Flash Info

  • 24/01/2021Auto-Rallye : Sébastien Ogier s’impose pour la 8e fois sur le rallye de Monte-Carlo
  • 24/01/2021Football-Allemagne : Le Herta Berlin se sépare de son entraîneur et de son manager
  • 24/01/2021Football-International : Youssef En-Nesyri 2e Africain de l’histoire de la Liga à réaliser deux triplés au cours d’une même saison
  • 24/01/2021Football-International : Yaya Touré va débuter sa carrière d'entraîneur comme adjoint en Ukraine
  • 24/01/2021Basket-N1 Homme-4è journée : JCA 62-55 Warriors - Africa 45 vs 103 ABC - Descartes 44-88 IVESTP
  • 23/01/2021Basket-N1 Dame-4e journée : GSPM 35-55 NCA - ABC 123-19 Voltaire

El.CAN 2019-CI-RW (3-0): Les Tops et les Flops

Football
Elephants
CAN

El.CAN 2019-CI-RW (3-0): Les Tops et les Flops

24 March 2019 0

La Côte d'Ivoire s'est montré sous son bon jour samedi face au Rwanda. Une victoire 3-0 quasiment sans tâche sur la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny, ou presque. Voici les Tops et les Flops du 23 mars 2019.

Les Tops

Seri Jean Michael

Impliqué sur deux des trois buts de la Côte d'Ivoire, Seri a retrouvé sa clairvoyance qu'on lui a reconnu à ses années niçoises. Un but aurait parachevé son oeuvre. Mais le meilleur reste à venir vu son large sourire à la sortie.

Jean Philippe Gbamin

Le pendant plus fin de Franck Kessié a épaté non pas seulement avec son teint bien plus clair. Plutôt à travers la propreté de ses transmissions et son agressivité efficiente. Gbamin gagnerait par contre à moins porter le ballon, pour offrir des attaques rapides à son équipe.

Nicolas Pépé

Pour une première dans le jardin du Plateau, Pépé s'est complètement libéré avec un but à la clé. Présent dans la percussion, il a pourtant péché en voulant en faire un peu trop en solo.

Les Flops

La pelouse du stade Houphouët-Boigny

"Belle" en surface, la pelouse du "Félicia" fut une réelle épreuve pour les 22 acteurs. Un piège qui a emporté la cuisse droite de Serge Aurier et a failli confisquer la cheville de Jonathan Kodjia. De quoi handicaper le jeu tout simplement.

Le virage "Monument aux Morts"

Ce côté du stade n'a pas répondu présent à l'appel des Eléphants. Clairsemé, le virage qui acueille les supporters issus de Port-Bouët à Treichville fut battu par celui d'Adjamé.

Jonathan Kodjia

Le "Prince de Bouaké" n'a pas brillé à Abidjan. Kodjia s'est heurté à sa trop grande envie de bien faire, se mettant une pression inutile. Résultat des courses, d'énormes opportunités, point de but à l'arrivée. Ce n'est que partie remise.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP