Flash Info

  • Il y a 7 heures 14 minFootball-UefaLdC 2019-Tirage 8es: Man.Utd-PSG - Lyon-Barcelone - Ajax-Real - Roma-Porto - Tottenham-Dortmund - Atletico-Juventus - Schalke-Man.City - Liverpool-Bayern
  • 15/12/2018Football-Caf LdC 2019-16e aller: Stade Malien 0-1 ASEC Mimosas
  • 15/12/2018Foorball-CAN 2019: L'Afrique du Sud candidate à l'organisation
  • 15/12/2018Football-Caf CdC 2019-16e aller: Étoile du Sahel 3-0 Stade d'Abidjan -- DCMP 1-1 FC San Pedro
  • 14/12/2018Taekwondo: La Fédération Ivoirienne en assemblée générale ordinaire le 15 décembre 2018
  • 14/12/2018Football-CAN 2021: La conférence de presse du Ministre Danho Paulin prévue le 15 décembre est annulée
Football
CDC

CdC : L’Africa accroché par Nouadhibou

11 February 2018 0

L’Africa Sports d’Abidjan a peut-être fait mieux que l’AS Tanda. Mais le but inscrit par les Aiglons, dimanche au stade Félix Houphouët-Boigny, ne leur a pas permis de venir à bout des téméraires Mauritaniens de Nouadhibou. Score final : 1-1.

Aux pieds de l’imposante image de feu Félix Houphouët-Boigny, la déception du peuple vert et rouge. Pour les fans de l’Africa, mobilisés mais incapables de garnir le “Félicia“, le score de parité face au représentant mauritanien, un sacrilège. D’autant plus que l’équipe coachée par Comara Yacouba avait l’occasion d’aller à la pause avec une avance plus probante. En panne de culture tactique et surtout inefficaces, les Aiglons font trembler les abords de la cage de Brahim Soulemane, le portier mauritanien. A l’image de la frappe sur la barre de Diomandé Mamdou à la 35è. Une occasion en réponse à celle de Moulaye Ahmed Khalil à la 32è. L’équilibre de la terreur, c’est Gonazo Ya Bi Thomas qui le fait basculer du coté des hôtes. A la réception d’une balle mal renvoyée par la défense adverse, l’attaquant ivoirien, d’une frappe soudaine, est tout heureux d’ouvrir le compteur de l’Africa, pour cette nouvelle campagne en Coupe de la Confédération (1-0, 43è). De quoi partir en récré avec l’espoir de la victoire.

Mais à la tête du FC Nouadhibou était juché un certain Njoya Mesack Mauril. Le technicien camerounais, ex-manager du Séwé et de l’ASI d’Abengourou, savait où appuyer pour faire mal au dispositif de Comara. « Cette équipe de l’Africa n’a pas changé », indiquait-il.  A raison. Surtout dans la frilosité de sa défense droite tenue par N’Guessan Gilles Privat, l’ex-ailier du Stade. Le boulevard ouvert est emprunté avec brio par  Samba Elvoullany. Le puissant attaquant du Nouadhibou joue un tour à Blé Zadi qui avait anticipé le centre en retrait. A tort. A la grande joie de la colonie mauritanienne qui célèbre avec faste l’égalisation (1-1, 52è). Le partage des points, ce n’est pas l’idée des Aiglons. Oura Anicet entré à la 59è à la place du transparent Kramo Aubin, enjambe son garde de corps avant de voir sa frappe enchaînée détournée par Soulemane (62è). A la 68è, Gonazo aurait pu profiter de la mésentente dans la défense mauritanienne. Même s’il devance le portier du Nouadhibou, sa tentative ne trouve pas le cadre. Et si les Aiglons auraient pu bénéficier d’un penalty suite à une main dans sa surface de Mangane Oumar (74è), ce sont eux qui sont passés près du feu dans les derniers instants. Une dernière frayeur à la 86è signée Cheick Elwelly qui finit par convaincre les Aiglons que le partage des points n’était pas si mal que cela. En attendant un retour compliqué à Nouakchott.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP