Flash Info

  • Il y a 6 heures 29 minAthlétisme: L'Ivoirien Méïté Ben Youssef finit 2è au 100m du Meeting de Marseille en 10'94
  • 19/06/2018Volley-Championnat national-Finale: SOA vs INJS en homme le 22 juin au Hall 2 des Sports
  • 19/06/2018Volley-Championnat national-Finale: ASEC vs CO Descartes en dame le 22 juin au Hall 2 des Sports
  • 19/06/2018Football-Coupe Nationale 2018 : Les demi-finales auront lieu les 20 et 21 juin 2018
  • 19/06/2018Handball-Coupe du Monde 2018 U20 Dame : La Côte d'Ivoire participera à la compétition en Hongrie du 1er au 14 juillet
  • 19/06/2018Vovinam: Me Diori Djibril et Tieu Sekado admis au grade supérieur de 5è Dang à Ho Chi Minh
Football
Ligue 1

25è journée : L’ASEC, champion de Côte d’Ivoire

18 June 2017 0

L’ASEC Mimosas s’est sorti du match piège face au WAC samedi à Bouaké. Les jaune et noir ternes ont pourtant eu l’efficacité juste pour se hisser définitivement au dessus de la Ligue 1, saison 2016-2017.

La 7è année d’attente fut la bonne. A Bouaké, l’ASEC a effacé 6 années de disette. Il fallait, avant la saveur du sacre, passer outre les Guêpes du WAC. Difficile exercice après 45 minutes de niveau minime au stade de la Paix. Après la grande débauche d’énergie consentie par l’ASI et l’Africa (0-1), l’on s’attendait à mieux de la part de l’éternel rival. La seconde période allait révéler un tout autre visage, mais des deux formations en quête de gloire.

Face aux jeunes du WAC inhabituellement nerveux, l’ASEC impose sa puissance athlétique. L’histoire du seul but de la partie. A la 78è, la percée de Willy Braciano accouche d’une frappe soudaine dont Mala Doueugui, défenseur du WAC, avorte la progression de manière illégale. De la main. Les yeux de M. Parfait Brou, l’arbitre de la partie, pas en balade captent l’action. Le penalty est inévitable.

Proposé à son exécution, Aristide Bancé gagne la bataille du regard et exécute El Hadj Danté (1-0). Le 12è but de la saison de l’attaquant burkinabé met le 12è homme en effervescence, et attise la nervosité de l’adversaire.  La preuve par le carton rouge logique écopé par Yao Kouamé après un coup gratuit assené au visage de Dosso Fabius. La voie toute ouverte pour l’ASEC, plus jamais inquiété sur le chemin de son 25è sacre qu’il savoure allègrement.

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP