Flash Info

  • 06/12/2022Tennis : Novak Djokovic débutera sa saison à Adelaïde pour préparer l'Open d'Australie
  • 06/12/2022Football-Coupe d'Asie 2027 : L'Arabie saoudite seule candidate à l'organisation après le retrait de l'Inde
  • 06/12/2022Autres-Sports : Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026 débuteront du 31 octobre au 13 novembre
  • 06/12/2022Athlétisme : Armand Duplantis (saut à la perche) et Sydney McLaughlin-Levrone (400m haies) désignés sportifs de l'année
  • 06/12/2022Football-CHAN 2022 : Kalilou Traoré et Herman N’Goh ont été retenus pour officier les matches
  • 06/12/2022Football-Coupe CAF : Le tirage au sort de la phase de groupes aura lieu le 12 décembre prochain

Hypercar : Ferrari de retour en 2023

Autres Sports

Hypercar : Ferrari de retour en 2023

28 September 2022 0

2023 marquera le retour de Ferrari dans la catégorie reine de l'endurance, désormais appelée Hypercar. Le constructeur italien a choisi un projet LMH (Le Mans Hypercar), plus complexe et coûteux que le LMDh (Le Mans Daytona Hypercar) qui permet d'utiliser un châssis fourni par un constructeur homologué et un système hybride standard.
Révélé en juillet, le prototype 100 % italien est depuis engagé dans un intense programme d'essais qui doit le mener sur la grille de départ des 1000 Miles de Sebring (Floride, États-Unis) en mars prochain pour l'ouverture du Championnat WEC 2023, avant d'affronter ses prestigieux rivaux (Toyota, Glickenhaus, Peugeot, Porsche et Cadillac) lors de l'édition du centenaire des 24 Heures du Mans en juin.
« Nous avons lancé le programme avec du retard sur les autres constructeurs, mais, ces trois derniers mois, nous avons effectué plus de 5 000 km d'essais et avons encore devant nous un programme très intensif », raconte depuis Maranello, le directeur du projet, Antonello Coletta.
Se profile donc à partir de l'an prochain, mais surtout de 2024, des affrontements en piste contre des grands constructeurs. « L'endurance va vivre les années les plus riches de toute son histoire, assure Coletta. C'est un défi très difficile pour tout le monde. Nous voulons tous une belle bataille. Et nous voulons battre tout le monde. Tous les efforts que nous faisons actuellement doivent nous permettre d'être compétitifs dès 2023, mais nous avons aussi conscience de notre retard par rapport aux autres projets. Il nous faudra à la fois combiner performance et fiabilité. Nos premières courses risquent d'être difficiles à cause de ça. »

TOP