Flash Info

  • 28/11/2022Football-Mondial 2022 : 2e journée : Le Ghana s'impose sur le fil (2-3) face à la Corée du Sud
  • 28/11/2022Football-International : Selon Football Insider, Kolo Touré pourrait prendre les rênes du Wigan Athletic
  • 28/11/2022Judo : Clarisse Agbegnenou blessée pour son retour
  • 28/11/2022Athlétisme : Le sprinteur Jamaïcain Asafa Powell a officialisé sa retraite sportive à 40 ans
  • 28/11/2022Tennis : Coupe Davis: le Canada domine l'Australie en finale et s'offre une première
  • 28/11/2022Football-Mondial 2022 : André Onana (Gardien Cameroun) écarté du groupe pour des raisons disciplinaires selon l'AFP

Tous les 2 ans :  La FIFA promet une cagnotte

Football
MONDIAL

Tous les 2 ans :  La FIFA promet une cagnotte

21 December 2021 0

Ce lundi 20 décembre 2021, un sommet à huis clos s'est tenu au siège de la FIFA avec pour trame principale la relance de la problématique du mondial chaque deux ans. Après la théorie, la bataille des arguments économiques a été révélée.

Si le Mondial se tient tous les deux ans, au lieu de tous les quatre ans depuis 1930 chez les hommes et 1991 chez les femmes, une étude du cabinet Nielsen commandée par la FIFA évalue les revenus supplémentaires du tournoi à 3,9 milliards d'euros sur quatre ans. Billetterie, droits TV et sponsoring porteraient les recettes de 6,2 milliards d'euros - une projection liée au passage du Mondial masculin de 32 à 48 équipes à partir de 2026 - à 10 milliards, selon cette étude dont la méthodologie n'a pas été dévoilée.

Aux vues des bénéfices y afférents, la FIFA promet 16.8 millions d'euros soit 11.004.000.000fcfa à chaque fédération (211 au total) comme revenus. Nonobstant ce fait, la grande Ligue Européenne (l'UEFA) n'est pas de l'avis de la FIFA. Car une étude commandée par l'UEFA avait assuré qu'un mondial biennal diminuerait les revenus des fédérations européennes, d'environ 2,5 à 3 milliards d'euros sur quatre ans. Le Forum mondial des Ligues, qui représente une quarantaine de championnats professionnels, a de son côté estimé que les compétitions domestiques pourraient perdre jusqu'à 7,5 milliards d'euros de revenus par saison.

Ainsi, si cette option du mondial biennal arrive à toucher le cœur de toutes les entités du football, ce serait une belle initiative pour les fédérations des pays en voie de développement.

Cependant, nous sommes encore loin de cette réalité avec « le droit des véto » des grandes fédérations de l'Europe. Une véritable bataille rangée en perspective.

Arnaud-Didier OUALLO

A lire aussi ...

TOP