Flash Info

  • Il y a 1 heure 47 minFootball-Ligue 1-10e journée: RCA 2-1 AS Tanda (En cours)
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10è journée: ASI d'Abengourou 0-2 ASEC Mimosas - SOL FC 1-1 SC Gagnoa - Issia Wazi 1-1 WAC
  • 08/12/2019Football-Caf CdC 2020-2e journée : Enyimba 1-0 FC San Pedro
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10e journée : SOA 0-1 AFAD
  • 08/12/2019Taekwondo: Ruth Gbagbi remporte la médaille d'or à la finale des Grands Prix à Moscou
  • 08/12/2019Football-Tournoi de la Confraternité 2019: L'EdPSCI bat la RTI en demie (1-0) et se qualifie pour la finale

Algerie Sénégal se joue aussi en France

Football
CAN
CAN 2019

Algerie Sénégal se joue aussi en France

19 July 2019 0

Les mesures de sécurité sont intensifiées dans plusieurs villes françaises, ce 19 Juillet 2019. Les autorités de la France ne veulent pas vivre ce vendredi les travers des scènes de liesses des supporters Algériens. Qui ont accompagné la qualification des Fennecs lors des phases de 1/4 et 1/2 finales de la Can 2019.

 
En effet, la forte communauté algérienne en France s'était distinguée par une hystérie agressive et collective à chaque victoire des Verts. 
Et pour prévenir d'éventuelles dérives, la France sort ses muscles pour faire obstacle à toute déviation. 

Selon le journal "Paris Match", les principales villes que Paris, Lyon, Marseille mais aussi Montbéliard ou les départements de l'Ain ou la Côte-d'Or ont pris des mesures préventives pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations vendredi soir afin d'éviter les débordements qui ont suivi les précédents matchs de l'Algérie.

A Paris et Marseille par exemple, les dispositifs de sécurité sont comparables à ceux du 14 juillet pour ce Sénégal-Algérie qui débutera à 21 heures locale. Dans le quartier des Champs-Elysées, 2.500 forces de l'ordre seront mobilisées et des effectifs supplémentaires seront déployés dans d'autres quartiers de Paris, comme à Barbès, ainsi qu'en Seine-Saint-Denis, a précisé le préfet de police de Paris, Didier Lallement.

Le journal "Le Figaro" précise pour sa part que Revenant sur les incidents qui avaient émaillé la soirée du 14 Juillet sur les Champs-Élysées envahis par des milliers de supporteurs algériens en liesse, le préfet de police a rappelé, s’il en était besoin, qu’il était «très dangereux et pas très malin» de «monter sur des voitures qui roulent ou faire du “wheeling” (parader en roulant sur la roue arrière d’une moto, NDLR) dans la foule».

 

Si les forces de l’ordre n’ont pas voulu prendre le risque d’intervenir au milieu du public, les sanctions devraient cependant pleuvoir. En effet, mercredi, Didier Lallement n’a pas caché que ses services avaient procédé à «beaucoup de vidéoverbalisations de comportements routiers peu conformes au code de la route». Les contrevenants devraient bientôt recevoir du courrier dans leur boîte aux lettres. À propos de ce qu’il appelle les «perturbations» provoquées par «200 à 300 manifestants» à l’issue du défilé militaire - qui était verrouillé par 4000 policiers et qui s’est déroulé sans incident -, le préfet de police a rappelé que la bouffée de violence s’est seulement soldée par des «barrières renversées, huit feux de poubelles ainsi que deux deux-roues et trois sanisettes incendiés». Un moment certes «pénible». Mais, qui devrait pouvoir être jugulé ce vendredi grâce à ces solutions draconiennes. 

ADAM KHALIL 

A lire aussi ...

TOP