Flash Info

  • Il y a 7 heures 17 minFootball-Election FIF 2020: La commission électorale a voté et retenu le parrainage de l'AMAFCI attribué par Coulibaly Souleymane (Sam Etiassé)
  • Il y a 9 heures 20 minFootball-Élection FIF 2020 : Suite à des manquements de la Commission Électorale une AG Extraordinaire convoquée le 29 août (officiel)
  • Il y a 9 heures 24 minFootball-Élection FIF 2020 : Le comité d'urgence du comité exécutif de la FIF suspend le processus (officiel)
  • 10/08/2020Football-Mercato : Le contrat d'Arouna Koné avec Sivasspor en Turquie prolongé selon la presse locale
  • 10/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le Comité Directeur de la Fédération se réunit mercredi pour envisager la reprise de la saison
  • 10/08/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Anthony Koffi nommé ambassadeur Afrique de de l'Internationaler TrainerKurs Der Universat Leipzig

Ligue 1 – France : Max Gradel comprend les supporters

Football
International

Ligue 1 – France : Max Gradel comprend les supporters

29 November 2019 0

Tombé (0-2) dimanche dernier sur ses installations face à l'Olympique de Marseille, Toulouse Football Club a concédé sa quatrième défaite consécutive en Ligue 1. Une situation qui a provoqué le courroux des supporters. Une réaction normale comme le pari sportif offre de bienvenue pour Max-Alain Gradel qui appelle à l'union.

L'éjection d'Alain Casanova au profit d'Antoine Kambouaré ne change rien à la galère de Max-Alain Gradel et de ses coéquipiers Toulousains. Le club violet est dans les abysses du classement (19e) après 4 revers d'affilés. Une situation mal vécue par les supporters Toulousains qui ont demandé avec véhémence des explications aux joueurs dimanche dernier. Le capitaine ivoirien de Toulouse comprend leur rage. « C'est le seul moment pour eux de nous parler. On les comprend, ce n'est pas facile, ce sont des gens qui payent leur place chaque année. Ils vivent des moments difficiles, parce qu'ils aimeraient que leur club se comporte mieux en championnat. On essaie de leur expliquer qu'on donne tout. Ils ne voient pas les choses comme nous. Mais on essaie de faire la part des choses », a indiqué le capitaine toulousain au micro de Canal+.

Conscient que seule l'union pourrait stopper cette hémorragie et redonner le sourire au club, l'Eléphant appelle tous à parler ce langage. « C'est très important de rester unis, concentrés et de continuer à travailler. Quand on voit le classement, c'est vraiment serré. Ça se joue à deux victoires, on peut être 13emes ou 12emes. Rien n'est perdu, il faut continuer », a t-il poursuivi.

Lebeni KOFFI

A lire aussi ...

TOP