Flash Info

  • Il y a 3 heures 36 minFootball-Election FIF 2020 : L'Association des Médecins de Football de Côte d'Ivoire n'a fait aucun choix de candidat
  • Il y a 3 heures 37 minBasket: La Fédération Ivoirienne annonce l'arrivée d'un premier sponsor pour le basket local
  • Il y a 5 heures 56 minFootball-Lonaci Ligue 1: Fonsinho déclare n'avoir jamais signé de contrat avec l'Africa Sports
  • Il y a 5 heures 57 minFootball-Uefa Ligue des Champions 2020: Le PSG affrontera l'Atalanta Bergame en quart
  • Il y a 5 heures 58 minFootball-Côte d'Ivoire: L'Association des entraîneurs et encadreurs de football prévoit une assemblée générale élective en octobre 2020
  • Il y a 7 heures 18 minFootball-Mercato : Salomon Kalou signe en faveur du club de Botafogo au Brésil

FIF 2020 : Kalou ne soutiendra pas Drogba

Football
Ligue 1
Elephants

FIF 2020 : Kalou ne soutiendra pas Drogba

6 April 2020 0

Les réseaux sociaux annonçaient un duo Kalou-Drogba pour la quête du fauteuil présidentiel de la Fédération Ivoirienne de Football. Encore un leurre issu de la population virtuelle. Dans le monde réel, l’ex-attaquant du Paris Saint Germain a révélé sur le plateau de La Grande Team, émission de “La 3“, qu’il ne ferait pas chemin avec l’ancien de l’Olympique de Marseille dans la course pour la succession de Sidy Diallo.

Bonaventure Kalou mise sur un tout autre cheval : Idriss Diallo qui n’a d’ailleurs pas encore officialisé son ambition présidentielle. Mais qui de mieux que l’ex-capitaine des Eléphants pour briser le secret devenu de polichinelle. « Tous mes choix sont faits par conviction et j'essaie de regarder la mentalité de la personne avec laquelle je veux cheminer. Et si elle converge avec la mienne, j'y vais. Je l'ai déjà dit, j'étais avec Malick Tohé qui s'est aujourd'hui associé à Idriss Diallo, à partir de ce moment, je soutiens Idriss Diallo ». De quoi confirmer la candidature de l’ex-vice-président de la FIF mais aussi la coalition Idriss-Malick sur la place publique.

Bonaventure Kalou a reconnu sur le plateau de l’émission diffusée le 6 avril 2020, qu’il a été rencontré Didier Drogba. Mais tardivement. « On s'est croisé mais tard. J'avais déjà donné ma parole et ma parole elle est sacrée », a-t-il souligné. Par contre Bonaventure a précisé ne garder aucune antipathie pour Drogba. « On a joué ensemble et il n’y a pas d'animosité ». Par contre, si Didier Drogba a pensé sa candidature depuis un an, « moi, il me l’a dit il y a un mois », a-t-il conclu sur ce sujet avant de voler au secours d’Oumar Ben Salah, pris à parti par les réseaux sociaux, alors qu’il avait émis un avis sur la candidature de Didier Drogba.

Il n'y a pas de candidature mandatée par le Saint Esprit“

« Ce que vous devez comprendre c'est que (Oumar) Ben Salah a le droit de donner son avis sur un candidat. Aussi, il n'y a pas de candidature mandatée par le Saint Esprit et d'autres candidatures à côté de celle-là. Chacun devra séduire par son programme. Il n'y a pas un candidat intouchable et les autres. Ce n'est pas un vote populaire il y a 81 votants et tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux n'est qu'une tempête dans un vers d'eau. Pour moi, toutes les candidatures se valent. Après, on regardera les aptitudes négatives ou positives, la valeur de chaque candidat pour se faire une idée », a indiqué le premier international ivoirien à avoir remporté un trophée européen.

L’incident avec Koné Ibrahim, “c’est une question de respect“

Ce qui ne l’a pas empêché de sortir de ses gongs le jeudi dernier, sous l’impulsion de Koné Ibrahim, ancien de l’Africa Sports, alors que le candidat Sory Diabaté rencontrât les anciens footballeurs réunis dans une association. Une situation que le Maire de la commune de Vavoua a voulu clarifier. « Ça me gêne que cette histoire ait pris une tournure si dramatique. Le plus important aujourd’hui pour les footballeurs est de se demander comment on sortira de la pandémie du Covid-19. Pour revenir sur ce qui s'est passé, J'ai été mandaté par le président de l'association des anciens footballeurs (Alain Gouaméné) qui est en France en ce moment avec sa famille, à la réunion convoquée par le candidat Sory Diabaté. Quand je suis arrivé Koné (Ibrahim) m'a apostrophé d'une manière qui ne m'a pas plu. C'est une question de respect. Les gens confondent souvent le caractère à la mauvaise éducation. Il n'y a pas eu de bagarre, il y a eu des éclats de voix et des ainés ont calmé la situation. Nous sommes aujourd'hui à l'étape de la médiation. Mais moi, je suis passé à autre chose. J'espère que lui aussi », a-t-il voulu tempéré avant de conseiller « le bon ton ».

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP