banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • 23/07/2024 Football-International : Les Girondins de Bordeaux officiellement rétrogradés en troisième division
  • 23/07/2024Handball-Licence D IHF : Sur 26 stagiaires, 20 ont décroché leur premier diplôme d'entraîneurs
  • 23/07/2024 Rugby-RAC 2024 : Le XV Ivoire s'est inclinée en quarts de finale face à l'Algérie 12-32
  • 23/07/2024 Tennis : Eliakim Coulibaly s'est imposé en finale du Tournoi ITF 41 face Darwin Blanch (2-6, 2-6)
  • 23/07/2024 Autres Sports : Le ministre en charge des sports annonce le décès du Pr Constant Roux, président du comité national de lutte antidopage
  • 22/07/2024Football-Transferts : Bénie Traoré rejoint Bâle FC pour les 4 prochaines saisons

El CM 2026-CI-Gabon (1-0) : Un 3-5-2 moins digeste que d'habitude

Football
MONDIAL

El CM 2026-CI-Gabon (1-0) : Un 3-5-2 moins digeste que d'habitude

7 June 2024 0

Le duel Côte d'Ivoire-Gabon était attendu. Le choc a accouché d'un seul but, au bénéfice des Éléphants moulés dans un système peu digeste pour leurs organismes éprouvés par une saison interminable.

La course à la première place du groupe F des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du Monde 2026, l'enjeu du duel du 7 juin 2024 qui avait pour théâtre le stade AGC de Korhogo. Après moult déclarations, la palme est revenue à la Côte d'Ivoire, grâce à Seko Fofana. L'insistance d'Evan Ndicka, les petits pas d'ajustement puis la légendaire frappe enroulée de Seko Fofana à la 36e, le sommet de l'iceberg d'un match dont l'épilogue a failli ne pas être du goût des 17.500 spectateurs présents et acquis à la cause des Éléphants. N'eut été le très inspiré Yahia Fofana. La faute à un manque de fraîcheur physique et à une disposition étrange pour ceux qui avaient la charge de l'animer.

"Le Gabon nous a mis en difficulté. Nous sommes dans une période compliquée, en fin d'année, avec des joueurs qui ressortent d'une longue saison. On a fait une entrée timide. Malheureusement pour eux, ils n'ont pas été efficace et nous avons eu de la réussite. On a eu du mal à s'adapter au nouveau système (3-5-2)", a dit Emerse Faé en conférence de presse.

Sur le terrain, l'attaque à deux têtes avec un Diakité Oumar volontaire mais peu fluide, et un Sébastien Haller impliqué mais trop hors-zone, ne permettait pas d'avoir de la présence. Quant à l'apport des pistons (Singo et Konan), il fut moins impactant que d'habitude. De quoi laisser libre cours aux projections du milieu qui offrait des espaces dont Pierre-Emerick Aubameyang et Denis Bouanga sont passés à un doigt de transformer en but.

"Tout n'a pas été mauvais", réagit le sélectionneur qui ne s'est pas caché pour souligner ce qui est, le fort des grandes équipes et le plus important au final. Les 3 points. "C'était important pour nous de gagner ce match.  C'est important de retenir la victoire, c'est le fort des grandes équipes. Savoir gagner même quand on semble en difficulté", a reconnu Emerse Faé qui sait qu'un pas a été franchi sur la route du Mondial 2026. "Il nous reste 7 matches et vu la qualité de notre adversaire et celle du groupe, il va falloir rester concentré jusqu'au bout". Et surtout jouer dans une disposition qui permette de tirer le meilleur. Retour à l'exercice dès le mardi 11 face au Kenya.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP