Flash Info

  • 05/12/2019Football-Ligue 1-9e journée : WAC 0-1 SC Gagnoa - Issia Wazi 1-1 ASI - SOL FC 1-1 Africa Sports
  • 04/12/2019Football-Ligue 1-9e journée : SOA 2-1 Bouaké FC - ASEC Mimosas 4-0 AS Tanda
  • 04/12/2019Football-Ligue 1-9e journée : USC Bassam 1-1 AFAD
  • 04/12/2019Football-Ligue 1 : Jean Baptiste Aka limogé par la SOA . Il est remplacé par Traoré Siaka (Gigi)
  • 02/12/2019Football-Ligue 1-8e journée : SOL FC 0-1 RCA -- Africa Sports 1-1 Issia Wazi
  • 02/12/2019Football-International: Lionel Messi élu Ballon d'Or France Football 2019

Victor Yapobi : «Si tous les ivoiriens gagnent les étrangers ne viendront pas»

Autres Sports
Athlétisme

Victor Yapobi : «Si tous les ivoiriens gagnent les étrangers ne viendront pas»

18 November 2019 0

La 5e édition du Marathon de Côte d’Ivoire qui s’est tenue le vendredi 15 Novembre 2019 dernier a vu la participation de plus de 20.000 participants, de quoi donner satisfaction aux organisateurs en particulier le directeur du Comité d’Organisation Victor Yapobi qui entend faire de ce marathon l’un des meilleurs de l’Afrique de l’Ouest. Avec une part belle aux athlètes étrangers.

Quelles sont vos impressions au terme de ce 5e Marathon de Côte d’Ivoire ?

Je pense que ça été une grande réussite au niveau de l’engouement ce qui me permet de dire que nous avons atteints notre objectif. Nous avons conçu 20.000 dossards et les 20.000 dossards sont partis. Il y’a même eu des personnes qui ont couru sans dossard donc on peut dire que nous sommes allés au-delà du nombre de participants annoncés lors de la cérémonie de lancement.

Au niveau technique, êtes-vous satisfait ?

Chaque année on essaie de s’améliorer, on essaie d’apporter une touche technique pour pouvoir améliorer la compétition. Nous sommes encore jeunes, ça ne fait que la 5e édition. Donnez-nous encore du temps parce qu’à chaque édition, on essaie de toujours apporter un peu plus qu’à l’édition précédente. Vous savez quand un enfant est à quatre pattes, il tombe de temps en temps. Nous ne sommes pas sur les deux pieds mais on essaie d’avancer pour que tout se passe bien.

Quels sont les perspectives du marathon ?

Les perspectives ne sont rien d’autres que de faire du Marathon de Côte d’Ivoire en 2020 un grand marathon et on espère qu’il y’aura encore plus de l’engouement.

Avez-vous eu l’apport espéré du Ministère et du District d’Abidjan ? A combien estimé vous les gains distribué pour cette 5e édition ?

Le Ministère des Sports et le District d’Abidjan ont toujours été présent à nos côtés de manière à nous apporter un soutien moral. Je pense que c’est déjà un début et après on verra le reste. Pour cette 5e édition, le montant des gains distribué avoisine la somme de 9 millions 200 mille francs CFA.

Quels sont les grands enseignements que vous tirez au terme de ce marathon ?

On apprend toujours, c’est une œuvre humaine et on essaie d’apporter une nouvelle touche. Mais comme je le dis toujours, on ne peut pas inventer la roue mais on ne peut qu’améliorer la vitesse de la roue. Et nous sommes dans cette optique en vue de faire du Marathon de Côte d’Ivoire l’un des meilleurs marathons de l’Afrique de l’Ouest.

Comment expliquez-vous que depuis la première édition ça soit l’extérieur qui s’empare du trophée ?

Cela signifie que les Ivoiriens doivent travailler, s’entrainer pour pouvoir rivaliser avec les autres nations. Cette année, le 21 km a été remporté par un ivoirien (NDLR : Traoré Soumaila), on va continuer à les faire travailler et je pense que ça va faire des émules. Mais si tous les ivoiriens gagnent les étrangers ne viendront pas, donc laissons-les gagner. N’oublions pas que c’est la journée de la paix et que ceux-là participent à la paix en Côte d’Ivoire.

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP