banniere-sport-vac2024__1010.jpg

Flash Info

  • Il y a 8 heures 28 minJO Paris 2024 : 90% des athlètes ont subi des tests antidopage, indique l'International Testing Agency (ITA).
  • Il y a 10 heures 7 min Football-International : Sol Bamba est le nouvel entraineur d'Adanaspor (clbu de 2e division de Turquie)
  • 24/07/2024JO Paris 2024-Tennis : Jannik Sinner, n°1 mondial au tennis, déclare forfait
  • 24/07/2024 Autres Sports : Jeux d’hiver : Le CIO attribue l’édition 2034 à Salt Lake City
  • 24/07/2024Football-CAF LDC Feminin-Zone Ouest-B : Inter FC d'Abidjan dans la poule A avec Ainvovi FC et l'AS Kozah
  • 24/07/2024 Football : CAF LDC Feminin-Zone ouest-B : Les stades de Bouaké et de Yamoussoukro retenus pour accueillir la compétition

Coupe Nationale 2024-ASEC-RCA (0-1)-Julien Chevalier : « L’ASEC n’a pas fait une saison blanche»

Football
Côte d'Ivoire

Coupe Nationale 2024-ASEC-RCA (0-1)-Julien Chevalier : « L’ASEC n’a pas fait une saison blanche»

23 June 2024 0

C’est un Julien Chevalier déçu mais quelque peu soulagé de la fin de la longue saison qu’a eu l’ASEC Mimosas, qui s’est présenté face à la presse après la défaite en finale de la 58è Coupe Nationale. Par contre, le technicien français, au-delà de cette frustration de n’avoir pas remporté ce trophée, veut rester positif. Même si le penalty qui coûte le trophée lui reste en travers de la gorge.

« On est déçu du résultat du match. Mais après, c’était un beau match de football. Il y avait beaucoup d’allant des deux équipes et des occasions des deux côtés. Ça s’est joué sur un détail, un penalty, une situation où tout dépend de l’appréciation de l’arbitre. On aurait voulu perdre sur une autre situation ou gagner sur les occasions que nous nous sommes créées. C’était un match enlevé et intéressant », a déclaré l’entraîneur des jaune et noir.

Si les 15 jours sans aucun match ont joué sur le résultat, Julien Chevalier qui les avait soulignés, s’est voulu prudent cette fois dans son analyse. Puisqu’il y a eu du mieux pour les Mimosas dans le duel avec les Lions de Yopougon. « Si je vous dis oui, on dira que je cherche des excuses. Mais il est vrai qu’en début de partie on n’a pas eu de bonnes sensations. L’entame de match a été difficile ais vous avez vu qu’au fil du match on est rentré dans le bon rythme, on a réussi à prendre le dessus souvent ». Pas suffisant pour vaincre.

Résultat l’ASEC Mimosas doit de résoudre à une saison loin de ses canons. Mais Julien, lui, veut voir le verre à moitié plein, à l’évocation de l’année grise de son équipe. « Non, l’ASEC n’a pas fait une saison blanche parce qu’on a remporté la SuperCoupe, parce qu’on a atteint les quarts de finale de la Champion’s League. Parce que, quand on voit le parcours des équipes ivoiriennes en Coupes d’Afrique, c’est une performance qui s’avère très importante pour la Côte d’Ivoire et pour l’ASEC Mimosas. Ça nous permet, avec la récupération de ces quatre places africaines, d’être africain. C’est une quatrième saison consécutive où on se qualifie pour une compétition africaine, ce sont des choses positives. Ça a été une saison très longue avec des aléas souvent même extra-sportifs. Il ne faut pas noircir la saison », a-t-il souhaité.

Un bilan qui renvoie forcément à son avenir à la tête de l’encadrement technique de l’ASEC Mimosas. Surtout des sollicitations se font pressantes, encore une fois. Il s’en n’est pas caché. « Ça fait trois ans que je suis sollicité tout le temps et il y a plein de gens qui aimeraient que je m’en aille. Mais je suis encore là. Ce soir je suis très déçu et je ne suis pas là à penser à demain. Nous sommes à avoir beaucoup de frustration sur des résultats qui n’étaient pas loin d’être meilleurs. C’est difficile d’en vouloir aux joueurs, ils ont donné le maximum. Après, ça s’est joué à pas grande chose. Le reste on verra bien ça plus tard ».

Patrick GUITEY à Bouaké

TOP