Flash Info

  • Il y a 47 min 25 secAuto-Deuil: Le pilote ivoirien Soumahoro Moriféré décédé ce matin à la suite d'un malaise
  • 18/10/2019Football-El.CHAN 2020: L'entrée au stade pour le duel Côte d'Ivoire-Niger est gratuite
  • 18/10/2019Football-EL.CHAN 2020 : Côte d'Ivoire-Niger prévu le dimanche 20 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou

Jeux Africains-Rabat 2019-Paulin Danho : « 'Il n'y a rien de plus fédérateur que le sport »

Autres Sports

Jeux Africains-Rabat 2019-Paulin Danho : « 'Il n'y a rien de plus fédérateur que le sport »

21 August 2019 0

La 12e édition des Jeux Africains est donnée depuis le 19 août à Rabat. Les performances des athlètes ivoiriens seront suivies de très près par les populations. C'est à juste titre que le ministre des Sports Paulin Danho, est allé lui-même définir l'importance et les enjeux de ces Jeux aux athlètes ivoiriens présents dans le royaume chérifien.

Le patron du sport ivoirien a tenu à s’assurer, sur place, des bonnes conditions de participation des athlètes de la Côte d’Ivoire. Avant de se rendre en France auprès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.  « J’ai tenu à venir voir personnellement dans quelles conditions, la délégation ivoirienne allait être ici, tant au niveau du village des jeux, que des infrastructures. Il faut que la jeunesse apprenne à se connaître, à se fréquenter et à savoir qu’elle appartient à un même continent. Il n’y a rien de plus fédérateur que le sport (...) Nous sommes maintenant à la 12è édition avec l’appui technique et l’engagement du Comité national olympique », a indiqué le ministre des sports. Non sans préciser le contexte historique et relationnel de Jeux pour le continent africain. « On parle de la zone de libre-échange intercontinental au niveau commercial. Il faut que cette libre circulation se fasse aussi au niveau de la jeunesse. Et le Maroc a voulu faire de cela l’occasion de son retour au sein de la grande famille africaine. Il existe des liens particuliers entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. Nous ne pouvions pas donc demeurer en reste ».

La Côte d'Ivoire est présente à Rabat avec huit fédérations sportives dans neuf disciplines. Ce qui fait dire à Paulin Danho que « nous comptons au plan sportif, glaner beaucoup de lauriers notamment en athlétisme, au Taekwondo. Tout comme dans d’autres disciplines. Nous avons une participation massive forte pour renforcer les liens entre nos deux pays. Nous avons été reçus par le ministre marocain des sports qui est également le président de la Confejes qui se félicite de cela », a-t-il souligné. 

Pour Rabat 2019, le Ministre des Sports a insisté sur cette synergie entre son département et le Comité olympique. Un travail de bonne intelligence et en symbiose entre les athlètes, les encadreurs, les responsables du Comité national olympique mais aussi et surtout les acteurs de l’animation et de la promotion du sport sur le terrain. Paulin Danho a donc voulu que les directeurs régionaux et directeurs départementaux, eux aussi, soient associés à tout ce qui concourt à la promotion du sport à l’international. « Qu’ils voient tous ceux qu’ils ont détecté hier dans nos quartiers, communes, sous-préfectures et villages, leur progression sur le plan international. C’est une motivation supplémentaire », a-t-il expliqué et d’ajouter que cette expérience leur permettra de sentir au sein d’une famille pour le développement du sport. « A leur retour, ils vont se mettre encore plus au travail, sachant qu’ils appartiennent à une grande famille qui ne se limite pas seulement à un petit groupe de personnes. Il faut changer de paradigme ». 

C'est dans cette dynamique que le ministre va effectuer dans les prochaines semaines un voyage en Chine pour la Coupe du monde de basket-ball. Une participation qui demande de gros moyens à l’Etat. Or aujourd’hui, fait-il remarquer, il faut en sorte que le sport devienne une économie qui s’autofinance. « C’est que j’ai fait en demandant aux opérateurs économiques chinois qui exercent en Côte d’Ivoire d’apporter leur soutien à la participation ivoirienne en prenant en compte une délégation. Ils ont accepté parce qu’ils ont trouvé que c’était une originalité ». 

Outre la Chine, Paulin Danho va également se rendre au Japon pour signer un contrat de coopération entre ce pays et la Côte d’Ivoire, pour le financement du sport en milieu rural. « Ils ont donné leur accord. Ils vont aider à installer des tatamis et des équipements de judo dans les salles en Côte d’Ivoire », a promis le patron du sport ivoirien. 

Une correspondance de AK

A lire aussi ...

TOP