Flash Info

  • 18/11/2018Football-CAN 2019: La Guinée est qualifiée dans le groupe H avant de jouer la Côte d'Ivoire
  • 18/11/2018Football-El.CAN 2019-5e journée: Rwanda 2-2 Centrafrique
  • 18/11/2018Football-El.CAN 2019-5è journée: Eric Bailly incertain pour la Guinée à Conakry
  • 16/11/2018Football-Ligue 1: Aka Kouamé quitte l'encadrement technique de LYS de Sassandra
  • 16/11/2018Football-Caf LdC-Préliminaires : Sewe San Pedro 0-0 Ports Authority (le Séwé est éliminé)
  • 16/11/2018Rugby-Championnat national-1ère journée : ARC 46-00 Adzopé -- RC Bouaké 03-18 ORCK -- Truc 23-00 RC Yopougon -- TBO 25-00 SOA -- AUC 25-00 RC Divo
Football
MONDIAL

Dernières minutes fatales pour l’Afrique

15 June 2018 0

Deux représentants africains faisaient leur entrée en lice ce vendredi 15 juin 2018. A la hauteur de l’événement, l’Egypte et le Maroc ont fini par craquer dans les ultimes minutes de leur opposition.

Face à l’Uruguay d’Edinson Cavani et de Luis Suarez, l’Egypte sans finalement Mohamed Salah, confiné sur le banc, avait le coffre. En panne d’efficacité, les Pharaons avaient pour une eux la discipline tactique et une rigueur défensive. En plus d’un Mohamed Shenawy, le gardien de but, impérial face aux tentatives des attaquants uruguayens, l’Egypte semblait taillée pour arracher le point du nul face au favori du groupe A. Mais à la 89è, après un coup franc sur le poteau de Cavani, c’est l’inattendu Jose Gimenez, sorti de sa défense, qui plaçait une tête imparable à la suite d’un coup franc évitable, pour offrir la victoire, finalement inespérée, à la Celeste (1-0), qui rejoint la Russie au sommet du groupe A de la Coupe du Monde 2018.

Le Maroc flanche avant les ogres Portugal et Espagne

Les dernières minutes. Le talon d’Achille également du Maroc d’Hervé Renard. Pourtant, la prestation des vingt premières minutes des Lions de l’Atlas ne vendaient pas chère la peau de l’Iran. Mais le manque de lucidité dans le dernier geste des Marocains, à l’image du jeune Ayoub El Kaabi, a fini par donner des ailes aux Iraniens. Notamment en seconde période. Mais le coup de massue, c’est le Maroc même qui se l’assène. Entré à la place de Kaabi pour plus d’efficacité, Aziz Bouhaddouz trompe plutôt Munir El Kajoui, son portier, pour offrir les trois points de la rencontre à l’Iran (1-0, 90è+5). Une défaite avant de croiser le Portugal et l’Espagne, qui brouille les rêves de huitièmes du Maroc.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP