Flash Info

  • Il y a 6 heures 24 minFootball-Election FIF 2020: La commission électorale a voté et retenu le parrainage de l'AMAFCI attribué par Coulibaly Souleymane (Sam Etiassé)
  • Il y a 8 heures 28 minFootball-Élection FIF 2020 : Suite à des manquements de la Commission Électorale une AG Extraordinaire convoquée le 29 août (officiel)
  • Il y a 8 heures 32 minFootball-Élection FIF 2020 : Le comité d'urgence du comité exécutif de la FIF suspend le processus (officiel)
  • 10/08/2020Football-Mercato : Le contrat d'Arouna Koné avec Sivasspor en Turquie prolongé selon la presse locale
  • 10/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le Comité Directeur de la Fédération se réunit mercredi pour envisager la reprise de la saison
  • 10/08/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Anthony Koffi nommé ambassadeur Afrique de de l'Internationaler TrainerKurs Der Universat Leipzig

Alphonse Kouamé "Fonsihno" : « L'ASEC m'a lâché après ma blessure »

Football, Ligue 1

Alphonse Kouamé "Fonsihno" : « L'ASEC m'a lâché après ma blessure »

8 July 2020 0

En toute fin de rééducation après sa rupture des ligaments croisés et son intervention chirurgicale en Tunisie, Alphonse Kouamé s'est ouvert à sport-ivoire.ci dans cette interview exclusive. Le jeune ailier ivoirien évoque son divorce d'avec l'ASEC Mimosas, sa prétendue signature à l'Africa Sports, son retour après sa rééducation et ses rapports avec son aîné Gervais Yao Kouassi dit Gervinho.

Comment allez-vous concrètement 8 mois après votre intervention chirurgicale ?

Je vais très bien ! Physiquement tout va bien. Franchement côté santé, il n'y a rien dire. Tout roule au super actuellement. L'opération est loin derrière moi.

À quand la fin de votre rééducation et le retour sur les pelouses ?

C'est pour bientôt, je dirai en août la fin de ma rééducation. Je ne suis plus loin de revenir sur le terrain. Mais le plus important c 'est de continuer à respecter les consignes du docteur et poursuivre le travail avec mon préparateur physique.

Est-ce vrai qu'un talent comme Fonsihno est sans club depuis le premier mai ?

Rire ! Oui, je le confirme. En effet, je suis sans club depuis ma blessure. La blessure, je l'ai eue à l'ASEC Mimosas lors d'un match amical. Il y a eu des problèmes après et on a décidé de mettre fin à notre collaboration. Je tiens à dire ici que je n'ai jamais eu de problème avec le président Roger Ouégnin. D'ailleurs, avec lui tout se passait bien. C'est avec son entourage que j'ai eu des soucis. C'est l'entourage surtout qui a fait qu'on s'est séparé. Sinon tout allait bien là-bas. Il y a eu un manque de respect et de confiance ! Surtout avec l'entourage.

De quel entourage vous parlez ?

Je ne souhaite pas citer de noms, mais quand les concernés lirons, ils comprendront.

L'entourage a fait quoi ?

C'est quand j'ai eu ma blessure à l'ASEC Mimosas que tout a basculé. Il y a eu beaucoup de complications. Je dis et je réitère que c'est à l'ASEC Mimosas que j'ai contracté ma blessure. Mais, j'ai vu partout que c'était lors de mon entrainement individuel. Donc après, les choses n'ont plus marché entre nous. Et la séparation est venue tout naturellement.

Qui a donc pris votre intervention chirurgicale en Tunisie en charge ?

L'ASEC Mimosas n'a pas payé un rond, après ma blessure. L'ASEC m'a lâché après ma blessure. C'est Monsieur Simon Guillou et sa femme Caroline qui m'ont aidé à faire mon opération et qui continuent de m'aider pour ma rééducation. L'ASEC n'a rien financé dans mon opération. Ils ont décidé de se séparer de moi tout simplement.

Avez-vous signé à l’Africa Sports après cette séparation ?

Je n'ai jamais signé à l'Africa Sports. Nous avons eu des discussions mais après, ça ne s'est pas bien passé.

Que doit-on comprendre par "ça ne s'est bien passé" ?

Je veux juste dire que nous ne nous sommes pas entendus sur les conditions de ma signature.

De quelles bonnes nouvelles parliez-vous dernièrement ?

Les nouvelles sont très bonnes. Mais comme je l'ai dit, le plus important c'est de bien finir ma rééducation et après on verra la prochaine destination. Sinon pour mon futur, ça vient et je suis serein.

Votre retour se fera- t-il en Ligue 1 ivoirienne ou en Europe ?

Je ne sais pas encore. Ce qui m'importe actuellement, c'est de revenir en forme. Et continuer à faire ce que je faisais avant et bien plus que ça. Je continue de bosser dur et je reste concentré sur mon objectif. Le reste, c'est l'avenir qui nous le dira.

Que répondez-vous à ceux qui disent que vous êtes un gâchis ? Car malgré tout votre talent, vous n'arrivez pas à percer ?

Que les gens pensent ce qu'ils veulent ! De toutes les manières, quoiqu'on fasse on ne plaira jamais à tout le monde. On ne fera jamais l'unanimité. Le plus important pour moi, c'est de rester focus sur mon objectif et me battre pour l'atteindre même si je sais que ça ne sera pas facile. C'est le métier que j'ai choisi. Je dois me concentrer sur mon travail et boucher mes oreilles. Sinon, tout ce qui se dit à gauche et droite, ça ne me regarde pas.

Gervinho votre aîné, vous aide-t-il suffisamment pour exploser ?

Franchement je n'ai pas de problème avec lui. Aujourd'hui, si j'ai le sourire c'est grâce à Monsieur Simon Guillou et sa femme Caroline qui m'aident à faire ma rééducation dans un somptueux cadre. Franchement moi je suis beaucoup fixé sur mes objectifs et c'est le plus important. Je dois continuer à bosser pour faire plaisir à toutes ces personnes qui me font confiance et qui continuent de croire en moi.

Réalisée par Lebéni KOFFI

TOP