Flash Info

  • 19/04/2019Athlétisme: Murielle Ahouré affirme vouloir prendre sa retraite "qu'après l'or olympique"
  • 19/04/2019Football-Coupe Nationale 2019-Quarts: FC San Pedro-LYS - AFAD-Shadrac - Stade d’Abidjan-RCA - Séwé Sports-ASEC Mimosas
  • 19/04/2019Football-CAN 2019: Le Maroc favori du Groupe D selon Max Alain Gradel
  • 19/04/2019Boxe: Gobé Allou ambitionne construire un gymnase en Côte d'Ivoire pour instruire les jeunes à la pratique de la boxe
  • 19/04/2019Foot-C.Nationale 2019-8ès : COK 1-2 Shadrac - WAC 0-2 AFAD - LYS 0-0 (10-9 tab) N'Zi FC - FC San Pedro 5-0 SC Gagnoa - AS Tanda 0-2 Séwé Sports
  • 19/04/2019Athlétisme-CAN U18 & U20: Diasso Serge Armand s'offre la médaille d'argent au lancer du javelot, la première pour la Côte d'Ivoire
Basketball
Afrique

Afrobasket 2017 Masculin : Prévisible désillusion

11 September 2017 0

Les Eléphants ont subi leur troisième défaite d’affilée, mettant fin tristement à leur aventure à l’Afrobasket 2017.

Que pouvait-on espérer d’une équipe nationale sans préparation sérieuse, avec des athlètes en dessous des standards ?

Arrivée à Tunis aux pas de course, Hugues Occansey, au-delà de l’aspect technique, comptait sur le cœur de ses pachydermes pour honorer la patrie. Un objectif assez dilatoire quand on sait les exigences de la haute compétition. Expérience, bonne sélection et préparation adéquate. C’est tout le contraire qui nous a été servi. Et dans tous ses compartiments. La flagrance à l’écran, une évidence implacable.  

Passé à deux doigts de l’exploit face au Nigeria, l’on a mis aux oubliettes nos carences pour continuer à rêver d’un hypothétique second tour, qui aurait servi du coup, d’arbre qui aurait caché la forêt. La RD Congo de Mickaël Kabongo a fait descendre la Côte d’Ivoire de son songe, quand le Mali a poussé au bout l’humiliation, en infligeant une défaite de 29 points d’écart, à la bande à Solo Diabaté complètement désillusionnée. Aucune étincelle dans le groupe ivoire. Et cela était malheureusement prévisible pour un basket national dans l’agonie.

Guy Evrard SOTY

A lire aussi ...

TOP