Flash Info

  • 27/05/2020Football-Côte d'Ivoire : La FIF acquiert un car-régie d'une valeur de près de 400 millions de Frs Cfa
  • 27/05/2020Basket-Côte d'Ivoire : La Fédérationa initié une série de formation pour les jeunes coachs
  • 27/05/2020Football-Coronavirus : Coulibaly Wonlo, Sylvains Gbohouo et 5 autres footballeurs ivoiriens bloqués en RDC demandent à être rapatriés
  • 22/05/2020Football-CAF : Sidy Diallo nommé membre de la Commission d'Organisation de la CAN pour le cycle 2019-2021
  • 22/05/2020Football-Côte d'Ivoire : L'élection à la présidence de la FIF est fixée au samedi 22 août 2020
  • 22/05/2020Football-Coronavirus : Serge Aurier sanctionné par Tottenham pour non-respect des mesures barrières

Vagba-Bahi, les deux camps se sont bagarrés à l’entrainement

Football
Ligue 1

Vagba-Bahi, les deux camps se sont bagarrés à l’entrainement

2 October 2019 0

Les malentendus continuent de déstabiliser l’équipe de l’Africa Sports d’Abidjan. Alors qu’on croyait les problèmes totalement dissipés depuis la signature de ‘’l’accord de paix’’ entre le camp Bahi Antoine et celui de Vagba Alexis. Contre toute attente, une dernière épreuve de force a eu lieu à la séance d’entrainement de l’équipe. C’était le Mardi 1er Octobre au stade de Vitib, dans la banlieue d'Abidjan.

Pourtant, il y a à peine quelques jours des lueurs avaient semblées donner des éclaircis dans le club après la non moins alléchante signature du protocole d’accord entre les deux parties opposées, l’enregistrement d’un nouvel équipementier et l’arrivée d’un nouveau coach, l’on s’attendait à voir un Africa Sport « nouveau ».

Les choses ont une fois de plus mal tournées entre les deux groupes de dirigeants des Vert et rouge.  Une scène digne des grands faits divers a réveillé les rancœurs. Les joueurs ont refusé de prendre part à la séance d’entrainement du jour. Cet boycotte a été motivé par le récurrent problème de salaires impayés.

Joueurs et dirigeants n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Dans la foulée, les deux camps de dirigeants se sont jeter la pierre en cherchant à fuir, chacun, la responsabilité de ce gros manquement. Dans des échanges informels, il y aurait eu des éclats de voix entre Alexis Vagba, Président du Conseil d’Administration et Saki Gutembert, représentant de Bahi Antoine Président de la section football. Scène qui s’est déroulée devant la plupart des joueurs.

 « C’est Vagba le vrai problème »

Représentant du président de la section football, Saki Gutembert affirme que le PCA tente de ternir l’image de Bahi Antoine devant les joueurs. « Aujourd’hui, c’est Vagba le vrai problème. Au lieu de chercher à trouver une solution à cette grève, il a plutôt tenté d’accuser Bahi devant les joueurs. Il fait de la manipulation. Si nous en sommes là c’est bien à cause de sa mauvaise gestion. S’il aime l’Africa Sports, qu’il arrête ses manigances » indique-t-il dans les colonnes du quotidien Supersport.

Pour lui Bahi Antoine est celui qui tente de redonner des couleurs au club vert et rouge. « Bahi Antoine a pris l’équipe en charge et a tout payé depuis le mois de Mars sans une aide extérieure » a poursuivi le représentant de Bahi.

« Ce sont les joueurs du camp Bahi qui parlent d’arriérés »

De l’autre côté, dans le camp Vagba, l’on pointe du doigt le camp Bahi. En effet, selon le quotidien Matin, pour eux (NDLR : camp Vagba) tout va bien hormis le fait que les joueurs sélectionnés par le président de la section football refusent de s’entrainer pour salaire impayé.

« Ce sont les joueurs du camp Bahi qui parlent de quatre mois de salaires impayés et qui refusent de s’entrainer. Le Président Vagba est allé juste échanger avec eux pour trouver une solution. C’est là que Saki s’est opposé et s’est mis à insulter Vagba devant tout le monde. On ne pouvait pas accepter cela. C’est l’Africa Sports qu’ils sont en train d’humilier chaque jour. » indique le quotidien

Jusqu’à quand cette guerre va-t-elle continuer ? Rappelons que l’Africa Sports d’Abidjan a enregistré seulement deux matches nuls et un revers en trois journées et ne compte que deux petits points.

 

Armel YAO

A lire aussi ...

TOP