Flash Info

  • 27/05/2020Football-Côte d'Ivoire : La FIF acquiert un car-régie d'une valeur de près de 400 millions de Frs Cfa
  • 27/05/2020Basket-Côte d'Ivoire : La Fédérationa initié une série de formation pour les jeunes coachs
  • 27/05/2020Football-Coronavirus : Coulibaly Wonlo, Sylvains Gbohouo et 5 autres footballeurs ivoiriens bloqués en RDC demandent à être rapatriés
  • 22/05/2020Football-CAF : Sidy Diallo nommé membre de la Commission d'Organisation de la CAN pour le cycle 2019-2021
  • 22/05/2020Football-Côte d'Ivoire : L'élection à la présidence de la FIF est fixée au samedi 22 août 2020
  • 22/05/2020Football-Coronavirus : Serge Aurier sanctionné par Tottenham pour non-respect des mesures barrières

Football/ Organisation coupe du monde 2014 : Le Brésil après l’Afrique du sud

Football
Afrique

Football/ Organisation coupe du monde 2014 : Le Brésil après l’Afrique du sud

30 October 2007 0
Football/ Organisation coupe du monde 2014 : Le Brésil après l’Afrique du sud

Il n’y a pas eu de suspense mardi à Zurich au moment pour la FIFA d’annoncer le nom du pays organisateur de la Coupe du monde 2014. Fait rare pour une compétition aussi prestigieuse : le Brésil était en effet le seul candidat à postuler à l’organisation de ce Mondial. En vertu du principe de rotation décidé en 2000, c’était en effet au tour de l’Amérique du Sud d’accueillir la Coupe du Monde. Et parmi les pays sud-américains potentiellement susceptibles de devenir pays hôte, seul le Brésil était prêt à le faire dès 2014.
Sans rival, le quintuple champion du monde n’a donc eu aucun mal à voir son vœu exaucé. Bien loin de l’effervescence qu’avait créé « la finale » Afrique du Sud-Maroc de 2010 pour l’organisation du Mondial africain.
64 ans après la première Coupe du monde disputée sur ses terres, le Brésil accueillera donc de nouveau la plus prestigieuse des compétitions de football que la terre connaisse. Un Mondial 1950 insolite dans la mesure où, pour la première et dernière fois de l’histoire, le titre s’était joué non pas à l’issue d’une finale classique mais d’une poule de quatre équipes.
Lors du dernier match, la Seleçao n’avait besoin que d’un nul face à l’Uruguay au Maracana pour remporter le tournoi. Pourtant, malgré l’énorme soutien populaire derrière le Brésil, les Uruguayens créaient la surprise (2-1) et devenaient champions du monde. En 2014, les Brésiliens, qui n’ont toujours pas digéré cet échec à la maison lors du seul Mondial disputé sur leur sol, chercheront donc à laver définitivement l’affront de 1950.
Pour cela, le Brésil mettra à n’en pas douter le paquet. Soutenu par le Gouvernement, qui s’investira beaucoup pour l’image du pays dans la bonne tenue de l’épreuve, le comité d’organisation devrait bénéficier d’une large marge de manœuvre.
Le budget du pays organisateur, qui permettra notamment de grosses dépenses en matière de transport, d’hébergement et de soins, constitue d’ailleurs la raison principale pour laquelle la FIFA décidé de faire confiance au Brésil (Ndlr : Le fait que le Brésil soit seul candidat à l’organisation ne signifiait pas pour autant que la FIFA valide son dossier). Et que dire du potentiel des stades du pays qui en présentera 18 (Ndlr : Sur les 18, quatre ne sont pas encore construits) pour le « casting final ». Mané Garricha, à Brasilia, et le célébrissime Maracana de Rio de Janeiro vibrent déjà.
football365.fr

A lire aussi ...

TOP