Flash Info

  • Il y a 1 heure 26 minFootball-Ligue 1-1ere journée : WAC 1-2 SOA (2nde periode en cours)
  • 16/08/2019Afrobasket Women 2019-Classement 8-5e place : RD Congo 54-47 Côte d’Ivoire
  • 16/08/2019Afrobasket Women 2019-Classement: La Côte d'Ivoire s'incline devant la RD Congo 47-54
  • 15/08/2019Football-Ligue 1-1ere journée : Africa-ASI programmé pour le mercredi 28 août
  • 15/08/2019Afrobasket Women 2019-Quart de finale : La Côte d'Ivoire battue par le Mali 60-51
  • 14/08/2019Football-Maroc : Vahid Halilhodzic, nouveau sélectionneur des Lions de l’Atlas

Groupe D-Kamara Ibrahim : « Nous sentons la bonne pression »

Football
Elephants
CAN 2019

Groupe D-Kamara Ibrahim : « Nous sentons la bonne pression »

30 June 2019 0

Kamara Ibrahim n’a plus de joker. Après la défaite face au Maroc, seule une victoire à l’épreuve de la Namibie permettra à la Côte d’Ivoire d’atteindre les huitièmes de finale. A quelques heures du duel, le sélectionneur ivoirien annonce des changements.

Vous avez été déjà battu par la Namibie mais c’était au CAHN 2018. Est-ce un match qui vous revient à quelques heures de rencontrer Ricardo Manetti ?

La compétition n’est pas la même, l’environnement n’est pas le même, les joueurs ne sont pas les mêmes. L’objectif c’est de sortir des poules. Il ne faut pas ressasser le passé, il faut se focaliser sur ce qui arrive.

Comment allez-vous aborder cette rencontre à quitte ou double face à une sélection qui n’a plus rien à perdre ?

Il n’y a pas 150 façons d’aborder le match face à la Namibie. Nous connaissons l’enjeu. D’abord nous allons apporter beaucoup de fraicheur à notre équipe et tout faire pour qu’on sorte vainqueur. Si on veut continuer l’aventure c’est la seule issue.

Va-t-il y avoir du changement au sein de votre équipe ?

Après deux matches intenses, du fait des conditions climatiques, on ne peut pas repartir avec la même équipe. Ça va être un combat, il faudra amener des hommes neufs. On ne va pas tout chambouler. Mais si nous voulons passer ce cap qui est important, il va falloir que les joueurs se remettent en question. Après toute défaite, il faut savoir tirer les leçons pour repartir.

A quel niveau allez-vous apporter cette fraicheur dont vous parlez ?

Le changement, on verra si on les apporte en attaque et au milieu. Je pense que nous avons des certitudes au niveau défensif. Après il va falloir aiguiser notre animation pour qu’elle soit meilleure par rapport aux dernières fois. Il faudra changer à ces niveaux, parce que la clé pour moi se trouvera là.

Sentez-vous la pression du peuple ivoirien à l’approche du duel avec la Namibie ?

Nous sentons la bonne pression du public ivoirien. Parce que les Eléphants, c’est un patrimoine national. Nous avons tous à cœur de faire les choses comme il le faut. Nous avons à cœur de faire plaisir aux Ivoiriens. C’est cet état d’esprit qui nous anime, à chaque fois. Nous sommes là pour apporter de la joie au peuple et nous allons tout faire pour passer d’abord ce tour et entrevoir l’avenir.

recueillis Patrick GUITEY au Caire

TOP