Flash Info

  • 25/09/2020Infrastructure : Le Palais du Taekwondo s'ouvre le 8 octobre, a indiqué le président de la FITKD
  • 25/09/2020Football-Côte d'Ivoire : ASEC-Africa prévu le 3 octobre 2020 pour l'inauguration du Stade Olympique d'Ebimpé
  • 25/09/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Avec sa victoire à Doha, Arthur Cissé Gué bat le record ivoirien du 100m détenu par Hua Wilfried
  • 25/09/2020Athlétisme-Diamond League : Arthur Cissé Gué remporte le 100m à Doha en 20'23
  • 24/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Salifou Diarrassouba prêté par l'ASEC au club suisse de Saint Galllen (officiel)
  • 23/09/2020Football-Afrique : François Zahoui sans contrat en Centrafrique proche de signer à l'AS Kaloum de Guinée (source)

Football - Elephants - Michel Dussuyer : "Nous connaissons les faiblesses du Ghana"

Football
Elephants

Football - Elephants - Michel Dussuyer : "Nous connaissons les faiblesses du Ghana"

29 October 2015 0
"Nous connaissons les faiblesses du Ghana"

Comment préparez-vous le match retour contre le Ghana ?
Nous avons entamé les séances de préparation un peu plus tôt afin de mettre les joueurs dans les conditions requises. Nous savons très bien que c’est un gros challenge qui nous attend contre le Ghana.

 

Avez-vous tiré les leçons du match aller à Accra ?
Oui ! Surtout au niveau de la défense et l’attaque. Il faudra travailler dur, améliorer et renforcer le système défensif. Ceci, afin d’éviter de prendre des buts comme ce fut le cas au Ghana. Sur le plan offensif, nous amenons les joueurs à être très habiles devant les buts adverses. Pour ce gros challenge qui nous attend, il faudra prouver en se qualifiant. C’est le plus important. Aujourd’hui, ce que nous savons c’est que le résultat du match aller nous permet de nous situer et d’être plus efficace et concret devant sur les occasions. Connaissant la formation ghanéenne avec ces individualités, il s’agira pour vous de tout mettre en œuvre pour ne prendre de but.

Etes-vous sûr de travailler dans ce sens ?
Oui ! La fin du championnat a été un souci pour nous. Nos joueurs n’étaient pas en jambes. Lors du match aller au Ghana, nous avons vu une formation des Black stars qui balançait des balles à la deuxième mi-temps sur les côtés. Mais, on a pu maîtriser cette situation.

La Côte d’Ivoire a donc de véritables chances de décrocher la qualification …
Nous jouons devant notre public et en plus de tout ça nous connaissons très bien les forces et faiblesses du Ghana. Tout ceci nous permettra de les battre sans crainte. Nous connaissons également les enjeux de cette rencontre. Nous sommes très motivés pour la qualification au Championnat d’Afrique des Nations Rwanda. C’est un défi pour mes joueurs et moi. Nous allons le relever.

Avez-vous revu l’effectif ?
Oui. Arthur n’était pas qualifié pour le match aller, cette fois, il est dans le groupe. Il va prendre une part active à cette rencontre contre le Ghana. C’est une satisfaction pour le groupe. Mais, après, on a eu quelques difficultés avec la blessure de certains. Comme Kangouté Adama, forfait pour cette rencontre contre le Ghana.Sur le champ, nous avons fait appel à Zakri Yannick, Diabaté Inza et Aka Essis pour renforcer l’effectif. C’est ce qui fragilise un peu le groupe en ce moment. Mais, nous aurons le temps de faire les décomptes.
 

Les lacunes de la défense ont-elles été complètement corrigées?
Il faut dire que ce qui est arrivé au Ghana, ce ne sont pas les lacunes défensives proprement dites. C’est un fait de jeu. C’est vrai que dans les arrêts de jeu on a pris deux buts et on se retrouvait à 8. Parce qu’on a trouvé Kangouté et Bréto Willy qui étaient tous deux par terre. Bien vrai que le manque n’a pas fait de cadeau à nos joueurs. Cela nous à coûter cher. Et l’arbitre a été très sévère parce qu’il pouvait arrêter le match à notre faveur pour permettre à nos joueurs de récupérer. Mais, il nous prenons tout cela comme une leçon. Parce que face au Cameroun lors du match de préparation à Abidjan, nous avons fait les mêmes erreurs et nous avons payé cash. Il y a des moments très importants dans un match. Surtout la fin d’un match. Donc, il nous faudra redoubler de concentration et d’efficacité pour relever ce défi face à l’adversaire.

Un appel à lancer au public ivoirien...
On compte sur l’appui du public ivoirien pour accompagner les Eléphants à franchir ce cap de la victoire le vendredi prochain. Nous avons besoin du 12è homme pour encourager leurs pachydermes.

 

Source: Intelligent d'Abidjan

A lire aussi ...

TOP