Galérie Photo   |

  Se connecter  |




Football-CAN 2017-3è journée : Groupe C : (Q)Maroc 1-0 Côte d'Ivoire -- Togo 1-3 RD Congo (Q)                 Football-Afrique : Georges Leekens (sélectionneur de l'Algérie) démissionne                 Football-CAN 2017-3è journée : Groupe B: (Q)Sénégal 2-2 Algérie -- Zimbabwe 2-4 Tunisie(Q)                 Football-CAN 2017 : L'ivoirien Dembele Denis sera l'officiel de la rencontre Zimbabwe-Tunisie                 Football-CAN 2017- 3e journée : Groupe A: Gabon 0-0 Cameroun(Q) -- Guinée Bissau 0-2 Burkina Faso(Q)                


Football-Eléphants-El.Mondial 2018
Max et son passe-droit
Mise à jour le03-11-2016 18:18
En dessous des blessures en cascade et de la question de l’identité du substitut de Sylvain dans les buts, l’actualité des Eléphants est marquée par la présence presque systématique de Max Alain Gradel. Le mercredi dernier, Michel Dussuyer à été questionné au sujet de la sélection de l’attaquant ivoirien loin de sa forme d’antan.

Seigneurial avec Saint-Etienne, les observateurs ivoiriens n’ont plus qu’un seul souvenir de l’ascension de Max Gradel en sélection de Côte d’Ivoire. Une frappe soudaine face au Cameroun à Malabo qui a lancé la CAN 2015 des Eléphants. Après cette épopée à laquelle il a activement participé, Max est descendu en grade. Cette perte en vitesse, il la doit à une rupture des ligaments de son genou en septembre 2015 et une indisponibilité de 6 mois. Alors qu’il semblait monter en puissance en Premier League sous la tunique de Bournemouth. Un épisode que le physique du “tueur de Lions“ ne semble pas avoir encore digéré.

 

Mais les pépins physiques ne sont pas le seul problème de Max Gradel. Confiné cette saison sur le banc des Cherries, le lauréat du Prix Sport-Ivoire 2015, ne compte que 90 minutes de temps de jeu en 5 apparitions en Premier League. Et ce sans aucune titularisation ni aucun but inscrit. Des stats en club moulées avec celles en sélection, qui sont loin de l’excellence qui fit son lustre d’antan. Chez les Eléphants, Max a inscrit 3 buts lors de ses 10 dernières sorties. Au-delà de son efficacité peu poussée, c’est la méforme visible qui saute aux yeux des observateurs. Apparemment pas à ceux de Michel Dussuyer qui lui maintient sa confiance.

 

“Gradel n’a pas de problème physique“

 

Interrogé sur le sujet, le technicien français semblait pourtant embarrassé mais déterminé à offrir l’opportunité à Gradel de réaliser le déclic. « C'est vrai que Max ne joue pas beaucoup en club. Mais il n'a pas de problème physique. J'estime qu'il peut apporter à l'équipe d’où peut venir le déclic pour lui », a déclaré le technicien français sans convaincre l’ensemble des journalistes présents au siège de la Fédération ivoirienne. Certains qui ont même évoqué un passe-droit accordé à l’attaquant de Bournemouth, espèrent qu’il saisira enfin la perche de Dussuyer face au Maroc et à la France, prochains adversaires des Eléphants.

 

           

 Patrick GUITEY

 
RÉAGISSEZ À CET ARTICLE
 
  A lire aussi ...

Football-Eléphants-CAN 2017-Maroc-CI
Entre stats et superstitions
Football -CAN 2017-Groupe C-Maroc-CI
Un duo Bony-Kodjia ?


Football-CAN 2017-Groupe C-Serge Aurier
« Il n’y a rien à craindre»
Football-Eléphants-CAN 2017-Groupe C
Le défi tactique de Dussuyer
Football-CAN 2017-Groupe C-Hervé Renard
« Je sais qui est le plus dangereux »




Football-CAN 2017 : Maroc 1-0 Côte d'Ivoire (Ambiance au Campus de Cocody)