Flash Info

  • 09/12/2022Football-Transferts : Selon le Directeur Sportif du FC Barcelone, Jordy Cruyff, un départ de Franck Kessié n'est pas envisagé du côté des deux parties (Mundo Deportivo)
  • 09/12/2022Tennis : ATP-Dopage : Le Polonais Kamil Majchrzak (77e mondial) testé positif
  • 09/12/2022Cyclisme : Thibaut Pinot de retour sur le Tour d'Italie en 2023
  • 09/12/2022Football-Afrique : Victor Wanyama de retour avec la sélection du Kenya
  • 09/12/2022Football-International : Présent au stage en Espagne, Éric Bailly s'entraîne toujours seul avec un préparateur physique
  • 08/12/2022Basketball : La basketteuse américaine Brittney Griner , détenue pour trafic de drogue a été relâchée

Champ. d'Afr. des nations de Cécifoot au Maroc : Koffi Kra Fernand : « Nous visons l'or en vue de nous qualifier pour le mondial 2023 »

Football

Champ. d'Afr. des nations de Cécifoot au Maroc : Koffi Kra Fernand : « Nous visons l'or en vue de nous qualifier pour le mondial 2023 »

25 August 2022 0

A la Fédération Ivoirienne de Sport pour Malvoyants et Aveugles, les palabres sont dorénavant un lointain souvenir. Joueurs, encadreurs et comité directeur préparent activement le championnat d'Afrique des nations de Cécifoot prévu au Maroc du 15 au 26 septembre 2022.À quelques semaines de cette joute continentale, Koffi Kra Fernand, le président de la Fédération a dévoilé ses ambitions dans cet entretien.

Comment se porte la fédération ivoirienne de sport pour malvoyants et aveugles ?

La fédération se porte bien. C'est vrai qu'on a connu en notre sein des incompréhensions entre les présidents de clubs et le comité directeur. Mais grâce à l'appui du ministère des sports, tout est rentré dans l'ordre.

Comment préparez-vous le championnat d'Afrique des nations du Cécifoot ?

Nous préparons la compétition dans un bon état d'esprit. Les athlètes sont à la disposition des encadreurs depuis un bon moment. Ils consentent tous les efforts pour que l'équipe soit prête. Il est important de noter que nous travaillons dans les conditions un peu difficiles par rapport aux moyens dont nous disposons. Mais on fait avec. Nos enfants ont un esprit de conquérant. Nous travaillons à décrocher la première place en vue de nous   qualifier pour le prochain mondial.

Combien d'athlètes avez- vous présélectionné pour ce championnat d'Afrique ?

Nous avons présélectionné une quinzaine de joueurs. Ils s'entraînent trois fois par semaine. Dans cette quinzaine d'athlètes, une dizaine de joueurs seront sélectionnés pour le départ au Maroc. Nous avons un budget vraiment trop serré.

Vous êtes détenteurs de la médaille de bronze au championnat d'Afrique de Cécifoot à Enugu au Nigeria. Pour cette compétition qu'elle place visez-vous ?

 

L'enjeu de cette compétition est de se qualifier pour le championnat du monde en 2023 et les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Nous visons la première place à ce championnat d'Afrique. En 2019, nous avons battu pas mal d'équipes au Nigeria pour nous hisser à la troisième place. Je pense que cette année au Maroc, on peut faire mieux. Nous avons la capacité de battre le Maroc champion en titre.

Vous n'avez pas eu de matchs amicaux à l'international. Cela ne jouera-t-il pas contre vous ?

Au plan technique, je peux répondre par l'affirmative. Cependant, on peut faire des matchs amicaux et faire une contre-performance lors de la compétition. Et on peut travailler au plan local et faire une bonne performance. C'est le moral des athlètes qui compte. Et je pense que le moral de mes joueurs est très haut. Tout le monde, que ce soit l'encadrement technique, les joueurs et même le comité directeur sait que c'est notre seule chance d'aller au championnat du monde de Cécifoot 2023 et aux Jeux paralympiques 2024. Nous mettons l'accent sur ça au plan technique.

Quelles sont vos sources de revenus pour faire face à vos dépenses ?

Contrairement aux autres années, cette année nous avons un budget de 15 millions de francs CFA que l'État nous a octroyés pour participer à des compétitions internationales. Comprenez que nous ne pouvons pas aller au-delà de ce budget. Mais on fera tout notre possible pour ramener des médailles au pays. Et avoir la chance de se qualifier pour les compétitions internationales à venir. En dehors de ce budget, nous travaillons beaucoup sur des projets. En 2019 nous avons été éligibles au projet Pisca qui nous a permis de jouer des matchs amicaux au Mali et au Ghana avant d'aller à Enugu au Nigeria.

Quand prendra fin le champion local de Cécifoot ?

Il prendra fin le 28 août prochain. Juste avant d'aller au championnat d'Afrique des nations de Cécifoot au Maroc. Et ce sera une grande fête.

Avez-vous un appel à lancer ?

Nous voulons traduire notre reconnaissance au ministre des sports, Paulin Claude Danho. Il a un regard particulier sur la fédération ivoirienne de sport pour malvoyants et aveugles. Il nous a accordé une subvention de 15 millions de francs CFA cette année pour les compétitions internationales. Mais à la Fisma nous avons plus de sports collectifs que de sports individuels. Avec cette réalité, la subvention devient insuffisante. Ainsi ,nous  le supplions de faire un tout petit effort pour  augmenter la subvention l'année prochaine. Cela, pour qu'on puisse participer à deux ou trois compétitions. Ce qu'on a eu cette année ne peut que faire une seule compétition.

Propos recueillis par Lebéni KOFFI

TOP