Flash Info

  • 16/04/2019Football-International: Blessé aux ischios avec le Celtic FC, Bayo Vakoum est forfait pour la suite de la saison
  • 16/04/2019Football-Afrique: Le tournoi féminin de l'UFOA B s'ouvre du 8 au 18 mai 2019 au Parc des Sports à Abidjan
  • 16/04/2019Escrime: L'Ivoirienne Gwladys Sakoa a terminé au 8è rang sur 50 participants au circuit de Talence disputé dimanche dernier
  • 16/04/2019Athlétisme-Afrique: Le Camerounais Malboum Kalkaba rempile pour un 4è mandat de 4 ans à la tête de la CAA
  • 16/04/2019Football-UFOA B-Dame-Tirage: (groupe A): Côte d'Ivoire, Togo, Sénégal, Ghana - (groupe B): Nigeria, Burkina Faso, Niger, Mali
  • 14/04/2019Football-23e journée-Ligue 1: ASEC 1-1 Africa - Bouaké FC 1-0 USC Bassam
Football
Elephants
CAN

El.CAN 2019 : Tentative de corruption avant Rwanda-CI ?

12 September 2018 0

L’arbitre de la rencontre Rwanda-Côte d’Ivoire (1-2) a accusé la Fédération rwandaise de football (Ferwafa) de tentative de corruption. Une accusation réfutée par les autorités fédérales rwandaises.

Jackson Pavaza, l’arbitre namibien de l’opposition Rwanda-Côte d’Ivoire jouée le dimanche 9 septembre dernier, a accusé la Ferwafa d’avoir essayer de soudoyer le corps arbitral, pour faire basculer l’issue de la rencontre au profit des Amavubis. Une tentative qui selon, Jackson Pavaza, visait également ses assistants issus également de la Namibie.

Selon le namibiasun.com, M. Pavaza a rapporté à la CAF avoir été approché par le secrétaire général de la Ferwafa, François Régis Uwayezu, et par le responsable des compétitions, Eric Ruhamiriza, pour lui proposer « une enveloppe marron » pour influencer les événements du match Rwanda-Côte d’Ivoire.

«L’argent était dans une enveloppe. Je n'ai pas essayé de le compter ou chercher à savoir combien c’était. Je leur ai juste dit que je n'acceptais aucun cadeau de personne, conformément aux règlements de la CAF. J’ai refusé et je l’ai signalé à la CAF », a déclaré M. Pavaza, dans des propos rapportés par le confrère namibien.

Des accusations balayées par l’instance rwandaise. Selon la Ferwafa qui s’explique, il s’agirait plutôt d’un déficit de communication entre l’instance et le corps arbitral désigné pour officier la rencontre comptant pour la 2è journée des éliminatoires de la CAN 2019. En effet, la Ferwafa affirme avoir plutôt fait face des frais supplémentaires concernant le voyage de l’arbitre, à hauteur de 118.500 Frs Cfa (237 dollars). Et ce, à la propre demande de M. Pavaza.

Cependant, le responsable commis pour le règlement a payé une somme de 474.000 Frs Cfa (948 dollars). Le surplus de 355.500 Frs Cfa inexplicable pour l’arbitre namibien, viendrait, selon la Ferwafa, de l’erreur de son envoyé. Lui qui aurait eu l’esprit que les extras de voyage concernaient l’ensemble du corps arbitral.

Ainsi, le Rwanda, finalement battu par la Côte d’Ivoire à Kigali, a indiqué n’être coupable d’aucune tentative de corruption sur l’arbitre. Une affaire qui risque pourtant d’être examinée au microscope par le jury disciplinaire de la CAF, qui avait prononcé des sanctions à l’encontre de plusieurs arbitres africains, dont des Ivoiriens, pour peu.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP