Flash Info

  • Il y a 6 heures 26 minFootball-Ligue 1-Mercato : Salifou Diarrassouba prêté par l'ASEC au club suisse de Saint Galllen (officiel)
  • 23/09/2020Football-Afrique : François Zahoui sans contrat en Centrafrique proche de signer à l'AS Kaloum de Guinée (source)
  • 23/09/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Le Centre Murielle Ahouré de Yamoussoukro n'a pas de base administrative selon le DTN de la Fédération
  • 16/09/2020Football-Egypte : Le technicien Français Patrice Carteron résilie son contrat avec le Zamalek du Caire
  • 16/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Thomas Trazié et Armel Zohoré du RCA signent saisons avec l'OGC Nice (officiel)
  • 16/09/2020Football-Côte d'Ivoire-Ligue 1 : La saison pourrait s'ouvrir le 24 octobre 2020

Football/ 44e Coupe Nationale: Finale haut de gamme

Football

Football/ 44e Coupe Nationale: Finale haut de gamme

1 October 2007 0
Football/ 44e Coupe Nationale: Finale haut de gamme

L'ASEC a décroché son 15e titre de vainqueur de la Coupe Nationale de Côte d'Ivoire face à Issia Wazi propriétaire du trophée jusqu'au crépuscule de la journée dominicale du 30 septembre. Une finale qui a mis tout le monde d'accord sur le niveau du football ivoirien désigné comme médiocre par ceux qui ne l’observe que de loin.
Ceux des Ivoiriens qui étaient sortis nombreux pour être témoins de la 44e finale de la Coupe Nationale sont repartis satisfaits de l'ambiance dans l'enceinte du stade Champroux mais également des 25 acteurs qui ont offert du grand spectacle tant aux novices qu'aux techniciens avertis fondus dans la masse populaire.
Vous avez bien lu 25 car, aux 22 athlètes faudrait ajouter le trio arbitral, celui là, burkinabé pour la circonstance, qui a démontré sa maîtrise des règles du jeu et des athlètes. Chapeau donc aux jumeaux Paré Lassina et Paré Lossene et Tiemtoré Amadou même si des erreurs d'appréciations se sont glissées dans une orchestration bien menée.
Si la tâche a été aussi aisée pour le trio arbitral burkinabé, c'est surtout parce que les athlètes se sont départis des griefs intempestifs à l'adroit du maître du terrain pour faire place au jeu, au beau jeu auquel prédisposait la somptueuse pelouse synthétique du Champroux qui vivait là, sa première finale de Coupe Nationale.  Elle en redemandera après celle que lui a offert Indomptables et Mimosas.
Maîtrise technique, rigueur défensive, engagement physique, discipline tactique; il y avait tous les ingrédients pour produire un match comme on les voit sur les terrains de la Ligue européenne des Champions. « Du bon et du beau football », a reconnu Ulrich Stielike, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire présent au Champroux.  Et si comparaison n'est pas raison, l’on n’en était pas loin. Sinon, comment comprendre que le public ivoirien qui affichait un tel désintérêt pour les rencontres nationales ait autant vibré pour un match entre le leader (ASEC) et le premier reléguable (Issia) du championnat national.
Et même si la logique a été respecté il a fallu vivre un suspense des grands instants pour voir au bout de 120 minutes, la victoire des Jaune et Noir grâce à un réalisme de Déblé Serges qui, en inscrivant trois buts, inscrit son nom sur le 44e trophée de la Coupe Nationale.
Une finale haut de gamme que le public ivoirien espère, déteindra sur cette fin de championnat où le suspense reste aussi grand autant dans le bas du tableau qu’à son sommet où l’ASEC et l’Africa sont au coude à coude pour le titre de champion 2007.
Patrick GUITEY
 

A lire aussi ...

TOP