Flash Info

  • 11/12/2019Football-Ligue 1 : Amani Yao succède à Jani Tarek à la tête de l'encadrement technique du FC San Pedro
  • 10/12/2019Football-France: Wilfried Bony va s'entraîner pendant une semaine avec Le Havre
  • 09/12/2019Football-10e journée : RCA 3-2 AS Tanda
  • 09/12/2019Football-Ligue 1-10e journée: RCA 2-1 AS Tanda (En cours)
  • 08/12/2019Football-Ligue 1-10è journée: ASI d'Abengourou 2-0 ASEC Mimosas - SOL FC 1-1 SC Gagnoa - Issia Wazi 1-1 WAC
  • 08/12/2019Football-Caf CdC 2020-2e journée : Enyimba 1-0 FC San Pedro

Football-Afrique-Eléphants : Gbohouo comme Lloris

Football
Afrique

Football-Afrique-Eléphants : Gbohouo comme Lloris

6 August 2015 0
Gbohouo comme Lloris

Sylvain Gbohouo, gardien numéro 1 en Côte d’Ivoire, n’arbore pas ce statut au TP Mazembe. Des faits qui trahissent le discours du club qui avait pourtant promis une place de choix pour le champion d’Afrique qui ronge son frein alors que les échéances s’annoncent en Orange. Et pourtant, l’ex-portier du Séwé Sports de San Pedro, triple champion de Côte d’Ivoire, avait eu des garanties de la part de ses dirigeants. Pour l’instant, aucune rencontre de grande envergure pour l’international ivoirien. A sa place promise, Patrice Carteron réitère toujours sa confiance à Robert Kidiaba, le patriarche de 39 ans étalé pourtant lors du face à face de la demi-finale de la CAN 2015, par les arrêts décisifs de son coéquipier ivoirien. Si la balance pèse forcément du côté de l’Eléphant, Gbohouo (26 ans) n’a que trop joué la carte de la patience. Surtout, à l’approche des échéances de la sélection nationale de Côte d’Ivoire qui n’a, elle, point totalement rassurée dans ses perches, durant les jours sans Gbohouo. Kidiaba ne l’entend pas de cette oreille, un peu comme Brad Friedel, lors de l’arrivée de Hugos Lloris à Tottenham.

 

Il faut sauver Gbohouo

 

A 41 ans, l’international américain avait indiqué ouvertement sa volonté de ne faire aucun quartier au portier titulaire de l’équipe de France, qui, lui, ne pouvait se contenter d’un rôle de doublure. Dans le cas de Gbohouo, il est impensable que le gardien numéro 1 des Eléphants de Côte d’Ivoire, après le départ de Copa Barry, puisse jouer les doublures au TP Mazembe. Une étonnante politique de Patrice Carteron, le manager des Corbeaux de Lubumbashi, qui retournerait l’ensemble des techniciens chevronnés à leurs leçons. Difficile ne pas faire le choix de l’avenir, surtout avec la qualité de l’international ivoirien. Une situation que devrait regarder de près les dirigeants de la Fif et leurs techniciens, sans avoir la langue dans la poche. Il faut sauver Sylvain Gbohouo, au risque de voir la relève dans les perches ivoirienne tant espérée, s’évaporée en une seule campagne.

 

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP