Flash Info

  • 13/11/2018Athlétisme: La représentation CPI en Côte d'Ivoire organise un cross populaire le 24 novembre entre Treichville et Marcory
  • 13/11/2018Media: La FIFA organise un Forum de développement pour les journalistes d'Afrique francophone le 5 Décembre à Lomé
  • 13/11/2018Rugby-Côte d'Ivoire: Le championnat national 2018-2019 démarre le 15 décembre prochain
  • 12/11/2018Football-Tournoi U20 UFOA B- Tirage-Groupe A : Togo, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal
  • 12/11/2018Football-Tournoi U20 UFOA B- Tirage-Groupe B: Nigeria, Bénin, Ghana, Niger
  • 12/11/2018Football-Ligue 1-10è journée: Moossou FC 3-0 SOA -- AFAD 1-0 ASI Abengourou
Football
Elephants
CAN

Rwanda-CI : Les Tops et les Flops

11 September 2018 0

Près d’un an après sa dernière victoire en match officiel, la Côte d’Ivoire a repris du poil de la bête. Grâce à un collectif solidaire, les Eléphants ont spolié le Rwanda d’un exploit. Mais certains furent en lumière plus que d’autres. Voici les Tops et les Flops de la rédaction.

Les Tops

Max Alain Gradel

Le capitaine de Toulouse FC a su retrouver de la motivation pour la sélection. Sa reprise magistrale pour la seconde réalisation ivoirienne, une formidable illustration pour Max. Mais pas que. Puisque son état d’esprit fut irréprochable durant la prestation dans la fournaise de Kigali.

Wilfried Kanon

Au sein d’une défense effrayante pour ses fans, Wilfried Kanon a apporté de l’anticipation et de l’agressivité positive. Sans fanfare ni trompette, Kanon prend des galons.

Serey Dié

Comme le bon vin, Serey Dié semble bonifié par les années. Mué en véritable organisateur de jeu, le milieu connu agressif à fait apprécier son touché. Une prestation que de mauvaises transmissions auraient pu entacher. Comme pour le rappeler à l’ordre au cas où l’euphorie lui monterait à la tête.

Les Flops

Sylvain Gbohouo

Plus les années passent, plus le portier rendu titulaire sous Hervé Renard perd du terrain dans l’estime des fans. Dimanche, il a encore fait montre de ses insuffisances. Fébrile sur ballon aérien, à la peine à la relance et donc peu rassurant, Gbohouo fut le reflet de ce qu’on lui connait depuis peu.

Franck Kessié

“La Panthère de Zébizékou“ est loin des éloges formulés par Didier Zokora. Dans l’antre jeu, Kessié est demeuré dans l’ombre de Seri et de Serey. C’est certain, l’ex-capitaine de la sélection cadette a traversé la partie, comme une ombre.

Nicolas Pépé

Très attendu après les deux derniers matches amicaux de la Côte d’Ivoire, Nicolas ne fut pas le Pépé de Lille. L’agressivité de la défense rwandaise a éteint la lueur qui a encore le temps de se faire voir.

La Rédaction

A lire aussi ...

TOP