Flash Info

  • 24/09/2021Basket Play-offs N2 : Les finales Hommes/Dames se joueront ce samedi 25 septembre 2021 au Dôme du Palais des Sports de Treichville
  • 24/09/2021Afrobasket Dames / Match de classement : La Côte d'Ivoire perd devant le Mozambique 55-57
  • 24/09/2021Le capitaine Serge Aurier préssenti pour évoluer à Everton pour cette saison 2021-2022
  • 23/09/2021Afrobasket Dames 2021 : La Côte d'Ivoire tombe en 1/4 de finales face au Nigeria 56-72
  • 22/09/2021Éli. CDM 2022 : La Côte d’Ivoire jouera son match à domicile au Bénin dans le stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou
  • 22/09/2021Football-Transferts : Oussou Konan se pose à Al Bukiryah en deuxième division saoudienne

CAN 2008/Bilan Groupe B: Le Mali éliminé, le Nigeria en quart de finale

CAN

CAN 2008/Bilan Groupe B: Le Mali éliminé, le Nigeria en quart de finale

29 January 2008 0
CAN 2008/Bilan Groupe B: Le Mali éliminé, le Nigeria en quart de finale

Le Nigeria accompagnera la Côte d’Ivoire au second tour de cette Can pour le compte du groupe B après sa première victoire du tournoi face au Bénin, 2buts à 0. Mali battu par les « éléphants » rate pour la première fois de son histoire une qualification au second tour d’une phase finale de Can.
Le Mali rate le coche
Les joueurs maliens s'en voudront jusqu'à la fin de leur jour de ne s'être pas qualifiés au second tour dans cette coupe d'Afrique des nations au Ghana. Placé en ballottage favorable face au Nigeria dans le groupe B, ils se sont fait éliminés à cause d’un manque d’envie et de motivation face à la Côte d’Ivoire. On pensait cette équipe du Mali beaucoup plus forte que par le passé mais elle rentrera au pays avec le souvenir de la seule sélection malienne à n’avoir pas passé le second tour à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations.
La  Côte d’Ivoire avec une équipe fortement remaniée était beaucoup trop forte pour les « aigles ». C’est d’abord son capitaine Didier Drogba qui refroidît les ardeurs maliennes lorsqu’il trouva le chemin dès la 9ème mn de jeu en gagnant son duel avec le portier malien (1-0, 9ème mn).
Les maliens seront incapables de réagir et  retrouveront les vestiaires avec ce retard. La Côte d’Ivoire  étant déjà qualifiée depuis sa seconde rencontre, elle trouvait quand même l’ambition de sortir le Mali définitivement de la course en ajoutant deux buts au tableau d’affichage. D’abord par Zoro Marc qui sauta plus que tout le monde sur un corner de Kader Keïta (2 – 0, 58ème mn). Et ensuite Boubacar Sanogo, qui rentré à la place de Didier Drogba, assommait les maliens avec le troisième but (3 -0, 85 ème mn).
Sur ce score le Mali lâchait totalement prise et acceptait déjà sur le terrain son élimination. Mais quel gâchis devant l’énorme potentiel de ce pays aux joueurs talentueux comme Fréderic Kanouté,  Momo Sissoko, Seydou Keïta et Mahamadou Diarra. Cette belle génération malienne aura du mal dans le futur à s eretrouver ensemble en sélection , certains pensant déjà à prendre leur retraite internationale. Qu’adviendra-t-il de l’entraîneur français Jean François Jodar qui pour son retour chez les « aigles » n’aura pas apporté les résultats escomptés. Devra-t-il faire ses valises pour aller monnayer ailleurs ? Seuls les dirigeants maliens apporteront une bonne réponse à cette question.
Le Nigeria à la baraka
Pendant ce temps le Nigeria à Sekondi-Takoradi reglait son compte au Bénin comme l’ensemble des autres équipes du groupe, tous vainqueur du Bénin. C’est surtout les deux premiers nigérians du tournoi qui sont arrivés dans ce tournoi grâce à Mikel Obi et Yakubu Ayegbeni. Et les nigérians finiront vraiment par croire que les Dieux du football sont des leurs. En effet les « super eagles » viennent de très loin face à tous le spronostics qui le srenvoyaient plus tôt à la maison, ils ont fini par bien rester, ils changeront juste de localité au Ghana  car ils devront venir à Accra affronter les « blacks stars » pour les ¼ de finale.
Berti Vogts , le sélectionneur allemand sauve peut être encore  pour quelques jours son poste de d’entraîneur mais c’est surtout les joueurs nigérians qui ont appris à ce faire peur face à la vindicte populaire locale, ne manqueront pas de se ressaisir et montrer leur véritable face dans la confrontation contre le Ghana pour le second tour.
Les grandes équipes ne meurent jamais dit-on souvent dans le milieu du football et le Nigeria l’a prouvé en obtenant le second ticket qualificatif du groupe B derrière la Côte d’Ivoire. Les « super eagles » ne sont pas encore sortis de la tourmente de cette Can devant la difficulté à joueur une équipe comme le Ghana à domicile et devant son enthousiaste public. Sauvés par la Côte d’Ivoire, les coéquipiers de Nwanko Kanu devraient avoir de nouvelles ambitions dans ce tournoi.
Les « éléphants » sont trop forts
La sélection de Côte d’Ivoire est la seule équipe pour l’instant avec le Ghana à avoir fait le plein des matches. En trois sorties, elle a connu autant de victoires et marquer beaucoup de  buts (8 au total) et en a encaisse qu’eul. Des statistiques impressionnantes et qui confirment le statut de  favoris dans ce tournoi avec le Ghana.
C’est parce que même remaniée, l’ équipe de Côte d’Ivoire joue bien, avec moins de 5 titulaires, elle a montré un visage quasiment identique au onze des deux premières rencontres. La bande à didier Drogba par sa prestation de cet après midi a prouvé qu’elle était de qualité et très complémentaire. Les observateurs de cette Can s’accordent à dire qu’elle est l’équipe la plus forte du tournoi par ce qu’elle a montré, jouant avec aisance technique et beaucoup de sérénité.
Les « écureuils » du Gabon comme lors de leur première Can en 2004 en Tunisie rentreront à la maison avec 3 défaites en 3 matches, un bilan assez lourd malgré leur statut de petit poucet du groupe . Ils devront se remettre au travail pour faire leur retard vis-à-vis des pays leaders de la sous-region. C’est le principal enseignement qu’ils devront tiré de leur campagne ghanéenne.
Par Aliou GolokoEnvoyé Spécial à Accra

A lire aussi ...

TOP