Flash Info

  • Il y a 4 heures 47 minFootball-Can 2019-Amical: La Côte d'Ivoire sera face à la Gambie le 07 Juin 2019 en France
  • 19/05/2019Football: Le FC San Pedro remporte la 56è édition de la Coupe Nationale
  • 19/05/2019Football-Coupe Nationale 2019-Finale : FC San Pedro 1-0 AFAD
  • 19/05/2019Football-Prix Marc-Vivien Foé 2019 : Nicolas Pépé élu joueur africain de l'année en Ligue 1
  • 17/05/2019Omnisports: Julien Adonis Kouadio est le nouveau président du Comité National de Soutien des Eléphants
  • 16/05/2019Football-Coupe UFOA B-Dame-Demi-finale : Côte d’Ivoire 2-1 Mali - Nigeria 0-0 Ghana (4-2 tab)
Football
Ligue 1

« L’ASI a été meilleur mais l’histoire retient celui qui gagne »

7 February 2019 0

L’ASEC Mimosas a battu l’ASI d’Abengourou lors du match de clôture de la 15e journée du championnat national de Ligue 1. Une victoire 2-0 obtenue dans la douleur. Mais l’essentiel était ailleurs selon Amani Yao.

Après le match nul face à l’AS Tanda lors de la 14e journée de Ligue 1, l’ASEC Mimosas fait peau neuve. Pour cette 15e journée, les Mimosas ont pris le dessus, dans un match difficile face aux Princes de l’Indénié.  Ce que reconnait l’entraîneur de l’ASEC sans omettre que le meilleur demeure le vainqueur. « C’était un match difficile. Un match de football n’est jamais facile. L’ASI a été meilleur mais l’histoire retient celui qui gagne », a souligné le patron du banc des Mimosas.

Le jeu en demi-teinte et sans relief s’expliquent par la dose de fatigue accumulée après le voyage peu heureux de Pretoria dans le cadre la 3è journée de la Caf Ligue des Champions. « Il y’a quand même un peu de fatigue chez certains joueurs et ça je le sais bien. C’est vrai qu’on a ouvert le score très tôt et après l’équipe s’est arrêtée de jouer. Pendant tout le match je dirais que nous avons été plus dans la réaction », analyse Amani qui ne crache pas sur les trois points qui permettent aux jaune et noir de se relancer en Ligue 1. « L’essentiel était de prendre les trois points pour essayer de recoller dans le groupe de tête du classement ».

“La Pelouse du Stade Houphouët-Boigny n’est pas bonne“

Incapable d’aligner plusieurs séquences, l’ASEC pouvait accuser son manque de maitrise collective et d’aisance technique, mais également, une pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny, au-delà de la dégradation. « La Pelouse du Stade Houphouët Boigny est l’une des plus mauvaises du pays. Elle n’est pas bonne, le Stade de Bouaké est nettement meilleur. Et le meeting a endommagé un terrain déjà calamiteux mais bon c’est ce qu’on a et il faut s’adapter », s’est désolé Amani YAO qui devra s’y adapter. Puisque c’est elle qui recevra la 4è journée de la Caf Ligue Champions prévue pour le 12 février, face au Mamelodi Sundonws. Deuxième bourreau des Mimos dans le groupe A.

Armel YAO

A lire aussi ...

TOP