Flash Info

  • 27/01/2023Football-CHAN 2022 : La Côte d’Ivoire s’incline (1-0) en quarts face à l’Algérie
  • 27/01/2023Tennis : Open d'Australie : Djokovic en finale après sa victoire contre Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2)
  • 27/01/2023Footall-Eléphants-International : Sol Bamba (ex défenseur ivoirien) sera l'assistant de Sabri Lamouchi à Cardif City (L'Equipe)
  • 27/01/2023 Rentrée Fédérale : Le Ministre des Sports a remis 150 millions de FCFA aux fédérations pour l'achat du matériel sportif
  • 27/01/2023Journée du Mérite Sportif 2022 : 93 personnes distinguées dont 13 femmes
  • 27/01/2023Football-International : Wigan AC s'est séparé de Kolo Touré moins de 2 mois après sa nomination

Football- Eliminatoires Can-Mondial 2010- CI-Burkina Faso- Copa Barry : “Un pied en Afrique du Sud"

Football
MONDIAL
CAN

Football- Eliminatoires Can-Mondial 2010- CI-Burkina Faso- Copa Barry : “Un pied en Afrique du Sud"

6 September 2009 0
“Un pied  en Afrique du Sud"

La victoire de la Côte d’Ivoire sur le Burkina Faso et la défaite de la Guinée face au Malawi laisse la piste libre aux Eléphants pour le Mondial 2010. Une maxime qui repousse Copa Barry. Content de la belle victoire du 5 septembre, le portier des Eléphants reste prudent. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Après plusieurs semaines de déclarations, c’est fait vous vous êtes ouvert la porte du mondial 2010 en freinant les ardeurs des Etalons…
 
Nous sommes contents. Car il ne faut pas se le cacher c’est une bonne victoire pour nous.  Après la victoire au Burkina Faso  on avait à cœur de continuer le sans faute. Face à une équipe qui nous a causé énormément de problèmes nous avons  réussi. Cette victoire nous met un pied  en Afrique du Sud.
 
Vous sortez une parade dès la 5e minute de jeu pour empêcher Dagano de scorer. Vous pensez avoir évité le pire aux Eléphants et aux Ivoiriens ?
 
J’ai eu la chance d’être sur le ballon. J’essaie de rester sur mes appuis. Dieu merci que ça m’a réussi. Parce que après on met un but et puis après les autres s’enchaînent. Mais il faut reconnaître que le Burkina Faso est une très bonne équipe. Et ce malgré les 5 buts qu’elle a encaissé.
 
Vous ne pensez pas y avoir les deux pieds surtout que la Guinée a perdu face au Malawi ?
 
Mathématiquement on n’est pas encore qualifié et  tout est encore possible.  Il ne faut pas être prétentieux. On ira au Malawi pour un match qui sera encore difficile. Si on prend un point on sera quasiment qualifié.  
 
Qu’est ce qui était le plus difficile dans cette partie face aux Etalons ?
Le plus difficile était de gérer la rencontre. C’est vrai qu’ils ont de très très bons joueurs devant. On a donc travaillé les déplacements de Dagano et Pitroïpa qui sont très dangereux. Mais nous on avait notre petit plan. Le plus dur, je pense, a été de contenir ces deux atouts du Burkina Faso. Mais il faut dire que lors des dix dernières minutes de la première période, on vraiment eu du mal avec eux. Heureusement que nous marquons cinq buts pour tuer le match.
 
Derrière le duo Kolo-Souleimane, vous avez beaucoup donné de la voix, pus que d’habitude. Comment l’expliquez-vous ?
 
J’essaie de faire mon boulot comme tout le monde et aujourd’hui  cela nous a réussis. Je voulais absolument garder mes cages inviolées au terme de la partie. Parce que c’est bien de mettre plusieurs buts mais c’est également important de garder ses  cages vierges. Moi je suis personnellement satisfait. Nous n’avons pas pris de but c’est le plus important.
 
Propos recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP