Flash Info

  • 28/03/2020Football-Transfert : Le Barça et Leipzig souhaitent recruter Tanguy Kouassi le défenseur du PSG d'origine ivoirienne
  • 28/03/2020Basket-Côte d'Ivoire : La FIBB s'apprêt à lancer une campagne d'auto-confinement pour lutter contre le Coronavirus
  • 28/03/2020Football-Lonaci Ligue 1 : Le FC San Pedro va verser le salaire de Mars à ses joueurs
  • 28/03/2020Football-Transfert : Le PSG propose un salaire annuel de 6,55 milliards de Frs Cfa à Kalidou Koulibaly
  • 28/03/2020Football-FIF 2020 : L'annonce officielle de la candidature d'Idriss Diallo ajournée pour cause de Coronavirus
  • 28/03/2020Athlétisme-Coronavirus : Confinement obligatoire pour Marie Josée Ta Lou à Abidjan

Football/ Ligue 1 Côte d’Ivoire 2007 : Les Ingrédients de la réussite de l’Africa

Football
Ligue 1

Football/ Ligue 1 Côte d’Ivoire 2007 : Les Ingrédients de la réussite de l’Africa

3 December 2007 0
Football/ Ligue 1 Côte d’Ivoire 2007 : Les Ingrédients de la réussite de  l’Africa

Après huit années de disette, l’Africa Sports revient au premier plan du football ivoirien en remportant le championnat national 2006-2007 grâce à une organisation managériale qui s’est avérée payante. Pour arriver à ce résultat, les « vert et rouge » ont tourné la page de dirigeants tels Simplice Zinsou, Doré Lassina et Alain Donwahi, synonyme de querelles de personnes et de dysfonctionnements préjudiciables pour le club.
Promu à la tête du club en début de saison, Kuyo Téa Narcisse, profitant de sa connaissance du club, où il a évolué comme joueur, s’est attelé à la mise en place d’une organisation dynamique et efficiente. Il a, dans la foulée, offert un car de grand standing au club. L’unité retrouvée au sein du comité de gestion et l’assainissement des finances sont également à mettre sur son compte.
Sur le plan technique, appel a été fait à un duo d’entraîneurs italiens, Francesco Moriero et Toto Nobile, en remplacement de l’ex-international ivoirien, François Zahui, pour secouer une équipe moribonde classée 8ème lors de la saison 2006. Outre ces deux techniciens, il s’est également attaché les services du Professeur Francesco Anne et Mimmo Conte, respectivement préparateur physique et entraîneur des gardiens de but, pour compléter le dispositif.
« Depuis des années, on souffrait. Il a fallu recourir à des méthodes draconiennes et un bon encadrement technique pour que l’Africa détrône l’ASEC », confie un membre du bureau exécutif, indiquant que «les sacrifices et les moyens mis à la disposition du club par le Président ont été payants ».
Outre le staff technique qualitativement reconstitué, les conditions des joueurs ont été améliorées. Les retards de payement de leurs salaires et de primes ne sont plus qu’un lointain souvenir. Ce qui a suscite un engouement et une détermination accrus chez Ottro Gnakabi, Barro Babou, Djedjed Landry et autres Koné Tiassé, nouvelle génération d’Aiglons.
« Kuyo Téa a été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée. Les joueurs et les encadreurs qu’il a faits venir ont perçu régulièrement leur salaire. Nous n’avons pas connu les situations déshonorantes de non payement de salaire qui ont abouti, l’année dernière, au forfait de l’Africa », ajoute la source.
Résultat, l’Africa a fait preuve de constance lors de la saison, avec seize victoires, sept matches nuls et deux défaites concédées devant l’éternel rival, l’ASEC, qu’il a coiffé au poteau à l’arrivée (55 points contre 51). Ce qui permet aux « Aiglons » de remporter leur 15ème titre national, contre 22 pour les Mimosas. Les deux formations représenteront la Côte d’Ivoire à la prochaine Ligue des champions.
« L’Africa a été l’équipe la plus constante. Nos joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme nous l’avons souhaité », a reconnu le président du Conseil d’administration de l’ASEC, Me Roger Ouégnin. Qui a, par ailleurs, invité le nouveau champion à ne pas dormir sur ses lauriers. Car malgré malgré la perte du titre qu’il détenait depuis huit ans, le PCA Jaune et Noir persiste à croire que son équipe demeure la locomotive du football ivoirien.
Après le titre national, l’entraîneur italien de l’Africa, Toto Nobile vise le trophée de la Ligue des champions. « Le plus dur reste à venir après le sacre. Il faut confirmer le résultat de cette saison », affirme-t-il, insistant que sa « grande obsession est maintenant la Ligue des champions que je souhaite remporter afin de hisser l’Africa au-devant de la scène continentale ».
APA

A lire aussi ...

TOP