Flash Info

  • 26/01/2023Football-International : La Supercoupe de l’UEFA 2023 aura lieu à Athènes au stade Georgios Karaiskakis de l'Olympiakos
  • 26/01/2023Football-Ligue 1 : Le Stade d'Abidjan se renforce avec 3 nouvelles recrues
  • 26/01/2023Football-Afrique : Le tirage au sort de la CAN U17 sera effectué le mercredi 1er février prochain au Cercle National de l'Armée d'Alger
  • 26/01/2023Football-Eléphants-International : Caleb Zady Sery, touché à la clavicule a été opéré avec succès, son indisponibilité se situe entre 4 et 6 semaines
  • 26/01/2023Rugby-Saison 2022-2023 : Le championnat à VII démarre le 28 janvier pour s'achever le 03 juin
  • 26/01/2023Football-International : L'UEFA a écarté la piste de passer à un Euro avec 32 participants pour l'édition 2028

F1 : Max Verstappen sacré champion du monde

Auto-Moto

F1 : Max Verstappen sacré champion du monde

10 October 2022 0

Le Néerlandais a remporté à Suzuka un Grand Prix du Japon interrompu durant deux heures et raccourci à 45 minutes de course. Max Verstappen signe son 32e succès en carrière, la douzième cette saison. Alors qu'on pensait qu'il devrait patienter jusqu'aux États-Unis pour décrocher son deuxième titre mondial, la FIA a pris tout le monde de court en attribuant finalement tous les points mis en jeu.
En fait, le FIA n'a fait qu'appliquer un règlement qui différencie suspension et interruption. Au Japon, la course n'a pas été suspendue mais interrompue. Si les voitures n'ont couru que 45 minutes à Suzuka, et effectué seulement 28 des 53 tours, la course est cependant considérée comme ayant été allée à son terme. À la différence d'une interruption où, après 3 heures d'arrêt, la course ne peut pas reprendre. Dans ce dernier cas, les points sont attribués au prorata de la distance parcourue. À l’inverse, s'il y a suspension comme au Japon, l'intégralité des points est distribuée.
Mais, même avec l'application de cette règle, Max Verstappen ne pensait pas avoir été sacré. Il lui fallait en effet marquer huit points de plus que Charles Leclerc (Ferrari), alors deuxième (18 points, contre 25 au vainqueur). Mais le Monégasque a été pénalisé de cinq secondes pour une manœuvre illicite dans les derniers mètres (un dépassement après un tout droit dans une chicane). Une sanction qui le rétrogradait à la troisième place, derrière Sergi Perez, le coéquipier de Verstappen chez Red Bull. Avec désormais dix points d'avance, le Néerlandais pouvait être sacré.
 

TOP