banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • Il y a 26 min 44 sec Football : CAF LDC Feminin-Zone ouest-B : Les stades de Bouaké et de Yamoussoukro retenus pour accueillir la compétition
  • Il y a 35 min 45 sec Rugby RAC 2024 : Premier match de classement : La Côte d'Ivoire perd face au Sénégal 25-8
  • Il y a 38 min 58 secFootball-Ligue 1 : Pierre Mariotti n'est plus entraîneur de l'Africa Sports
  • 23/07/2024 Football-International : Les Girondins de Bordeaux officiellement rétrogradés en troisième division
  • 23/07/2024Handball-Licence D IHF : Sur 26 stagiaires, 20 ont décroché leur premier diplôme d'entraîneurs
  • 23/07/2024 Rugby-RAC 2024 : Le XV Ivoire s'est inclinée en quarts de finale face à l'Algérie 12-32

Handball - Côte d'ivoire : Handball: Que s'est il passé à l'assemblée générale

Handball

Handball - Côte d'ivoire : Handball: Que s'est il passé à l'assemblée générale

25 January 2013 0
Handball: Que s'est il passé à l'assemblée générale

Se donner les moyens de poursuivre le développement du handball en Côte d’ivoire, voici l’un des principaux objectifs qui a motivé l’assemblée générale de la fédération de handball ce 20 janvier. Avant gardiste, la fédération ivoirienne de handball est l’une des rares instances fédérales ivoiriennes à proposer une politique nationale de promotion et de développement de sa discipline. Décentraliser ses activités pour permettre à un grand nombre d’athlètes de révéler, mais aussi à un grand nombre d’amateurs de handball de vivre leur passion. C’est ainsi que la fédération a ouvert des ligues « actives » à l’intérieur du pays, notamment celles de San Pédro, Man, Korhogo, et Abengourou. De la formation, à la professionnalisation de la discipline en passant par l’organisation de qualité de ses activités, la fédération de handball, est aujourd’hui en train de retrouver ses lettres de noblesses, et son activisme augure encore de lendemains meilleurs. A l’heure de son bilan, et surtout au moment de se doter de comité de directeur, et de moyens adéquats pour maintenir le cap, les handballeurs viennent de vivre un coup « dur ». <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
Rendez vous manqué ?
Prévue pour 12h à la CAISTAB au plateau, les handballeurs ont dû patienter jusqu’à 16h pour avoir accès à la salle. La cause de ce retard, la fédération ivoirienne de Golf y tenait aussi son assemblée générale. Une attente qui a un peu joué sur les nerfs. L’Assemblée générale débuté en fin d’après midi s’est terminée aux environ d’une heure du matin. Quatre candidats en lice.  Pour les clubs présents, le quitus était largement explicite, quand à la suite de l’assemblée générale, même avis recueilli auprès des dirigeants de la fédération. Mais les représentants du ministère vont demander à sursoir la séance, le temps de négocier un large consensus, mais ils révèlent aussi des obstacles à la bonne tenue de l’élection. Alors que la situation semblait normale, et surtout circonscrite dans les règles des textes qui régissent le handball ivoirien.
La décision des représentants du ministère est donc appliquée, et chacun regagne son quartier général à cette heure tardive de la nuit. Pourtant quelques heures plus tard, par communiqué de presse, les représentants du ministère informent la famille du handball de ce qu’un comité intérimaire géré par le ministère administrera les affaires courantes de la fédération le temps qu’une nouvelle assemblée se tienne.
 
Une décision lourde de conséquences !
Pour les uns et autres, hormis la course au fauteuil de président de la fédération, cette décision risque de mettre du plomb dans  l’aile, à la progression de cette fédération. Une telle implication pourrait voir la suspension de la fédération auprès de la fédération internationale de handball. De plus l’élan impulsé par les clubs, et les autorités fédérales depuis quelques années risque de prendre un sérieux coup. Pourtant au ministère, on en est convaincu, c’était la bonne décision à prendre pour l’heure. Une décision qui a fait grincer plus d’un, car en plus de freiner la progression de cette fédération, l’information est tombée sous forme de communiqué de presse, et non d’arrêté ministériel comme ce doit être le cas en pareille circonstance. Le ministre des sports actuellement en Afrique du sud, suivrait de près ce dossier.
 
A quoi s’attendre dans les prochains jours au niveau du handball ivoirien ? La question reste toute entière. Ci et là, on spécule, on espère, tout en attendant l’annonce d’une nouvelle date pour l’assemblée générale qu’on espère dans des délais brefs.
 
Voir la réaction du comité directeur sortant.  Tout sur l'avenir du handball ivoirien. 
                                                                         Don Jean Stéphane

A lire aussi ...

TOP