Karaté: La Fédération ivoirienne en Assemblée Générale Elective le samedi 14 septembre
  • 13/09/2019Football-Transfert: Serey Dié signe au FC Aaurau en D2 Suisse jusq'au 31 décembre 2019
  • 11/09/2019Football-CAN 2019 U23: Egypte, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Afrique du Sud et Zambie qualifiés
  • 11/09/2019Omnisports: Les Fédérations sportives dénoncent la détérioration des relations avec le Ministère des Sports
  • 11/09/2019Basket-CdM 2019-Quart de finale: USA 79-89 France

Coupe d’Afrique : Les ivoiriens n'y arrivent toujours pas

Volleyball

Coupe d’Afrique : Les ivoiriens n'y arrivent toujours pas

10 May 2019 0

Parti au Caire avec d'énormes ambitions, l'ASEC Mimosas miné par de nombreuses blessures, a terminé 15è sur 17, quand l'AS INJS s'est contentée de la 16è place sur 22 formations. Des moissons  peu reluisantes.

Présents en terre égyptienne du 1er au 10 avril dernier à la faveur du championnat d'Afrique des clubs Champions, l'ASEC Mimosas et l'AS INJS n'ont pas connu une glorieuse campagne. Si le rang du représentant en Hommes se justifie par son inexpérience, cet argument ne tiendra point pour les jaune et noir habituées à cette compétition. Alors où se situent les pesanteurs de la débâcle de l'ASEC au point de finir à 2 places du fond?

Les passeuses ont cruellement manqué

Et pourtant ce ne sont guère les ambitions et les armes qui ont fait défaut. 14ès l'année dernière, Prisca Konan et les siennes visaient bien mieux cette échéance. D'où les renforts  sénégalais en l'occurrence Kadi Faye (attaquante, réceptionneuse) et Ndeye Diop (centrale) venues étoffer l'effectif Mimosas. Mais à la veille des hostilités, l'ASEC voit ses espoirs partir en lambeaux. « On ne pouvait aller nulle part sans passeuses. Ce sont elles qui font une équipe de volley-ball. Nous aurions eu nos passeuses en pleine possession de leurs moyens que nous aurions fait une grande campagne », explique Dosso Tiémoko, le Président de la section volley-ball de l'ASEC Mimosas. Quoi qu’il en soit, le représentant ivoirien en dame reviendra à Abidjan avec dans sa besace 2 succès et 5 revers en 7 sorties. Au-delà du manque cruel de passeuses, d'autres langues au sein de la formation, ont pointé du doigt la préparation et l'adaptation aux infrastructures. Le grand fossé entre la pratique sur du goudron et le parquet notamment.

L'AS INJS victime de son inexpérience

Pour sa première joute continentale, les étudiants de l'INJS ont terminé 16e sur 22 avec dans leur escarcelle  une victoire et 4 défaites .Une récolte qui pouvait avoir plus de saveurs si Coulibaly Dominhein et ses coéquipiers avaient plus d'expérience. Car des 4 revers concédés, deux dont un match de poule et le match de classement ont été perdus au tie-break. « Nous aurions pu faire mieux vu nos défaites sur le fil. Toutefois nous sommes satisfaits car nous avons gagné en expérience. Nous reviendrons sûrement plus fort la saison prochaine », nous a confié Coulibaly Dominhein le capitaine de l'AS INJS. En tout cas, la Côte d’Ivoire attend toujours ce club qui le représentera dignement sur l'échiquier continental. Car pour l'heure, les clubs ivoiriens n'y arrivent toujours pas.

Lebéni M.K

A lire aussi ...

TOP