Flash Info

  • Il y a 2 heures 35 minFootball-El.CAN 2021-2e journée-Groupe K: Éthiopie 2-1 Côte d’Ivoire
  • Il y a 4 heures 25 minFootball-El.CAN 2021-2e journée-Groupe K: Ethiopie 2-1 Côte d’Ivoire (En cours)
  • 18/11/2019Football-CAN U23: Sangaré Ibrahim quitte la sélection pour rejoindre son club (Toulouse FC)
  • 18/11/2019Judo-Open: Dabonné Zoulehia médaillee de bronze à l'Open International de Dakar chez les -57kg
  • 18/11/2019Football-El.CAN 2021: La délégation ivoirienne s'envole ce lundi pour Addis-Abeba pour affronter l'Éthiopie
  • 18/11/2019Football-El.CAN 2021: Franck Kessié et Sayouba Mandé forfaits pour la 2e journée

Football/ 8e journée Ligue 1: Aruna bourreau de Nancy

Football
Ligue 1

Football/ 8e journée Ligue 1: Aruna bourreau de Nancy

16 September 2007 0
Football/ 8e journée Ligue 1: Aruna bourreau de Nancy

Fin de série pour Nancy qui a concédé à Lens (0-1) sa première défaite de la saison. Les Lorrains conservent cependant la tête de la L1 devant Lyon, en démonstration à Metz (5-1). Bordeaux, tenu en échec à Lille, prend la troisième place devant Valenciennes, battu au Mans (0-2). Nouvelle désillusion pour l'OM battu par Toulouse (1-2). 
Les trois premiers points de JPP
Soir de premières à Bollaert. Le leader, Nancy, a concédé à Lens (0-1) sa première défaite de la saison. Si ce revers n'est pas vraiment significatif sur le plan comptable pour les hommes de Pablo Correa qui conservent la tête du classement avec un point d'avance sur Lyon, il revêt une importance particulière pour le club artésien qui empoche son premier succès de la saison, le premier de l'ère Papin. La victoire a pourtant été longue à se dessiner pour des Sang et or, qui, à défaut d'être brillants dans le jeu, ont eu le mérite de ne pas céder devant les nombreuses offensives lorraines. Solides en défense, les partenaires de Mangane, titularisé pour la première fois depuis son arrivée en provenance des Young Boys de Berne, ont profité d'une faute de Chrétien sur Hilton pour ouvrir le score sur penalty par Aruna (69e). Un but qui vaut de l'or puisque les Nancéiens, qui ont perdu André Luiz, expulsé (89e), n'ont pas réussi à revenir au score. Ce succès laborieux, mais ô combien précieux, permet aux Lensois, qui comptent deux matches en moins, de sortir de la zone rouge pour la première fois depuis trois journées.
Du côté de Marseille, les journées se suivent et se ressemblent. Déjà battus à domicile par Nice (0-2) avant la trêve internationale, les joueurs d'Albert Emon ont subi une nouvelle déconvenue face à Toulouse (1-2), qui n'avait pourtant plus gagné en terre phocéenne depuis quarante-quatre ans. Si Albert Emon refusait d'envisager avant cette rencontre un «syndrome Vélodrome», force est de constater que ses protégés, toujours en quête de leur premier succès à domicile depuis le début de la saison, jouent petit bras lorsqu'ils sont confrontés à l'impatience légitime de leur public. Rapidement menés au score après une jolie combinaison entre Johan Elmander et Achille Emana (12e), les Marseillais ne sont jamais vraiment parvenus à se remettre dans le sens de la marche, laissant l'international suédois doubler la mise (37e) peu avant la mi-temps. Trop timides, trop brouillons, les équipiers de Samir Nasri, l'un des rares Olympiens à avoir tenté -sans réussite- de sonner la révolte, sont tout de même parvenus à réduire le score par Zubar en toute fin de match (90e+1). Trop tard et inutile. La crise n'a pas encore été clairement évoquée côté marseillais, mais elle couve avant la réception du Besiktas Istanbul mardi en Ligue des champions.
La balade lyonnaise
A l'inverse de l'OM, Lyon, vainqueur à Metz (5-1), a définitivement fait taire ses détracteurs qui l'annonçaient en fin de cycle. Les joueurs d'Alain Perrin, qui talonnent désormais Nancy en tête de la L1, viennent d'enchaîner une série de quatre victoires consécutives grâce notamment à un Karim Benzema des grands soirs et plus que jamais meilleur scoreur du championnat (8 buts). Trente-sept minutes ont suffi à l'international français, auteur d'un triplé (4e, 33e, 35e), pour mettre son équipe à l'abri de toute mauvaise surprise. Son duo avec Hatem Ben Arfa, auteur du quatrième but lyonnais, a donné entière satisfaction à Perrin, qui pourrait être tenté de le reconduire mercredi à Barcelone. De son côté, le voisin stéphanois n'a pas fait de détails face à Caen (3-0) là aussi grâce à une paire d'attaquants très en jambe en cette mi-septembre : Ilan-Gomis. Le premier a inscrit un doublé (9e, 21e) avant que le second ne scelle définitivement le score en faveur des joueurs de Laurent Roussey (47e). Ce succès, le troisième depuis le début de la saison, permet à Saint-Etienne de réintégrer la première partie de tableau (10e), les Verts profitant également des faux pas de Nice à Auxerre (0-1) et de Lille face à Bordeaux (1-1). Autre bond au classement, celui du Mans. Les équipiers de l'inévitable Tulio de Melo, auteur de son cinquième but cette saison, ont facilement franchi l'obstacle valenciennois (2-0) et gagnent du même coup quatre places au classement. Ils sont sixièmes tandis que Valenciennes, deuxième avant cette journée, redescend à la quatrième place. En bas de tableau, Sochaux continue sa dégringolade après avoir été tenu en échec à domicile par Strasbourg (0-0). Les hommes de Frédéric Hantz, qui intègrent la zone des relégables (19e) en compagnie de Caen, sont les seuls avec la lanterne rouge, Metz, à ne pas encore avoir gagné en championnat cette saison.
Source: lequipe.fr

A lire aussi ...

TOP