Flash Info

  • Il y a 13 heures 23 minFootball-CAN 2019 : Le chef de l'État Sénégalais octroie une prime spéciale de 20 millions FCFA à chaque joueur
  • 19/07/2019Football: L'ALGÉRIE remporte la deuxième coupe d'Afrique de son histoire
  • 19/07/2019Football-CAN 2019-Finale : Sénégal 0-1 Algérie
  • 18/07/2019El.CAN 2021 : La Côte d'Ivoire dans le groupe K avec le Niger , le Madagascar et l'Ethiopie
  • 18/07/2019Football-Transfert: Jean-Michaël Séri prêté par Fulham au Galatasaray SK
  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables

Carolle Zahi : «Un grand bien d’être ici »

Autres Sports, Athlétisme

Carolle Zahi : «Un grand bien d’être ici »

19 December 2018 0

Après une saison garnie de lauriers, la sprinteuse française d’origine ivoirienne, Carolle Zahi, est en Côte d’Ivoire pour se ressourcer auprès de sa famille. Ce mercredi, après sa séance de mise en forme au Stade Félix Houphouët Boigny, elle s’est confiée à la rédaction de www.sport-ivoire.ci.

Qu’est-ce que ça vous fait de revenir sur la terre de vos parents, en Côte d’Ivoire ?

Ça me fait vraiment plaisir ! Je passe un excellent séjour auprès de ma famille. La Chaleur, j’en profite bien aussi car ça change un peu du climat occidental. Franchement ça me fait un très grand bien d’être ici.

Comment on se sent dans la peau de championne de France du 100m et du 200m, quand on s’appelle Carolle Zahi ?

C’est une grande joie de toujours figurer au top niveau national. Mais le but est de se faire un palmarès au niveau international. Pour le moment je suis très contente de ce que j’ai réalisé. Un temps de 11.01 c’est un record personnel mais on espère faire mieux pour la suite.

Quelle est la spécificité de votre ascension ? Quel est le secret ?

Le secret de Carolle c’est d’abord d’avoir un très bon mental parce que pour moi ça prédomine sur le physique. A partir du moment où nous sommes prêts aux grands rendez-vous, il faut s’attendre à faire de belles choses. Donc jusqu’à maintenant j’ai toujours été prête le jour-j. Mais il faut savoir que j’ai travaillé cela car au départ ce n’était pas toujours le cas. Le plus important pour un athlète c’est d’avoir un très gros mental.

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP