Flash Info

  • Il y a 45 min 5 secFootball-El.CAN U23 2019-2nd tour retour: Côte d’Ivoire 3-1 Niger (Mi-temps)
  • Il y a 2 heures 13 minFootball-Côte d'Ivoire: Gérard Gnanhouan, entraîneur des gardiens de la sélection U23
  • Il y a 2 heures 17 minFootball-Ligue 1: Alexis Vagba, président de l'Africa, interdit de toute activité liée au football jusqu'au 31 décembre 2019
  • Il y a 2 heures 19 minFootball-Ligue 1-20è journée: La Commission de Discipline donne match perdu à l'Africa par pénalité (3-0) face à la SOA
  • Il y a 7 heures 32 minBasket-N1 Dame-4e journée: UA 55-64 UE 3A -- FBA 100-30 SOA
  • Il y a 7 heures 36 minBasket-N1 Homme-7e journée: IVESTP 41-51 Africa -- ABC 89-46 SEWE -- JCA 38-72 AZUR -- SOA 66-50 GSPM -- ASA 59-44 Warriors
Football
Ligue 1

Football - Ligue 1 2008 : Africa, un vrai Roi

24 November 2008 0
Africa, un vrai Roi

Sacrés champions de Côte d’Ivoire dimanche, les Aiglons méritent amplement leur titre de champion. Le club vert et rouge a récolté les fruits de sa régularité.
Déjà, Kuyo Téa Narcisse a relevé le défi. A son arrivée à la tête de l’Africa Sports il y a deux ans et demi, l’ancien défenseur des Aiglons avait en effet laissé entendre d’entrée qu’il mettra un terme à l’hégémonie de l’ASEC Mimosas. A l’époque, Me Roger Ouégnin et l’état major des Jaune et Noir l’avaient certainement pris pour un fou. Tant ils croyaient en la puissance de leur équipe qu’ils ont longtemps cru insubmersible. 
Deux ans après, force est pourtant de constater que celui qu’on appelait « Cercueil » lorsqu’il était joueur, a réussi son pari. Aujourd’hui, l’Africa Sports a surmonté la pente. Et a retrouvé une certaine embellie qui doit beaucoup à son jeune président. Avant son arrivée à la tête du club, l’Africa Sports n’était qu’une maison où le feu couvait constamment entre les dirigeants. Et, où, les supporters posaient très souvent des actes répréhensibles (cela n’a certes pas encore changé).
La prophétie Kuyo en marche
Noyés donc dans leurs turpitudes, les Aiglons laissaient la conduite du football ivoirien aux mains du grand rival mimosas. Entre 1990 et 2000, l’ASEC Mimosas enlevait ainsi huit titres de champion sur dix possibles. Et, entre 2000 et 2008, six couronnes nationales ont coiffé la tête des Mimos. Une dictature que Kuyo Téa Narcisse a décidé de briser.
Sa mutinerie a commencé la saison dernière quand « son » Africa a surclassé l’ASEC Mimosas en championnat. Le titre acquis dimanche, est donc le deuxième d’affilée d’une équipe de l’Africa Sports redevenue ambitieuse. Ce genre de performance, les Aiglons ne l’avaient plus réalisé depuis les années 87-88. Le titre 2008 est le 17è de l’Africa Sports dans le palmarès du football national.
Un 17è sacre savoureux
Revenons justement sur le titre acquis cette saison au bout d’un suspense haletant. Le moins que l’on puisse dire, est que les Vert et Rouge n’ont pas volé leur titre. Contrairement à l’ASEC Mimosas, ils ont été plus réguliers dans la performance. Le must, est que,  l’Africa Sports n’a pas perdu beaucoup de points face aux « petites » équipes. L’équipe entrainée par Toto Nobile a enregistré au total 15 victoires, sept matches nuls pour quatre défaites. Son attaque a inscrit 41 buts en 26 matches (2è meilleure attaque derrière l’ASEC) et sa défense a concédé 19 buts (2è meilleure défense derrière l’ASEC).
Le point noir, du reste anecdotique, à ce tableau restera l’incapacité du champion en titre à battre son ennemi de l’ASEC Mimosas qui l’a neutralisé à deux reprises. Mais, à l’Africa Sports, entre battre l’ennemi et le titre de champion, le choix est vite fait.
Du travail à faire
Ce nouveau sacre des Aiglons ne doit cependant pas occulter les insuffisances du groupe de Toto Nobile. Pour espérer aller loin en Ligue des champions, le staff technique doit corriger rapidement beaucoup de lacunes. Comme par exemple leur trop dépendance aux performances de leur buteur Koffi Olié Kan. Et surtout une maitrise générale qui laisse encore à désiré. Mais en attendant les chauds débats africains, le temps est à la fête chez les Vert et Rouge.
Par Abdoul KAPO
 

A lire aussi ...

TOP