Flash Info

  • 31/03/2020Football-Senegal : Victime du Coronavirus, Pape Diouf est décédé le 31 mars 2020
  • 31/03/2020Football-Liga : Les joueurs du Barça abandonnent 70% de leur salaire
  • 31/03/2020Basket-NBA : Marcus Smart, l'arrière des Boston Celtics, guéri du coronavirus
  • 31/03/2020Football-Coronavirus : Jack Grealish, le capitaine d'Aston Villa, sanctionné pour être sorti de chez lui
  • 31/03/2020Football-Coronavirus :  550 employés non-sportifs de Tottenham vont voir leur salaire réduit de 20%
  • 31/03/2020Omnisports : Les Jeux méditerranéens (2021) à Oran dans le nord-ouest de l'Algérie reportés à 2022

Fréjus Zerbo en veut à certaines personnes

Basketball

Fréjus Zerbo en veut à certaines personnes

5 December 2019 0

L’un des grands orfèvres du titre du CSP Limoges en 2015 avec 16 points (6/8 aux tirs) et 5 rebonds lors du Match 4 de la finale des play-offs, Fréjus Louri Zerbo (2,08m, 30 ans, Pivot) s'estime victime d'un manque de respect de la part de certains dirigeants de Limoges après 7 ans (2011-2018) de loyaux services.

On le sait très cru dans ses sorties. Surtout quand il se sent victime. De retour il y a quelques jours avec Bourg-en-Bresse, sa nouvelle tunique depuis deux saisons pour affronter Limoges, le colosse pivot ivoirien s'est épanché sur son divorce d'avec le club fondé en 1929. C'est fort frustré que le double champion de France (2014,2015) est parti. « Je regrette aussi les conditions de mon départ. Je ne réclamais rien. Mais même si nos chemins avec le CSP devaient se séparer, on m’a manqué de respect. On ne peut pas traiter un joueur qui est au club depuis sept ans comme un autre qui est présent depuis six mois. C’est pour cette raison que j’en veux à certaines personnes. Après, ce n’est pas grave. Je suis passé à autre chose », a révélé Zerbo dans les colonnes de Le Populaire.

Les souvenirs de soirée explosive

Leur 11è et ultime sacre en Pro A décroché en 2015, les Cerclistes le doivent en partie au pivot formé au Havre. Tant il fut monstrueux avec 16 points (6/8 aux tirs) et 5 rebonds lors du Match 4 de la finale des play-offs. Un match dont l'Eléphant se souviendra longtemps. « Si Adrien (Moerman) n’avait pas été blessé, je n’aurais sans doute pas fait la même prestation. Si j’avais été plus sérieux dans mon approche des matches, j’aurais sans doute pu faire mieux », dilue-t-il quelque peu. Mais la fierté pour ce coup dans l’histoire du basket français, rien ne pourra l’effacer. « Lors du Match 3, Jamar (Smith) et Pooh (Jeter), nos extérieurs, avaient été très performants. Nous, les intérieurs, n’avions pas été bons. J’avais dit à Ousmane (Camara) que Vincent Collet allait s’adapter en tentant de bloquer les extérieurs. C’est pour cela qu’on se devait d’être bons dans la raquette. On devait prendre nos tirs et certains tickets shoot d’Adrien. Le reste, c’est de l’envie, de la détermination et la rage de vouloir remporter le titre à Limoges », raconte le récent mondialiste de Pékin.

Plus proche de la retraite que de l'époque glorieuse, Fréjus Louri Zerbo est loin de ses statistiques des périodes fastes de sa carrière. Le pivot ivoirien tourne pour sa 13è saison dans la Jeep-Élite à (1,2 point et 1,2 rebond en 8′ de moyenne) avec La Jeunesse laïque de Bourg-en-Bresse (5e Pro A). Pas de quoi éteindre la flamme du géant passionné de panier.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP