Flash Info

  • 24/09/2021Basket Play-offs N2 : Les finales Hommes/Dames se joueront ce samedi 25 septembre 2021 au Dôme du Palais des Sports de Treichville
  • 24/09/2021Afrobasket Dames / Match de classement : La Côte d'Ivoire perd devant le Mozambique 55-57
  • 24/09/2021Le capitaine Serge Aurier préssenti pour évoluer à Everton pour cette saison 2021-2022
  • 23/09/2021Afrobasket Dames 2021 : La Côte d'Ivoire tombe en 1/4 de finales face au Nigeria 56-72
  • 22/09/2021Éli. CDM 2022 : La Côte d’Ivoire jouera son match à domicile au Bénin dans le stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou
  • 22/09/2021Football-Transferts : Oussou Konan se pose à Al Bukiryah en deuxième division saoudienne

CAN 2008 Groupe D: Le Sénégal au bord du gouffre

CAN

CAN 2008 Groupe D: Le Sénégal au bord du gouffre

31 January 2008 0
CAN 2008 Groupe D: Le Sénégal au bord du gouffre

Si l'Angola et la Tunisie se quittent sur un nul, les deux équipes se qualifieront pour les quarts et condamneraient le Sénégal. Les coéquipiers de Mamadou Niang se doivent de réagir après la démission de leur sélectionneur Henry Kasperczak. Même s'il est sans doute déjà trop tard.
SENEGAL - AFRIQUE DU SUD (18h00)
La grosse déception de ce début de compétition. Le Sénégal a d'abord laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras face à la Tunisie (2-2) puis sombré face à l'Angola (3-1). Les Lions de la Terranga ont quasiment réduit à néant leur chance de qualification pour les quarts de finale. Un véritable tremblement de terre alors que les joueurs de Dakar ont, depuis 1998, toujours franchi les phases de poule. Une victoire face à l'Afrique du Sud ne suffirait pas à leur bonheur puisqu'un match nul entre Angolais et Tunisiens les condamnerait. Les Bafana Bafana, équipe supposée la plus faible du groupe, a accroché un point face à l'Angola (1-1) mais prépare sans certitude leur Coupe du monde 2010.
Le Sénégal doit faire face à un nouvel imprévu : la démission d'Henry Kasperczak en cours d'épreuve. Dès la sortie du stade de Tamale, dimanche soir, il a renoncé à un poste qu'il occupait depuis juillet 2006. Le technicien polonais savait que son maintien en poste ne survivrait pas à l'humiliation subie contre les Palancas Negras et à l'élimination qui se profile: "Après la défaite contre l'Angola, j'ai présenté ma démission au président de la Fédération sénégalaise. J'assume entièrement ma responsabilité au niveau des résultats. Le seul responsable, c'est moi. A un certain moment, vous vous demandez si cette équipe a une âme pour aller loin et réussir. On peut considérer cela comme un échec. "
Le constat est cinglant mais reflète une amère réalité. Dans un groupe à sa portée, le Sénégal n'a jamais démontré une force collective. Pis des clans divisent l'unité de la sélection, en témoigne l'accrochage verbal entre Diouf et Kamara lors de la débâcle face à l'Angola. Reste que la démission de son sélectionneur pourrait servir d'électrochoc et remobiliser les troupes. Les hommes de Dakar devront alors espérer un miracle comme en 2006 en Egypte où ils s'étaient qualifiés pour les quarts de finale avec une seule victoire et deux défaites.
ANGOLA - TUNISIE (18h00)
Entre la Tunisie et l'Angola, même combat. Un match nul suffirait aux deux camps pour s'extraire de la phase de poule. Le match entre les deux leaders du groupe D pourrait se résumer très vite à un duel des plus soporifiques. Si les deux camps clament haut et fort qu'ils joueront le jeu jusqu'au bout sans se préoccuper du résultat de Sénégal-Afrique du Sud, difficile d'imaginer les deux équipes partir aveuglément à l'abordage au risque de se saborder.
Du coup, on pourrait assister à un ballet des seconds couteaux, chaque formation cherchant à préserver ses troupes. Roger Lemerre anticipe déjà la suite du tournoi. Le sélectionneur des Aigles de Carthage a déclaré "vouloir prendre en considération les cartons jaunes" reçus par ses joueurs, Ben Frej, Traoui, Zaiem et Santos. L'attaquant de Toulouse, double buteur contre l'Afrique du Sud (3-1), devrait être ainsi suppléé par le prodige de l'Etoile de Sahel, Amine Chermiti (20 ans), qui a fini de purger ses deux matches de suspension. Les Angolais devraient malgré tout faire confiance aux mêmes joueurs avec en tête d'affiche le prolifique duo Manucho-Flavio, auteur des quatre buts de son équipe.
L'enjeu de ce match est d'autant plus difficile à déceler que celui qui termine en tête du groupe retrouvera le Cameroun, le second affrontera l'Egypte. Deux équipes de niveau équivalent ou presque au vue de ce premier tour. Le Sénégal a décidément du souci à se faire.
eurosport.fr

A lire aussi ...

TOP