Flash Info

  • 03/08/2020Athlétisme-Diamond League : Le meeting de Doha, reporté au 9 octobre aura finalement lieu le 25 septembre
  • 03/08/2020Football-Angleterre : L'équipe de Liverpool, "c'est la meilleure du monde à l'heure actuelle" selon Kolo Touré
  • 03/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : La Fédération organise un camp pour jeunes de 14 à 18 ans le 6 août 2020 à l'INJS
  • 03/08/2020Football-CAF LdC 2020 : Les demi-finales aller se joueront au Maroc, et la manche retour se tiendra en Egypte (officiel)
  • 03/08/2020Omnisports: Bouramah Ali Harouna, secrétaire général de la Confejes, est décédé ce lundi 3 août 2020 à Dakar
  • 03/08/2020Football-Election FIF 2020 : Sory Diabaté démarre une tournée à l'intérieur par la ville d'Adzopé

La SOA victime d'un scandale à Nouakchott

Football
CAF LDC

La SOA victime d'un scandale à Nouakchott

29 August 2019 0

La SOA n'est pas allée au-delà du premier tour des préliminaires de la Caf Ligue des Champions. Tenu en échec à Abidjan par le FC Nouadhibou de Mauritanie, les Militaires ont été éliminés, dimanche dernier, au terme d'une rencontre qui devrait faire sans peine, son entrée dans le cercle ouvert des scandales du football continental.

Quatre jours après son élimination, la SOA peut ressasser son match-aller du stade Félix Houphouët-Boigny. Manques de maîtrise et de réalisme ont perlé la prestation des hommes de Jean Baptiste. Difficile pourtant d'expliquer la sortie, prématurée, du champion ivoirien qu'à travers ce premier acte de la double-confrontation avec le Nouadhibou. Surtout avec le film du match en image. Une nouvelle rencontre biaisée par la prestation d'un corps arbitral ou en mission, ou en deçà des canons.

La preuve par le penalty inexistant, mais pourtant indiqué par M. Hassani Khalil, l'arbitre central du quatuor tunisien qui a officié le rendez-vous du 25 août 2019 en Mauritanie. Un fait qui n'est que la pointe du sommet de l'iceberg. L'aboutissement d'un plan tracé. A la 67è, la tête défensive de Fabrice Inaude est assimilée à une main dans la surface par M. Hassani qui, à moins de 5 mètres, n'hésite pas à indiquer un penalty imaginaire. Ce en l'absence du Commissaire au match, introuvable dans le stade. L'épilogue d'une campagne amère au palais de la SOA qui peut se targuer d'avoir vécu les pratiques en Afrique, déjà critiquées lors de la CAN 2019, en Egypte.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP