Flash Info

  • Il y a 17 min 5 secAfrobasket Dames 2021 : La Côte d'Ivoire tombe en quart de finale face au Nigéria
  • 22/09/2021Éli. CDM 2022 : La Côte d’Ivoire jouera son match à domicile au Bénin dans le stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou
  • 22/09/2021Football-Transferts : Oussou Konan se pose à Al Bukiryah en deuxième division saoudienne
  • 22/09/2021Rugby Africa Cup : La France abritera les phases finales au mois de juillet 2022
  • 22/09/2021Football-Transferts : Mory Kéita file en Slovénie
  • 22/09/2021Football-Afrique : Samuel Eto'o Fils candidat à la présidence de la FECAFOOT

Volleyball-Coupe d’Afrique des Nations (D) et (H) de la zone 3, au Mali : La participation de la Côte d’Ivoire menacée

Volleyball
Afrique

Volleyball-Coupe d’Afrique des Nations (D) et (H) de la zone 3, au Mali : La participation de la Côte d’Ivoire menacée

20 October 2009 0
La participation de la Côte d’Ivoire menacée

Les sélections nationales masculines et féminines de Côte d’Ivoire sont sur le point de briller par leur absence à la Coupe d’Afrique des Nations de la Zone 3 qui se déroulera à Bamako du 24 au 30 octobre prochain. A quelques jours de ce rendez-vous sous-régional, le budget alloué à cette compétition n’est pas encore disponible.
« Nous espérons que la situation va se décanter avant notre départ prévu vendredi. Nous n’osons pas pensez que la Côte d’Ivoire sera forfait, car les hommes ont leur titre de champion à défendre », a confié le président de la Fédération Ivoirienne de Volleyball (F.IV.VB), Issouf Koné Sanga. Notons que la F.IV.VB qui a déjà préfinancé la préparation des deux sélections depuis le 16 septembre est à bout de souffle financièrement, selon le président Sanga qui écarte même l’alternative de rallier Bamako par la route.
« Si nous n’avons pas les billets d’avion, nous ne prendrons pas le risque d’aller par la voie routière. Car il nous sera impossible de faire face aux primes, aux équipements et autres charges au Mali, pendant et après la compétition, si l’argent n’est pas décaissé », ajoute Koné Sanga. Selon nos sources, la communication de cette compétition est pourtant signée depuis septembre, mais il se pose un problème de trésorerie.
Pour l’heure, la F.IV.VB et tous les volleyeurs ont le regard tourné vers le Ministère du Sport qui lui lorgne à son tour son homologue de l’Economie et des Finances.
Alexis KOUAHIO

TOP