Flash Info

  • Il y a 7 heures 11 minFrance-CAEN-Christian Kouakou, victime d'une entorse de la cheville gauche, manquera quinze jours de compétition
  • 18/09/2017Football-Côte d'Ivoire: N'Dri Koffi Romaric a mis un terme à sa carrière de footballeur à 34 ans
  • 18/09/2017Cyclisme-Côte d'Ivoire: Allah Kouamé candidat à sa propre succession à la tête de la Fédération ivoirienne
  • 18/09/2017Afrobasket 2017 Dame : Les Eléphantes de Côte d'Ivoire attendent toujours leurs primes
  • 18/09/2017Football-France: Gervinho croit dans le travail de Rudi Garcia à l'Olympique de Marseille
  • 17/09/2017Football-Coupe UFOA 2017-Groupe B: Niger 0-0 Côte d'Ivoire
Basketball

 « Le CSAT est promis un bel avenir »

7 September 2017 0

Invité par le CSAT pour assister au stage de perfectionnement animé par l’Espagnol Joaquim Brizuela, le représentant du Ministère des sports, M. Touré Mamadou, sous-directeur chargé de la formation et de la carrière des sportifs de haut niveau, a donné ses impressions sur le travail effectué à l’Ecole Régionale de Treichville.

Quels sont vos impressions sur le stage de formation auquel vous assister ?

Nous sommes présent (NDLR : Ministère des Sports) ici aujourd’hui pour vivre cette formation. C’est vraiment une bonne impression que cette formation me laisse. J’ai suivi le travail avec le centre de formation et ensuite celui réalisé avec les équipes séniores du club. C’est un stage riche fait sur des installations impressionnantes par rapport à l’environnement.

L’initiative rencontre l’assentiment du Ministère des Sports et Loisirs, mais techniquement, pensez-vous que le contenu est enrichissant pour une formation de qualité ?

Techniquement pour ce que je vois, le CSA Treichville est promis à un bel avenir. Tout part de la formation de base. Le club l’a compris et c’est ce qui nous satisfait. En plus, le recrutement se fait au sein de l’Ecole Régionale pour coller à l’esprit du “sport-étude“ encouragé par le Ministère. C’est du beau travail qui est effectué. Et nous ne sommes pas étonnés que le CSAT, en tout cas chez les filles, produise le plus de joueuses de l’équipe nationale.

Quel conseil pouvez-vous donner au club ?

Le conseil que je peux donner au club du CSAT, c’est de continuer sur cette voie. Parce qu’au bout se trouve une issue heureuse pour les sportifs de Côte d’Ivoire. Sa méthode de travail permet aux jeunes de posséder les fondamentaux du basket. Avec une base solide la construction de l’athlète compétiteur est plus aisée. Je suis vraiment très impressionné et je tiens à féliciter les encadreurs ainsi que les responsables du CSA Treichville.

Un mot à l’endroit du Président Mahama Coulibaly ?

Mahama Coulibaly est à féliciter. J’avais déjà entendu parler de lui mais c’est à présent que je le rencontre pour la toute première fois. Avec son équipe il réalise depuis plusieurs années un travail intéressant qui profite au pays. C’est vrai qu’il y a des difficultés qui ne devraient le décourager. Même si l’environnement est quelque peu semé d’embuches, il se doit de persévérer sur cette voie.

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP