Flash Info

  • 09/12/2022Football-Transferts : Selon le Directeur Sportif du FC Barcelone, Jordy Cruyff, un départ de Franck Kessié n'est pas envisagé du côté des deux parties (Mundo Deportivo)
  • 09/12/2022Tennis : ATP-Dopage : Le Polonais Kamil Majchrzak (77e mondial) testé positif
  • 09/12/2022Cyclisme : Thibaut Pinot de retour sur le Tour d'Italie en 2023
  • 09/12/2022Football-Afrique : Victor Wanyama de retour avec la sélection du Kenya
  • 09/12/2022Football-International : Présent au stage en Espagne, Éric Bailly s'entraîne toujours seul avec un préparateur physique
  • 08/12/2022Basketball : La basketteuse américaine Brittney Griner , détenue pour trafic de drogue a été relâchée

D1 (Hommes) : 25 ans après, revoilà Bouaké !

Handball

D1 (Hommes) : 25 ans après, revoilà Bouaké !

15 September 2022 0

Terre mère des légendes du handball ivoirien telles que la ministre Kandia Camara, Mme Namama Fadiga Nadège Épouse Allangba etc, la ville de Bouaké était absente des débats domestiques dans l'élite depuis 25 ans. C'est désormais un vieux souvenir ! Car le signe indien vient d'être vaincu.

Battues (38-36) finale de la Division2, les Colombes de Bouaké peuvent exulter. Tant, la formation venue de la capitale du Gbêkê vient de faire un clin d'œil à l'histoire. Déjà avec son ticket pour la finale (hommes), les Colombes réussissaient un coup fumant. Celui de retrouver l'élite du handball ivoirien après près de trois décennies. « Vraiment ce n’est rien que le travail, malgré les maigres moyens. Je pense que quand on a la volonté, l’envie de représenter une ville comme Bouaké avec honneur, c'est possible. Et ce sont le travail et la détermination qui ramènent Bouaké dans l’élite après 25 année d’absence », se réjouit Dosso Méhoué, le président de ce jeune club créé en 2005.

Un bel exploit inespéré à l'entame de l'exercice mais qui a pris forme grâce aux bonnes volontés. « Au début de la saison, on ne croyait pas. On s'est dit qu'il fallait participer vu le manque de moyens. On ne pensait pas arriver au sommet. Je pense que c'est grâce à Dieu et aux personnes de bonne volonté que cet exploit a été a réalisé. Nous sommes très heureux parce que représenter Bouaké au championnat national est une grâce. Nous n'avons pas cru au départ mais aujourd’hui nous avons réalisé le plus grand rêve de tous les handballeurs du Gbêkê Nous sommes en train de faire renaître ce sport au sein de Bouaké », a poursuivi le premier responsable du club. Un rendez-vous avec l'histoire fort bien négocié mais les Colombes ne perdent de vue la prochaine saison qui s'annonce corsée. Et le nectar de la D1, les jeunes Bouakéens rêvent de le sucer le plus longtemps possible. « Nous allons nous remettre au travail. C’est vrai qu’on a perdu la finale mais ça sera une leçon pour nous. Une mobilisation pour mieux faire afin d’être au niveau de l’élite du Handball. Les objectifs aujourd’hui sont de se mettre au travail et réorganiser l’équipe parce que le championnat D1 n’est pas facile. On fera des recrutements et on essayera d’avoir un bon effectif afin de trouver un encadrement technique à la hauteur du handball de Bouaké. Nous tenterons de nous maintenir et jouer les trouble-fêtes si on a l'occasion. Et jouer le titre les années prochaines », a promis Dosso Méhoué.

Plus que jamais le soutien financier des autorités de la ville de Bouaké devient un impératif. Cela en vue de permettre aux Colombes de voler encore longtemps dans l'élite du handball ivoirien et pourquoi pas plané sur l'Afrique. « Le fait de savoir que Bouaké revient dans l’élite sera une motivation pour nos autorités en vue d'un soutien. Ce, afin que nous arrivions à atteindre nos objectifs. Nous les sollicitons afin de pouvoir nous soutenir naturellement, financièrement pour relever ce défi. Nos autorités peuvent compter sur nous pour porter haut Bouaké et toute la région », a conclu le président du club.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP