Galérie Photo   |

  Se connecter  |




Football-CAN 2017- 3e journée : Groupe A: Gabon 0-0 Cameroun -- Guinée Bissau 0-2 Burkina Faso                 Football-CAN 2017-Groupe A : Blessés Johann Obiang et Mario Lemina sont forfaits pour le match du Cameroun                 Football-Côte d'Ivoire : Un championnat de jeunes s'ouvre à partir du 18 février 2017                 Basket-Côte d'Ivoire : Assemblée générale ordinaire prévue le 28 janvier 2017 au GSPM d'Adjamé                 Football-CAN 2017 : Aucun journaliste ivoirien exclu de la couverture de la compétition au Gabon                


Football-International-Didier Drogba
« Cela doit changer »
Mise à jour le15-12-2016 16:52
Plusieurs footballeurs africains sont privés de leurs droits basiques dans l’exercice de leur fonction sur le continent. Une situation décriée par Didier Drogba dans le cadre du lancement d’une application de la FIFPro.

«Dans beaucoup de pays africains, les footballeurs professionnels n'ont pas de statuts clairement définis ou même pas de statut du tout», a déploré la star ivoirienne Didier Drogba jeudi, jour de la mise en ligne d'une carte interactive sur les conditions de travail dans le foot.

 

C'est la FIFPro-le syndicat mondial des footballeurs-qui a réalisé cette carte édifiante sur la situation des joueurs dans le monde, deux semaines après avoir publié une étude approfondie sur le sujet. «Beaucoup de footballeurs africains n'ont pas droit aux vacances et n'ont pas accès aux soins dont ils ont besoin pour travailler. Cela doit changer», souligne encore Drogba (38 ans), ancienne vedette de la sélection ivoirienne et président d'honneur de la division Afrique de la FIFPro.

 

Sur la carte mise en ligne jeudi, on découvre ainsi que plus de 85% des footballeurs professionnels de République démocratique du Congo n'ont pas de contrats écrits. 57% n'ont aucun jour de pause dans la semaine, pour un salaire compris entre 300 et 600 dollars par mois. Selon la FIFPro, le pays d'Afrique centrale est aussi l'un des plus dangereux pour exercer son métier avec près d'un joueur sur quatre victimes de violences et 35% menacés par des supporters.

 

Pas mieux dans le pays de Drogba

 

En Côte d'Ivoire, le pays de Drogba, le syndicat explique que « les clubs manquent souvent d'argent et que les joueurs ne sont payés qu'occasionnellement au bon vouloir de leurs dirigeants ». 67% des joueurs professionnels ivoiriens n'ont pas de copie écrite de leurs contrats et 55% affirment se sentir dans une situation d'insécurité professionnelle.

 

Fin novembre, la FIFPro avait publié une étude réalisée avec l'Université de Manchester et qui se base sur le témoignage de près de 14.000 joueurs évoluant dans 54 pays.

 

 
RÉAGISSEZ À CET ARTICLE
 
  A lire aussi ...

Football-CAN 2017-Groupe A
Le Burkina en quart
Football-CAN 2017-Groupe A
Le Gabon est éliminé
Football-Eléphants-CAN 2017-Serey Die
« Le peuple sera fier de nous »


Football-Eléphants-CAN 2017-Serey Die
« Le peuple sera fier de nous »
Football-Côte d’Ivoire-Championnat U20
Rendez-vous le 18 février




Football-CAN 2017 : Côte d'Ivoire 2-2 RD Congo (Ambiance à Cocody)