Flash Info

  • 14/10/2019Athlétisme: La 5è édition du Marathon du District d'Abidjan se tiendra le vendredi 15 novembre 2019
  • 14/10/2019Football: Eugène Marie Diomandé candidat à la présidence de la Fif (Avocat)
  • 13/10/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 3-1 RD Congo
  • 13/10/2019Athletisme: Marie Josée Ta Lou est arrivée à Abidjan ce dimanche avec sa médaille de bronze
  • 11/10/2019Athlétisme: Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze aux mondiaux 2019, à Abidjan le dimanche 13 octobre à 16h30
  • 11/10/2019Football-Transfert: Gervinho prolonge son contrat à Parme jusqu'en 2022

Volleyball-Coupe d’Afrique Nations, Zone 3 : Danse de sorcières autour de la compétition

Volleyball
Afrique

Volleyball-Coupe d’Afrique Nations, Zone 3 : Danse de sorcières autour de la compétition

26 September 2012 0
Danse de sorcières autour de la compétition

La FIVVB a avoué se heurter à des difficultés dans toutes ses démarches, concernant le financement du tournoi, mais également la mise à disposition du Palais des Sports de Treichville, initialement retenu par les services du Ministère des Sports pour abriter la compétition.
 
Alors que la F.IV.VB attend l’argent de la compétition pour faire face aux charges de l’organisation et à la préparation des deux équipes nationales de la Côte d’Ivoire, elle s’est heurté a l’indifférence du Directeur Administratif et Financier (DAF) du Ministère des Sports, Tra-bi, selon le président de la FIVVB.
 
L’argentier a d’abord fait savoir, à en croire le président Koné Sanga, qu’il n’avait pas connaissance de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de la Zone 3 à Abidjan. Alors que la Communication de cette compétition est signée depuis juillet 2012.
Face à l’attitude qualifiée d’indifférence de la tutelle, la FIVVB a entrepris des démarches pour faire bouger les lignes, en s’adressant au DAF du Ministère.
 
Interpelé de nouveau parla FIVVB, Tra-Bi a rassuré qu’il s’était saisi du dossier et qu’il attendait l’approvisionnement du Trésor. Mais, à la grande surprise du Comité Directeur de la Fédération, le DAF a pris ses congés, sans en informer son collaborateur, le régisseur Yapi. Ce dernier l’a confié il y a une semaine à la délégation de la FIVVB, selon un témoignage fédéral qui avoue clairement qu’aucune demande n’aurait été faite auprès du trésor publique pour le décaissement des fonds alloués au tournoi.
 
La tutelle avance souvent que sa caisse n’est pas approvisionnée, mais à la vérité, « certains collaborateurs du Ministre sont souvent à la base de cette situation, par leur immobilisme. Ils ne traitent pas à tant les dossiers dont ils ont la charge. Leur attitude laxiste peut être souvent à l’origine des situations désagréables que connaissent les équipes ivoiriennes  engagées dans les compétitions internationales », a témoigné Koné Sanga au regard des faits vécus. En plus du manque de moyens financier, il se pose également le problème du terrain qui doit abriter la compétition zonale.
 
Palais à palabre
 
Comme nous l’avons tous malheureusement constaté, le Volleyball a été royalement oublié dans la réhabilitation du Palais des Sports de Treichville. Le matériel commandé ne compte pas d’équipements de cette discipline. Pourtant la Directrice des Sports de Haut Niveau, a retenu cette infrastructure rénovée  à 90 % pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations de la zone 3. Elle aurait même modifié la communication fédérale qui avait proposé Yamoussoukro pour abriter le tournoi, selon le président de la  FIVVB.
 
Maintenant que les volleyeurs demandent la mise à disposition du Palais pour peaufiner la préparation des sélections dames et hommes, ils se voient confronté au refus de la tutelle, par la voix du Conseiller Technique du Ministre, en charge des infrastructures. « Le Palais est en réfection, les travaux ne sont pas encore achevés. Il ne peut donc être à disposition, tant qu’il n’est pas livré officiellement », aurait répondu le conseiller Bah Florent.
 
Non satisfait de cette réponse, Koné Sanga l’a fait savoir clairement. « Nous ne comprenons pas cette réponse. Etant donné que des compétions de Taekwondo, de Basket-ball et de Handball se sont précédemment déroulées dans le Palais. Pourquoi à notre tour, on nous parle d’infrastructure non encore livrée. Nous nous sentons lésé et ne sommes plus sûrs que toutes les disciplines sont logées à la même enseigne, comme ne cesse de le soutenir, le Ministre des Sports », a déclaré Koné Sanga.
 
La FIVVB fait des mains et des pieds pour que la compétition se tiennent à Abidjan. Elle propose même des solutions. « Le Palais des Sports peut bien accueillir le Volleyball sans causer de dommages. Nous avons déjà le matériel (poteaux et filet) mobile. Il n’est donc pas question de creuser des trous dans le plancher comme veulent le faire croire certaines personnes », a rassuré le successeur de Koné Jeannot, qui a fini sa conférence de presse par un appel, lancé à Philippe Legré.
 
« Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la compétition et toutes délégations ont confirmé leur arrivés. Il faut que le Ministre pèse de tout son poids pour que la Côte d’Ivoire puisse honorer ses engagements vis vis-à-vis d’elle même, de la Confédération Africaine de Volleyball et des délégations attendues. Il y va de la notoriété de notre pays qui accueille d’ailleurs des pays participants de la CEDEAO, organisme présidé par notre Président, Alassane Ouattara », a conclu Koné Sanga.
 
Pour rappel, la FIVVB a entamé depuis le 23 août dernier la préparation des Eléphants dames et hommes au stade Robert Champroux, sur fonds propres et attends toujours les moyens promis par l’Etat pour l’organisation du Tournoi, validé depuis fin 2011, selon le premier responsable du Volleyball ivoirien.
 
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP