Flash Info

  • 26/03/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 1-0 Libéria
  • 26/03/2019Basket-CdM 2019: La Côte d'Ivoire débute sa campagne face à la Chine, le samedi 31 août
  • 26/03/2019J.O 2020: Une délégation de l'Etat de Côte d'Ivoire en prospection au Japon à partir du 31 mars 2019
  • 26/03/2019Handball: Les finales de la Super Coupe de Côte d'Ivoire prévues pour le samedi 30 mars au Palais des Sports
  • 26/03/2019Football-Angleterre: Serge Aurier pourrait quitter les Spurs de Tottenham dès cet été
  • 26/03/2019Football-Ligue 1: Abdoulaye Dosso, vice-président, promu président par intérim de l'Africa après la suspension de Vagba
Autres Sports
Auto-Moto

Bandama 2018 : Peterhansel veut « prendre du plaisir »

20 February 2018 0

Stéphane Peterhansel était face à la presse nationale ivoirienne ce mardi 20 février 2018. Dans les locaux de CFAO Motors à Marcory, le célèbre pilote français a livré ses sentiments avant d’aborder, pour la première fois de la longue carrière, le Bandama à Yamoussoukro.

30 ans d’histoire avec les sports mécanique, 13 victoires au Dakar, 6 en catégorie moto et 7 en auto. Le résumé des lauriers de ce monstre de l’automobile qui se tiendra sur la ligne de départ du 44è Rallye Bandama qui se tiendra du 23 au 25 février prochain, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Pourquoi abandonner les grosses vitrines internationales pour s’afficher dans un Bandama qui essaie de retrouver ses lettres de noblesses ? Peterhansel n’a pas hésité à brandir la notoriété de la course et surtout son envie de prendre du plaisir sur un circuit inédit pour lui.

« Le Rallye Bandama est un rallye historique. J’ai  eu l’envie de le découvrir  et courir pour le plaisir. En clair pour moi,  il s’agit  en participant à cette compétition de découvrir quelque chose de nouveau. Avec la SSV Yamaha, nous ne sommes pas dans une catégorie pour  prétendre  remporter  le Bandama. Cependant, nous allons tout faire pour avoir un meilleur résultat. On n’est jamais   certain de remporter une compétition avant  le top départ. On va peut-être se fait battre, mais ça ne sera pas grave  », a-t-il indiqué avec un sourire en coin, comme pour indiquer que son esprit de compétition n’a pas pris de ride.

A Yamoussoukro, Peterhansel sera à bord d’une SSV Yamaha  dont la puissance est de  150 chevaux pour une vitesse  maximum 135 à 140 km/h.  « Un jouet » aux mains de l’expert habitué aux gros engins. « Avec cette voiture, nous ne sommes pas dans la catégorie des voitures de qualité. Le Dakar, on le fait avec des vraies voitures », a-t-il révélé tout en espérant avoir « les conseils » de Soumahoro Moriféré qu'il ne connait pas, mais dont il a entendu parler. Pour Peterhansel, le champion ivoirien et vainqueur du Bandama 2017 sera « la référence du Rallye Bandama » qu’il découvrira et dont il fera la promotion. « On va donner un coup de main à la notoriété de cette compétition », a promis le coureur de 52 ans.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP