can-2023-ads.jpg

Flash Info

  • 27/02/2024Football-Afrique : L'arbitre marocain, Redouane Jiyed est suspendu à vie par la CAF pour avoir refusé d'arbitrer la petite finale de la CAN 2023 (Presse marocaine)
  • 27/02/2024Football-Eléphants : Emerse Faé ferme la porte à Tiémoué Bakayoko
  • 27/02/2024Football-Distinction : Sébastien Haller est nominé pour le prix Laureus World du Come-back de l'année
  • 27/02/2024Football-13e Jeux Africains : Natacha Akissi Konan, seule arbitre ivoirienne sélectionnée
  • 26/02/2024JO Paris 2024-Taekwondo : Après Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, Astan Bathily a validé son billet pour la compétition
  • 26/02/2024 Football-Ligue 1 : 25 buts ont été marquées en 7 matches pour la reprise du championnat le week-end écoulé

Eliminatoires CAN-Mondial 2010- CI–Mozambique : Les Eléphants n’attirent plus de monde

MONDIAL
CAN

Eliminatoires CAN-Mondial 2010- CI–Mozambique : Les Eléphants n’attirent plus de monde

2 June 2008 0
Les Eléphants n’attirent plus de monde

Ils étaient environ 15 000 pour 35000 places, les spectateurs qui ont effectué le déplacement  au stade Houphouët-Boigny,  dimanche dernier, pour voir le match Côte d’Ivoire-Mozambique. Un chiffre largement inférieur à celui des spectateurs et de supporters des Eléphants qui envahissaient autrefois les gradins et tribunes du Félicia.
Surtout, lors des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2006, au plus fort de la crise ivoirienne et ensuite lors de la CAN 2008, où le stade de Bouaké avait même été sollicité, pour matérialiser le retour de la paix. Un stade archicomble qui avait vue la victoire des Pachydermes (5-0), face aux Baréa de Madagascar. Qualifiées pour les phases finales de Ghana 2008, les supporters ivoiriens avaient porté leur équipe à bout de bras jusqu’au match de classement. Or, nous sommes à la même compétition, c'est-à-dire les éliminatoires combinées de la CAN et de la Coupe du Monde 2010. Mieux, dans une période plus apaisée. Et le public sportif ne vient plus au stade.
En tout cas, à l’occasion de l’entrée en lice des Eléphants, le public sportif à fait défaut dimanche dernier. Contrairement aux éliminatoires des compétitions précédentes où le ‘’Félicia’’ refusait du monde, les éliminatoires des compétitions de 2010 débute difficilement, sur le terrain comme dans les gradins pour la Côte d’Ivoire. Le terrain était à moitié vide dimanche. Le résultat, à l’image du public a été aussi maigre (1-0). Même ceux qui ont effectué le déplacement n’ont pas supporté les Eléphants comme il se devait. Au lieu des cris encourageants et galvanisants, l’on a entendu des sifflés et des mots grossiers et insultants à l’endroit des joueurs. Traoré  Kandia, Akalé Kanga et Tiéné Siaka (chico) ont été particulièrement hués. Transparent sur l’aire de jeu, Chico n’a pas été du tout ménagé par les supporters. Ces derniers ont préférer le voir dehors que sur le terrain. Ils ont réclamé le carton rouge à l’arbitre au moment où ce dernier s’activait à sanctionner une faute du milieu ivoirien, par un carton jaune. Heureusement, le juge central, Auda Ahmed ne les a pas suivis. En somme, la mobilisation des supporters ivoiriens, lors des CAN précédentes et du dernier mondial était plus importante que celle de cette année. Des raisons expliquent sans doute la défection des spectateurs en ce début de compétition.
Des raisons de la défection du public
L’échec à Ghana 2008, où les ivoiriens avaient envahi les stades de Sékondi-Takoradi,  Ohene Jan d’Accra et Babayara de Kumassi, à chaque sortie de la sélection de la Côte d’Ivoire et l’absence des joueurs essentiels de la sélection ivoirienne, comme Didier Drogba, Salomon Kalou, Yaya Touré, Baky,  Aruna Dindané et autres sont les raisons essentielles de la défection des spectateurs. En effet, les Eléphants avaient fait rêver les ivoiriens à la CAN 2008, avec un début de compétitions en trombe, avant de baisser pavillon dans la dernière ligne droite vers le trophée. C'est-à-dire au moment où les ivoiriens avaient fortement espoir que leur équipe nationale allait leur faire oublier la finale perdue de 2006, en atteignant au moins la finale. Ils furent vite désillusionnés par l’équipe ivoirienne, éliminée en demi-finale, de la manière la plus humiliante (1-4), par le même adversaire de la finale de 2006, les Pharaons d’Egypte.
Privée de la finale, la Côte d’ivoire avait l’impératif d’arracher la médaille de bronze en gagnant le match de classement. Mais face au pays organisateurs, le Ghana, Didier Drogba et les siens ont poussé l’humiliation à son comble, en se faisant battre (2-4), par les Black Stars. En souvenir de cet échec cuisant et  imprévisible, les supporters de la sélection ivoirienne qui n’avaient jamais fait défection à leur équipe depuis 2004, sont nul doute un peu déçus. Car la sélection ivoirienne regorge certes de nombreux talents et de joueurs qui évoluent au haut niveau dans les championnats européens où ils jouent les premiers rôles, mais elle n’a toujours pas remporté le moindre trophée. Vue son standing, le Onze de Côte d’Ivoire ne devrait plus jouer les seconds rôles sur l’échiquier international, selon les supporters Eléphants quelque peu démobilisés.
Outre la déception eu égard aux résultats qui ne suivent pas, il y a également l’absence des figures emblématiques de la sélection de Côte d’ivoire. Certains pour cause de blessure d’autres pour des raisons qui leur sont propres n’ont pas pris part au premier match des Eléphants. Ayant eu la puce à l’oreille que les ténors de l’équipe nationale étaient forfaits, les supporters n’ont pas jugé utile d’aller voir une équipe de remplaçants ou de réservistes. Et ils n’ont pas eu tort car le spectacle n’a pas été garanti. Sauf que la Côte d’Ivoire a gagné. Difficilement d’ailleurs.
Alexis KOUAHIO

A lire aussi ...

TOP