Flash Info

  • 21/10/2019Cyclisme: Deux cyclistes ivoiriens victimes d'un accident de la circulation sur la voie express du nord (FIC)
  • 20/10/2019Football-CHAN 2020: La Côte d'Ivoire éliminée par le Niger
  • 20/10/2019Football-El.CHAN 2020: Côte d’Ivoire 1-0 Niger
  • 20/10/2019Auto-Deuil: Le pilote ivoirien Soumahoro Moriféré décédé ce matin à la suite d'un malaise
  • 18/10/2019Football-El.CHAN 2020: L'entrée au stade pour le duel Côte d'Ivoire-Niger est gratuite
  • 18/10/2019Football-EL.CHAN 2020 : Côte d'Ivoire-Niger prévu le dimanche 20 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny

Serge Aurier : « L’absence de Gervinho a été une déception pour moi »

Football
Elephants

Serge Aurier : « L’absence de Gervinho a été une déception pour moi »

9 October 2019 0

Serge Aurier en tête-à-tête avec un journaliste. Un événement inimaginable il y a quelques années, et encore rarissime aujourd'hui. Mais à 26 ans, le capitaine de la Côte d'Ivoire a mûri. Lors du dernier rassemblement des Eléphants, le latéral droit de Tottenham a accordé un entretien à Bal des Productions. L'occasion pour lui de revenir sur la CAN 2019 en Egypte, surtout sur l’absence de l’ancien capitaine de la Séléfanto Gervinho qui selon lui méritait de faire partir du groupe.

Comment se porte Serge Aurier au niveau physique après les blessures contractées en seconde partie de la saison 2017-2018 ?

Bien, je suis très bien. Depuis ma blessure à la CAN (NDLR : CAN 2019), j’étais déjà revenu avant donc ça m’a permis de passer des vacances tranquilles. Donc voilà depuis le début de la saison j’ai fait la préparation avec mon club et depuis tout va bien, je m’entraine bien, je suis en pleine forme.

Ça n’a pas été un regret pour vous de quitter vos partenaires après le deuxième match où vous avez annoncé que vous avez une blessure ?

C’était difficile parce que je m’étais préparer pour avancer dans cette compétition. C’est vrai que ce n’est pas tous les jours qu’on a ce genre de compétition et en plus cette année c’était encore plus relevé que les années précédentes. Oui j’étais déçu, parce que je sais que tous mes coéquipiers comptaient sur moi et je savais que j’aurais pu apporter quelque chose à cette équipe. Maintenant je ne suis pas déçu du parcours de l’équipe, au contraire je suis bien content qu’en mon absence on a pu aller au bout. Le seul regret, c’est comme je l’ai dit, je n’ai pu être là pour les aider à aller peut-être plus loin ou à participer mais je suis resté avec eux, j’ai suivi tout ce qui se passait dans le groupe, j’ai pris le même plaisir qu’eux sauf que je n’étais pas sur le terrain.

La Côte d’Ivoire est sortie à l’étape des quarts de finale face à l’Algérie qui a remporté le titre. Cette CAN a-t-elle permis à la Côte d’Ivoire son identité qu’elle a perdu il y’a deux ans ?

On ne va se faire un dessin. La Côte d’Ivoire, c’est une des grandes nations du football en Afrique. Et comme je vous l’ai dit on avait un peu perdu cette identité de favoris, de leader dans les compétitions importantes. Oui comme je l’ai dit ça fait depuis un petit moment qu’on essai de remettre un groupe et une équipe en place. On a eu l’occasion de se montrer, se jauger aussi à la CAN. On a vu qu’il y avait un groupe qui était assez solide pour la suite des évènements qui vont arriver. On est parti peut-être déçu de la CAN parce qu’on méritait peut-être mieux mais voilà ça été quelque chose de bénéfique pour tout le monde et je pense qu’il y a eu beaucoup de points positifs à tirer de cette compétition.

J’aimerais avoir votre avis sur le statut de « remplaçant » de Nicolas Pépé en sélection au regard des grosses performances la saison dernière avec Lille ?

Remplaçant je ne dirais pas. Je pense que Nicos (NDLR : Nicolas Pépé), c’est un des titulaires en puissance de la sélection. Je pense qu’au bout d’un moment le coach il fait les choix par rapport aux performances des joueurs. C’est vrai qu’il sort d’une saison extraordinaire comme vous l’avez dit mais c’est différent la CAN. C’est sa première CAN à lui. Nous, nous avons eu la chance de la gagner à notre première participation mais je pense que pour les prochaines échéances qui vont arriver il sera meilleur. Il ne faut pas oublier qu’il sort d’une longue et extraordinaire saison donc cela ^peut s’expliquer par la fatigue. Je le comprends, parce que quand on sort d’une saison pareille c’est difficile de refaire une préparation et ensuite enchainer. Ce n’est pas une excuse que je lui trouve mais je pense que Nicos a totalement sa place dans cette équipe et on sait aussi que c’est l’un de nos maillons forts. On fera tout pour qu’il soit au top. On va essayer comme on le dis de la protéger, de faire en sorte qu’il soit là avec nous car on sait que c’est un joueur important. On est en train de construire une équipe, c’est les jeunes qui arrivent et il ne faut pas oublier que Nicos n’a pas beaucoup de sélections donc faut pas commencer à lui mettre une pression énorme. C’est un jeune qui essaie de se faire une place, il a été très bon auparavant dans les matches de préparation puis voilà on ne peut pas tout obtenir d’un joueur même si des fois il essai d’être au top il faut savoir qu’il y’a des contrejours. Mais on va tout faire pour qu’il soit au meilleur de sa forme avec les Eléphants mais comme je l’ai dit c’est petit à petit ça va venir.

