Flash Info

  • Il y a 4 heures 12 minFootball-10e journée : RCA 3-2 AS Tanda
  • Il y a 6 heures 59 minFootball-Ligue 1-10e journée: RCA 2-1 AS Tanda (En cours)
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10è journée: ASI d'Abengourou 0-2 ASEC Mimosas - SOL FC 1-1 SC Gagnoa - Issia Wazi 1-1 WAC
  • 08/12/2019Football-Caf CdC 2020-2e journée : Enyimba 1-0 FC San Pedro
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10e journée : SOA 0-1 AFAD
  • 08/12/2019Taekwondo: Ruth Gbagbi remporte la médaille d'or à la finale des Grands Prix à Moscou

La CAN à trois surprises !

Football
CAN 2019

La CAN à trois surprises !

16 July 2019 0

La CAN à 24. Une joie pour les poucets. Souffrance pour les grosses pointures. La première édition de la compétition élargie a offert le sourire aux lèvres qu'i s'y attendaient le moins.

La CAN, elle n'est plus une chasse gardée des cadors. La réussite a fui les favoris pour se blottir dans les bras des plus petits. Qui mieux que Madagascar pouvait porter le flambeau du nivellement par le bas. Pour sa première, l'île détaché de peu de l'Afrique s'est accroché à un parcours exceptionnel. Qui s'est arrêté en quart de finale face à la Tunisie (0-3). Mais personne n'oubliera de sitôt que les Zébus ont dominé le groupe B, sans avoir perdu aucun match, reléguant le Nigeria et la Guinée derrière. La fierté de SEM Andry Rajoelina, président malgache présent en Egypte pour savourer ce coup d'essai, devenu coup de maître. De quoi élever ses Baréas au rang de Chevaliers de l’ordre national malgache.

Bénin, Egypte, le 4 en commun !

De la maestria, le Bénin peut s'en prévaloir. Les Ecureuils tombeurs du Maroc d'Hervé Renard, en huitième finale, ont marqué d'une pierre blanche, le premier second tour de leur histoire de la CAN, qui rime avec 4 participations. Meilleur 3è du groupe F dans lequel ils n'ont perdu aucune rencontre malgré la présence de cadors tels que le Ghana et le Cameroun, les Béninois auraient pu jouer un mauvais tour au Sénégal, finaliste, en quart. Tombés les armes à la main face aux Lions de la Teranga (1-0), les Ecureuils de Michel Dussuyer ont surpris leur monde. Tout comme l'Egypte, hôte de la compétition pour la 4è fois. Lors des trois précédentes, les natifs du Nil avaient fait au moins demi-finale. Pour cette fois, le pays des pyramides a trébuché loin de ses canons. La faute à l'Afrique du Sud, bourreau des Pharaons à l'étape des premiers huitièmes de finale de l'histoire de la CAN (0-1). Des surprises qui ont fini avec leur emprise sur cette CAN qui tire à sa fin avec deux favoris au finish. Par contre, bien malin celui qui saura indiquer le vainqueur d'une compétition à rebondissements. Rendez-vous dans trois jours.

Patrick GUITEY au Caire

A lire aussi ...

TOP