Comment expliquez-vous la mise à l’écart de Gervinho de la sélection à la CAN 2019 ?    

Avec la saison qu’il fait et qu’il a fait l’année dernière, je pense que ça soit méritant qu’il soit avec nous. Mais après les décisions ce n’est pas nous qui les prenons. Comme je l’ai dit il y’a un entraineur qui est là, on a nos idées à nous. Quand un joueur est performant on est obligé de l’appeler et surtout on a besoin car cela peut aider l’équipe. Mais si le coach pense qu’il a assez de joueurs ou d’éléments pour compenser ce manque-là, nous on est que spectateur et on avance. C’était une déception de beaucoup d’ivoiriens et pour nous aussi.

A titre personnel, ça été une déception pour vous aussi ?

Oui parce que j’en ai parlé avec le coach. Comme je le dis c’est quelqu’un qui a été important pour l’équipe et il l’est toujours. Après comme je l’ai dit on peut parler on peut en discuter mais le seul décideur c’est le coach. Quand un joueur est performant avec son club, ou en étranger ou où qu’il se trouve, c’est normal pour moi qu’il soit appelé en sélection. La décision finale revient au coach. Il essai d’analyser ce qui est bon pour l’équipe, s’il a besoin de tel joueur ou pas et il fait sa sélection. Mais pour Gervinho, à titre personnel, c’est une déception parce que je pense c’est un joueur qui nous aurait apporté.

Venant à votre situation en club. Vous êtes toujours à Tottenham, mais vous avez eu des envies de départ au début de saison. Pourquoi vouloir partir ?

Ces envies de départ je pense que c’est un peu normal. Je suis aujourd’hui un joueur important dans cette équipe nationale. J’ai plus 20 ans et j’ai besoin de jouer, de m’épanouir et voilà. Il y’a des situations qui font qu’il faut prendre des décisions soit même. Je suis un grand garçon et je suis père de famille donc il y’a des décisions qui sont bien pour moi et ma famille. Mais je ne suis pas le seul décideur sur le dossier. Aujourd’hui le mercato est terminé alors je me concentre sur mon club et on verra plus tard ce qui se passera. Je ne suis pas déçu d’être resté car cela va me permettre de me surpasser de faire une très bonne saison et on verra. Celui qui a le dernier mot c’est le boss et le boss ici c’est le coach.

Vous avez un statut de remplaçant cette saison, alors comment vous l’envisagez ? Votre objectif est de retrouver votre place de titulaire ?

Retrouver, non parce que j’étais en instance de départ donc je ne pouvais pas jouer. Quand on est en instance de départ on ne peut pas jouer parce que s’il y’a une blessure ou je ne sais quoi d’autre il y’a tout qui est remis sur le tapis. J’étais en instance de départ, pour moi c’était normal que je ne puisse pas être sur le terrain et puis après c’est la décision du coach c’est lui qui décide qu’est ce qui est bien pour le groupe. Après comme je l’ai dit la saison elle est encore longue donc on va essayer d’être performant pour la suite et pour les évènements qui vont arriver

Finalistes en 2019 avec Tottenham, Visez vous autant voire plus haut que la saison dernière en League des Champions ?

Pourquoi pas ? On l’a fait à la grande surprise de tout le monde. On s’attendait à de grosses écuries, aujourd’hui on a montré qu’on avait du caractère et qu’on pouvait atteindre ce dernier carré et qui était difficile pour beaucoup d’équipe d’y accéder. Ca sera à nous de répéter ce qu’on a fait en mettant tous les ingrédients. ON a la qualité nécessaire pour répondre face à de grosses équipes.

On vous sent plus apaisé Qu’est ce qui a changé depuis votre départ du PSG, surtout avec les médias ?

Il y’a des situations dans la vie qui font que tu es obligé de progresser. Cette histoire a beaucoup fait de mal à ma famille donc automatiquement tu te ressaisis sur plein de chose. Il y’a eu aussi la naissance de ma fille qui m’a aussi montré beaucoup de chemins positifs. JE me sens responsables encore plus et voilà j’ai une princesse qui me donne du travail. J’essaie d’être meilleur que hier et puis essayer d’avancer pour le reste de ma carrière.

 

Retranscrit par Armel YAO

Source: Bal des Productions

A lire aussi ...

TOP